Prince, une biographie (de 1958 à 2016)

Vie et carrière professionnelle de Prince Rogers Nelson


Mise à jour : 23/06/2017 - Sources : "The Vault" par Uptown (1958/2003), "The Funk Bible" par [redacted] (1958/2013), princevault.com pour les dates de tournées et sorties d'albums (2014/2016)


1958

Naissance de Prince Rogers Nelson le 7 Juin à Minneapolis. Son père, John L. Nelson, est ouvrier et pianiste dans un groupe de Jazz nommé Prince Rogers Trio. Sa mère, Mattie Shaw, chante dans le groupe puis choisira le métier d'aide sociale après la naissance du premier enfant du couple. Ils ont par ailleurs déjà plusieurs enfants de relations précédentes (1 du côté de la maman, 3 du côté du papa) et une soeur, Tika, naitra deux ans après Prince.

1968

Divorce de ses parents après 13 ans de mariage, chacun se remariant de son côté quelques années plus tard et ayant des enfants. Le père laisse la maison familiale à Mattie et y abandonne son piano. A 10 ans Prince partage son temps entre l'église et l'école récemment devenue mixte entre communautés blanches et noires (fin de la ségrégation en 1967). Il devient copain avec André Anderson (futur André Cymone), le fils du bassiste du groupe de son père, et doit s’occuper de sa jeune sœur pendant que sa mère enchaine trois boulots différents pour faire vivre la famille.

1970

Prince rejoint son père remarié, qui habite dans un autre quartier de Minneapolis. Il prend part aux activités organisées par l'église Méthodiste, proche de son nouveau domicile. Au collège il intègre l’équipe de Basket Ball de l’école et, malgré sa petite taille, devient un bon élément sur le plan sportif. Il se lie d’amitié avec Duane Nelson, fils de la nouvelle femme de son père (né d’une précédente union). Ce garçon, ainsi que Charles Smith le cousin de Prince, deviennent ses amis proches. Avec André Anderson ils forment les potes d'enfance de Prince.

1972

Inscrit à l'école "Central High School" à 14 ans, Prince participe assidûment aux cours de musique proposés. Son père le vire de chez lui lorsqu'il y ramène une fille ! Il vivra donc quelques temps chez une vieille tante, Olivia, une femme très croyante qui ne s’occupe pas du tout de lui.
Prince fini par être hébergé dans la famille de son copain Andre, dont la mère élève déjà 6 enfants toute seule. Il vit dans le sous-sol de la maison, où il peut écouter et jouer de la musique tant qu’il veut avec André (en utilisant les instruments du père d’André). Les deux compères y ramènent aussi leurs petites amies respectives. A l'école Prince développe une attitude de solitaire timide.

1973

Prince monte son premier groupe avec André Anderson et Charles Smith. Il y joue de la guitare électrique, tandis que ses deux acolytes occupent respectivement la basse et la batterie. "Grand Central" (d'abord appelé "Phoenix" puis "Soul Explosion") reprend les hits et les standards afro-américains : Jackson 5, Sly and the Family Stone, Stevie Wonder, James Brown, Funkadelic, Earth Wind & Fire. Charles et Prince se partagent le chant, selon les titres.
Ayant besoin d’un claviériste pour le groupe, Prince forme la soeur d'André, Linda. La bande recrute aussi un percussionniste, Terry Jackson, principalement parce qu’il offre de répéter dans sa propre maison et que la mère d’André en a marre d’entendre jouer toutes les nuits chez elle ! Le groupe Grand Central compose son premier titre original, Do you feel like dancing?


1974

Fin 74 Charles Smith doit quitter "Grand Central" à la demande de Prince et André car il rate trop souvent les répétitions, préférant jouer dans l’équipe de foot. Morris Day le remplace à la batterie, sa mère LaVonne faisant office de "manager" du groupe qui devient alors "Grand Central Corporation". Le cousin de Morris, William Daughty, remplace Terry Jackson aux percussions.
Lors d’une soirée ils jouent devant un musicien pro venant de New-York, Pepe Willie, récemment débarqué à Minneapolis. Impressionné par les deux membres principaux, Prince et Andre, Pepe leur paye une session d’enregistrement dans un studio de Minneapolis, Cookhouse. C’est la première démo studio de Grand Central Corp, un instrumental intitulé Whenever.

1975

Prince est dans sa 17e année. Toujours sous la houlette de Willie le groupe obtient plusieurs sessions d’enregistrements au studio Cookhouse. Ils enregistrent 3 compositions originales écrites par Andre et Prince. En décembre Prince joue de la guitare sur 5 titres écrits par Pepe. C'est son premier enregistrement professionnel, Willie nomme son groupe "94 East".


1976

Début 76 des démos sont enregistrées par "Grand Central Corporation" au Studio ASI. Six chansons originales sont mises sur bandes par le groupe.
Vient ensuite la première Interview dans un journal local de Minneapolis puis, au printemps, un changement de nom pour le groupe qui devient "Shampayne" puis "Champagne". Une nouvelle session d'enregistrement a lieue au Studio de Chris Moon, Moonsound. Chris offre alors à Prince la possibilité de venir répéter gratuitement à Moonsound s'il devient en contrepartie son partenaire d'écriture. Le deal est conclu et marque la fin de l'aventure "Champagne" pour Prince, qui quitte le groupe. A l'école il passe avec succès ses examens et obtient son diplôme le jour de ses 18 ans, le 7 juin.

Pendant l'été 76 Prince compose 14 musiques, Chris Moon écrivant la plupart des textes, notamment "Soft and Wet". L'artiste acquiert son autonomie dans le maniement des consoles de studio, lui permettant d'enregistrer puis d'assembler ses titres sans l'aide d'un ingénieur du son. Il y passe ses soirées et ses week-ends. A l'automne Prince part seul à New-York, hébergé par sa demie-soeur Sharon, démarcher quelques maisons de disques avec une cassette de démos de quatre chansons. Aucune n'est intéressée sauf "Tiffany Entertainment", réclamant au passage les droits de publication sur les compositions. Prince refuse et repart bredouille.
Pendant ce temps Chris Moon propose la cassette de démos à une agence de pub de Minneapolis, "The Ad Company". Le responsable, Owen Husney, est très intéressé. Il fonde alors "American Artists Inc", une société de production, et signe un contrat de management avec Prince dès décembre.
Fin décembre Prince réalise une nouvelle cassette de démos en réenregistrant certains de ses titres dans un autre studio à Minneapolis (Sound 80). Il y retrouve aussi Pepé Willie et participe à quelques sessions d'enregistrement pour son compte.

1977

Sur les conseils de Husney et son apport financier pour lui louer un appartement, Prince passe les premiers mois de l'année à continuer de retravailler ses démos, aidé d'un musicien, David Rivkin. Il perfectionne son utilisation des synthétiseurs avec le modèle Oberheim 4-voies. American Artists Inc. réalise quinze "Press Kit" de Prince (un coffret regroupant la cassette de démos avec divers articles présentant ce nouvel artiste). La société organise également une séance photos. Ces kits promotionnels sont envoyés aux grandes maisons de disques de l'époque (Warner Bros, CBS, etc.).
Début avril des rencontres sont organisées à Los Angeles avec cinq maisons de production. Le deal proposé par Owen Husney insiste sur le fait que l'artiste doit être signé pour trois albums tout en gardant son rôle de producteur, une demande rare à l'époque pour un inconnu.
Durant le printemps les enchères montent. Prince enregistre le titre "Just as long as we're together" lors d'une session "test" pour CBS et un article de journal parait dans le "Minnesota Daily" faisant la promotion de l'artiste. C'est finalement Warner Bros qui emporte le morceau en Juin en signant un contrat prévoyant la distribution de trois albums sur une période de 27 mois, avec une avance de $80.000 pour Prince sur un budget total de $180.000. La maison de disques impose cependant la présence d'un producteur, Tommy Vicari, homme d'expérience ayant travaillé avec Santana, notamment. Un nouvel enregistrement studio "test" est réalisé pour WB.

Les séances d'enregistrement du premier album se déroulent de Octobre 77 à Février 78, d'abord au "Sound 80" puis au "Record Plant" dans la ville de Sausalito, Californie. Le comité qui accompagne Prince est très restreint, Tommy son producteur évidemment, Owen Husney et sa femme, et occasionnellement André Anderson. Husney et Prince passent des nuits blanches, six jours par semaine, à peaufiner chaque chanson. Quelques musiciens et choristes joignent le petit groupe le temps d'un titre, notamment Matt Fink et Bobby Rivkin. Des Stars croisent le chemin de Prince dans le studio "Record Plant", Carlos Santana, Chaka Khan et Sly Stone, le temps de brèves rencontres où l'artiste se montre très timide avec ses héros.

1978

La dernière session de mixage de l'album a lieu début janvier. Le mois suivant Prince rentre à Minneapolis. La note finale des frais de fonctionnement sur 5 mois (locations des studios d'enregistrement, de l'appartement à Los Angeles, des techniciens, etc) s'élève à $170.000, soit quasiment le budget total prévu pour trois albums ! Le 28 février Tommy Vicari emmène Prince assister à la cérémonie des Grammy Awards à Los Angeles.
Sortie de l'album "For You" le 7 avril, à deux mois pile de son vingtième anniversaire. Le succès de l'album est relatif; environ 150.000 sont vendues aux USA durant les premiers mois d'exploitation grâce au single "Soft and Wet". La plupart des critiques sont surtout étonnées par le fait que l'artiste ait pratiquement tout fait lui-même. La pochette est une photo de la tête de Prince sur fond noir, éclairée par derrière avec un effet de trace lumineuse sur son visage. Le titre indique sobrement "Prince - For You". Le 7 juin, jour du 20e anniversaire de Prince, sort le premier single de l'album, "Soft & Wet".
Durant l'été Prince réalise sa première tournée promotionnelle un peu partout aux USA avec des séances de signatures chez les disquaires. Il achète sa première maison, installant à la cave une batterie et divers instruments donnés par ses managers. Il se fiance à sa petite amie, Kim Upsher. Il participe une nouvelle fois avec André à des sessions d'enregistrement avec Pepé Willie, jouant de plusieurs instruments (en 1986 un CD attribué au groupe "94 East" sera produit par Willie, contenant les titres sur lesquels Prince et André jouent).

Pendant l'automne Prince et Husney assemblent un groupe autour de l'artiste, des auditions sont effectuées à Los Angeles puis à Minneapolis. Les membres sont André Cymone (le pseudo de Anderson) (basse), Bobby "Z" Rivkin (batterie), Gayle Chapman (clavier et chant), Matt Fink (clavier), Dez Dickerson (guitare). Après s'être fait dérober leur matériel dans une salle de répétition à Minneapolis, le groupe répète chez Pepé Willie, qui fait office de médiateur entre un Prince obsédé par le travail et des musiciens peu habitués aux séances marathon imposées par l'artiste.
A la fin de l'année, Prince, déçu par la faible promotion faite à l'album "For You", casse son contrat avec "American Artists Inc". Owen Husney jette l'éponge devant le manque de reconnaissance de l'artiste et c'est Pepé Willie qui fait office de manager temporaire.


1979

Prince fait son premier concert à Minneapolis le 5 janvier. La salle du "Capri Theatre" est loin d'être pleine mais le show se déroule bien, malgré le fait que Prince passe la majeure partie du temps dos au public. Les dirigeants de Warner Bros assistent à un "showcase" deux jours après dans la même salle. Ils décident de ne pas donner le feu vert pour une tournée nationale mais lui proposent de faire des premières parties pour d'autres artistes confirmés. Rien de concret n'aboutira...
En février Prince et André réalisent encore quelques enregistrements en tant que musiciens pour le compte de Pepé Willie. Outre les titres écrits par Willie, les deux compères enregistrent aussi quelques-unes de leurs compositions, notamment "I Feel for you" et "Do me Baby", deux futurs Hits.
Pendant le printemps Warner Bros engage deux managers (Bob Cavallo et Joe Ruffalo) pour s'occuper de Prince. Ces deux responsables, s'occupant notamment du groupe Earth Wind & Fire, rachètent le contrat signé par Prince avec "American Artists Inc" et nomment deux personnes pour gérer l'artiste.

D'avril à mi-Juin, Prince compose seul puis commence l'enregistrement avec son groupe de son second album dans divers studios de Los Angeles. La plupart des titres existent déjà sous la forme de démos, facilitant le processus créatif avec les autres musiciens. Fin mai l'album est prêt, après seulement six semaines de boulot en studio. Une efficacité à mettre en parallèle avec les cinq mois nécessaire à l'album précédent. La première quinzaine de juin est consacrée au remixage des 9 titres en studio. En juillet Prince et son groupe baptisé officieusement "The Rebels", continuent les sessions et créent des titres inédits, de nouvelles compositions de André et Dez sont jouées. En outre quelques singles auxquels Prince a contribué en tant que simple musicien sortent dans le commerce, tels "Stone Lover" du groupe MLF ou "Fast Freddie the roller disco king" (:-) de Little Anthony.
Steve Fargnoli est nommé par Cavallo et Ruffalo pour manager Prince et préparer ses apparitions Live (TV et concerts). Fargnoli a notamment travaillé avec Sly Stone. En Août deux nouveaux "showcases" sont organisés pour Warner Bros à Los Angeles, des vidéo-clips sont tournés pour les titres prévus comme single pour le prochain album. Le premier, "I wanna be your lover", sort le 24 août et se classe numéro 1 du "Soul Chart". L'album, nommé simplement "Prince", arrive le 19 octobre. La pochette montre une photo de Prince torse nu et permanenté, coupé au-dessus de la taille, avec la simple mention "Prince" en rose et un petit coeur sur le i ! En quelques mois, le single et l'album sont certifié Platinium (1.3 million de copies vendues aux USA, 300.000 dans le reste du monde).
En novembre la première tournée est lancée, le "Prince Tour". Elle doit durer un mois et parcourir treize villes des USA. A la fin du premier show à L.A. Prince fait la connaissance de Sheila E., déjà musicienne confirmée avec qui il collaborera maintes fois dans le futur. Après le 4e concert, Prince tombe malade d'une pneumonie, perdant presque sa voix, et tout est annulé. En décembre il préenregistre deux titres en playback pour le show TV "American Bandstand".

1980

Première apparition télévisée le 11 janvier dans le show "The Midnight Special", deux titres préenregistrés sont diffusés. Prince retourne sur scène dès la mi-janvier pour un concert "warm-up" avec son groupe à Denver, destiné à valider sa remise en forme suite à sa maladie. Lors de sa seconde apparition TV, dans le show "American Bandstand" diffusé le 26 janvier, une interview est prévue. Par défi Prince annonce à son groupe avant le show qu'il ne parlera pas, l'animateur TV se retrouve face à un artiste muet qui lui répond par geste !
En février le "Prince Tour" est relancé pour plus de 40 dates. La plupart sont des petites salles de quelques centaines de places, mais aussi des stades de 5000 à 10000 personnes lorsque Prince et son groupe font la première partie de la Star du Funk Rick James. Une rivalité naît rapidement lorsque Rick comprend le potentiel des petits nouveaux. Le public, noir-américain en majorité, est surpris par la tonalité "Rock" des titres réarrangés pour la scène. Beaucoup de critiques sont décontenancés par la tenue vestimentaire de l'artiste, ou plutôt sa quasi-absence de vêtements : Torse nu, un bikini très échancré, des jambières jusqu'à mi-cuisses et des hauts-talons, Prince virevolte sans aucun complexe et va jusqu'à miner une fellation avec Gayle Chapman sur le titre inédit "Head" !
En mai, après la fin de la tournée, Lisa Coleman remplace Gayle au clavier. Cette dernière ne peut plus suivre la tournure nettement sexuelle prise par Prince en concert. Lisa, 19 ans, est déjà une musicienne accomplie aux influences allant du Jazz au Classique. Les sessions pour le 3e album commencent le même mois et se poursuivent en juin. Dans sa nouvelle maison à Minneapolis, équipée d'un studio d'enregistrement 16-pistes, Prince compose et enregistre une quinzaine de nouveaux titres, avec des lignes mélodiques de Fink et Cymone sur "Uptown". "Dirty Mind" est prêt dès le début du mois de juillet, après le mixage au Hollywood Sound Studio de Los Angeles. Le contenu très sexuel des paroles préoccupe les dirigeants de Warner Bros, qui espéraient plutôt une simple redite de l'album précédent pour confirmer le succès naissant de l'artiste.

Uptown est le premier single à sortir mi-septembre. "Dirty Mind" sort finalement le 8 octobre. C'est un semi-échec comparé au précédent : peu de diffusions radio à cause des textes, refus de certains magasins d'exposer l'album car Prince est presque nu sur la pochette (une photo noir et blanc de Prince, portant simplement un imperméable ouvert, un slip et un foulard autour du cou, il pose devant une structure de lumineuse formant des losanges, avec la mention "Prince" sans le titre de l'album). Cet album installe définitivement l'imagerie sexuelle de Prince auprès du public. Les ventes atteindront finalement le million aux USA et 700.000 dans le reste du monde. Les vidéo-clips pour les singles Dirty Mind et Uptown sont tournés en octobre, dans le même style que pour les précédents : un faux live en playback.
Le mois de décembre est consacré au "Dirty Mind Tour", une douzaine de dates aux USA. Le groupe est le même que précédemment, avec Lisa Coleman. La première partie du show est faite par la chanteuse Teena Marie dont l'une des choristes est Jill Jones, pour laquelle Prince composera un album des années plus tard.
De nouvelles démos sont créées dans le home-studio de Prince. C'est aussi durant la fin de cette année que Prince organise "The Time", composé des membres du groupe "Flyte Tyme" (Terry Lewis, Monte Noir, Jimmy Jam et Jellybean Johnson) auquel Prince ajoute le chanteur Morris Day. D'après Day, Prince lui aurait "offert" de devenir le leader de "The Time" avec la promesse d'un album chez Warner Bros en échange de la cession de la chanson "Partyup" présente sur Dirty Mind, que Morris aurait entièrement composée à la place de l'artiste.


1981

En janvier Prince déménage de nouveau, à Chanhassen près de Minneapolis, et complète son petit studio d'enregistrement personnel avec un piano. Il y enregistre plusieurs nouveaux titres. En février le magazine "Rolling Stone" publie un article sur le personnage de Prince et le contenu explicite des paroles de "Dirty Mind". Deux clips sont tournés ("Uptown" et "Dirty mind") et le 21 Prince fait une apparition dans le show TV populaire "Saturday Night Live" en jouant le titre "PartyUp". Il fait la connaissance d'Eddie Murphy, comique débutant dans l'émission.
Une tournée des clubs US est organisée en mars et avril (20 dates, de Minneapolis à San-Francisco en passant par New-York, Detroit ou Los Angeles). Quelques interviews sont données lors de son passage à New-York, la promotion cherchant à attirer le public adepte de Rock et de New-wave, en plus des afro-américains connaissant déjà l'artiste.
Dès son retour de tournée Prince compose activement et c'est pendant le mois d'avril qu'il signe un contrat de production avec Warner Bros pour "The Time". Prince produit la grande majorité de l'album sous le pseudonyme "Jamie Starr", avec une tendance clairement Funk et Dance dont il s'éloigne par ailleurs dans les chansons qu'il garde pour lui, privilégiant un style plus Rock et New Wave pour ces propres albums.
En mai une première "mini-tournée" européenne est lancée pour Prince (Amsterdam, Londres, Paris). Il refuse la plupart des interviews prévues. Suite à divers soucis de livraison de matériel le concert au "Palace" à Paris ne commencera que vers 2h30 du matin. Autant dire que seuls les plus acharnés des night-clubers y assistent. Juste après les apparitions en Europe André Cymone quitte le groupe à cause de plusieurs désaccords avec Prince, notamment sur la paternité de certains titres issus de sessions jam du groupe que Prince s'attribua par la suite (Uptown, par exemple). Il sera remplacé par Mark Brown en juillet, un jeune musicien de la scène locale de Minneapolis.

En juin l'enregistrement d'un nouvel album de Prince commence, l'artiste partageant son temps entre son studio "maison" et le "Hollywood Sound recorders" de Los Angeles. Controversy et Sexuality, notamment, posent les thématiques abordées.
Fin juillet sort l'album des "The Time", le Funk léger qui se dégage des titres, allié à la cool-attitude de Morris Day, feront que cet album se vendra mieux que "Dirty Mind" au final ! Au mois d'août Prince complète son album "Controversy" au Sunset Studio de L A. Il jette aussi les bases d'un nouveau groupe de filles, en fait son assistante Jamie Shoop et une amie, Susan Moonsie. Prince compose deux titres pour ce girls-band nommé initialement "The Hookers" (littéralement, Les Putes !). Le but est d'en faire le pendant féminin de Prince, avec des textes osés et une attitude affirmant ses fantasmes sans détours. Les titres des chansons reflètent bien cet état d'esprit : Wet Dream, I need a man, Vagina...
Début septembre le single "Controversy" est commercialisé. Toujours très bien classé au "Soul Chart", le titre reste très timide dans les autres classements. Les vidéo-clips pour Controversy et Sexuality sont tournés en octobre, à l'identique des clips précédents (faux live en play-back). Après un show "warm up" avec le groupe à Minneapolis, incluant Brown Mark à la Basse pour la première fois, Prince et ses musiciens font la première partie des Rolling Stones à Los Angeles, le 9 octobre. Dans un stade de plus de 90000 places plein à craquer, Prince et son groupe jouent 4 chansons sous les huées et les jets d'objets divers, ils finissent par quitter la scène avant la fin de la durée prévue. Choqué, Prince retourne à Minneapolis immédiatement. Son manager Steve Fargnoli et Dez Dickerson, restés à L.A. avec le reste du groupe, parviennent à le convaincre de revenir pour le second concert prévu le surlendemain. Ils réussiront à tenir 20 minutes avant de quitter une scène encombrée d'aliments divers et de canettes vides ;-) Inutile de préciser que Prince annule ses futures dates prévues avec les Rolling Stones !

Le 14 octobre sort "Controversy", 4e album de Prince. Il s'agit d'une suite de "Dirty Mind", et malgré quelques critiques moins enthousiastes que pour l'album précédent, "Controversy" se vend mieux et atteint rapidement le niveau Gold (500 000 albums vendus). Il atteindra en définitive 1.6 million de copies aux USA plus 700.000 dans le reste du monde. La pochette est une photo couleur de Prince, cadré au-dessus de la taille. Il porte un imper similaire à celui de l'album précédent mais il est habillé d'une chemise blanche et d'un veston noir. Des articles de journaux constituent l'arrière-plan, avec des gros titres d'un quotidien nommé "The Controversy Daily" reprenant les thématiques abordées dans les textes des chansons. Seul le nom "Prince" apparaît en haut à gauche, sans le nom de l'album.
En novembre une série de concerts de Prince débute aux USA, avec "The Time" en première partie, elle va se prolonger jusqu'en mars 82 avec une quarantaine de dates au total. Un film sera tourné pendant un des shows, mais jamais diffusé. The Time apparaît dans l'émission TV musicale "Soul Train". Fin décembre un article sur prince parait dans "Newsweek", le proclamant "nouvelle Star la plus excitante de la pop" et "Prophète de l'anarchie sexuelle" ! Prince commence l'enregistrement de titres pour un second album de "The Time" ainsi que pour lui-même, notamment "Baby I'm a Star". Il fait la connaissance de Brenda, costumière et femme de Roy Bennett qui est chef décorateur et ingénieur lumières sur les shows de Prince. Apprenant qu'elle est aussi chanteuse, il lui propose d'intégrer son projet de groupe "The Hookers".

1982

En janvier Prince continue sa tournée et poursuit ses sessions d'enregistrements en parallèle. Il rencontre Denise Matthews, mannequin et chanteuse originaire du Canada, lors de la cérémonie "American Music Awards". Il lui propose d'intégrer son groupe "The Hookers", elle remplace Jamie Shoop pour devenir l'interprète principale sous le pseudo "Vanity". Le trio s'appelle désormais "Vanity 6". Le single "Let's Work" sort, suivi de la version "Maxi" en Février.
Durant la tournée le concert à Bloomington (Indiana) est filmé dans le but d'être diffusé à la TV sous le nom "The Second Coming". Une interview est également enregistrée, se concluant par un canular de Prince et son groupe : Bobby Z fait semblant de péter les plombs parce qu'il ne trouve pas de mayo pour son sandwich ;-). Prince souhaitait développer l'idée du show filmé pour en faire une sorte de fiction documentaire, rien n'aboutira officiellement bien que des séquences aient été réalisées dans la maison de Prince. Un album Live issu du film sera aussi envisagé puis abandonné.
A la fin de sa tournée en mars, Prince se lance dans la création de son nouvel album tout en peaufinant celui de "The Time" et en écrivant pour "Vanity 6" ! Jill Jones, rencontrée en 1980, participe aux sessions comme choriste. Parmi les titres conçus on trouve notamment "Extraloveable", "Nasty Girl", "DMSR" et "Let's pretend we're married". Fin avril l'album des Vanity 6 est déjà terminé.
Durant le printemps et l'été Prince compose des dizaines de titres dans son studio personnel, avec un matériel amélioré (24-pistes et Linn LN-1 Drum machine). Il compose par exemple les premières moutures de "Raspberry beret", "Strange relationship" ou "Can't stop this feeling I got", titres qui ne sortiront que des années plus tard. En mai il reçoit une récompense aux "Black Music Awards". Fin juillet il met la dernière touche à ses deux autres projets : "What time is it?" pour "The Time" et "1999" pour lui-même avec 11 chansons, tandis que les singles respectifs sortent dans le commerce ("777-9311" pour The Time, "He's so dull" pour Vanity 6).
Les répétitions pour la tournée "1999" débutent en août. L'album des Vanity 6 sort le 11, deux semaines après le "What time is it?" de "The Time". Puis le premier single du nouvel album de Prince arrive le 24 septembre, le même jour que le second single des Vanity 6 ("Nasty Girl"). Le titre "1999" se classe 4e du "Black Chart" et 44e du "Pop Chart".

Le 27 octobre débarque le double album "1999". Les critiques américains sont enthousiastes et l'album est certifié double-platinium 6 mois plus tard (2 millions de copies aux USA). Il restera 153 semaines dans les charts "Billboard" US et finira sa carrière à près de 4 millions d'exemplaires. L'Europe et l'Asie commencent à découvrir Prince et les ventes dépasse le million pour la première fois en dehors de l'amérique. La pochette est un montage de dessins et de collages colorés formant les noms "Prince" et "1999" sur fond mauve étoilé. Certaines lettres contiennent des paysages, des objets (guitare, main, oeil, échelle) ou des formes abstraites, d'autres sont des représentations explicites : le "N" de Prince est un pantalon, le "C" un sourire édenté, le "I" est changé en "1" avec le texte "and the revolution" écrit à l'envers à l'intérieur; Dans "1999" le "1" est un sexe masculin et le message "Rude Boy" se cache dans un "9"...
Début novembre des vidéoclips sont tournés pour les singles prévus, "1999", "AUTomatic" et "Let's pretend we're married". La tournée US "1999 Tour" (aussi appelée "Triple Threat" à cause des premières parties de "Vanity 6" et "The Time") commence le 11 novembre et dure un mois et demi avec 40 dates. C'est durant cette tournée que des problèmes relationnels apparaissent entre Prince et ses deux groupes, ainsi qu'avec le guitariste Dez Dickerson qui souffre du manque de reconnaissance de Prince. Il sera remplacé de plus en plus souvent pendant les répétitions par Wendy Melvoin, une amie de Lisa Coleman. Les raisons des tensions sont multiples : querelles de coeur entre les jeunes femmes de Vanity 6, succès grandissant de The Time menaçant le monopole de Prince sur sa création, isolement de la Star par rapport à ses musiciens. Professionnellement Prince n'a de contact qu'avec son manager Steve Fargnoli et son garde du corps Chick Huntsberry, colosse barbu de 2 mètres.

En novembre Prince se voit contraint par son management de réaliser quelques interviews pour la presse US. Il n'en donnera qu'une au "Los Angeles Time" et annulera les autres. Fin décembre le clip du single "1999" est programmé dans la playlist de MTV, chaîne musicale lancée un an auparavant. Cette exposition fera connaître au grand public l'artiste au niveau national.


1983

Début janvier Prince enregistre une version longue de "Little red Corvette" au Sunset Studio, ainsi qu'un nouveau titre pour Vanity 6. Le groupe de filles effectue plusieurs apparitions TV (Soul Train, TopPop). Prince et son groupe répètent pour la tournée "1999" et les clips vidéo pour "Little red corvette" et "Drive me wild" sont tournés.
En février la tournée US du "1999 Tour" repart pour deux mois (50 dates). MTV diffuse "Little Red Corvette" lorsque le single sort, qui devient le premier véritable Hit majeur de Prince (6e au Pop Chart). Pendant cette période Prince commence à écrire pour le 3e album de "The Time". Il échafaude également avec Steve Fargnoli un script de film, en partie autobiographique. Un des responsables de Warner Bros, Mo Ostin, prend le risque de financer le projet nommé "Dreams". Un synopsis d'une douzaine de pages est établi à partir des discussions avec l'artiste où il mentionne l'importance de son père.

Mars voit une nouvelle session de travail pour "The Time", tandis que de nouveaux singles sortent pour prolonger le succès des albums de Vanity 6 et The Time. Lorsque 2 membres de The Time, Jimmy Jam et Terry Lewis, enregistrent en douce deux de leurs compositions pour le groupe SOS Band, un conflit majeur se produit avec Prince. L'ambiance de la tournée n'est pas bonne, Prince retire le groupe de quelques shows importants (New-York et Los Angeles) après que Lewis et Jam soient restés bloqués à l'aéroport et ratent un concert à San Antonio, envenimant une situation déjà tendue. Mi-avril la tournée prend fin. Quelques jours après, lors d'une session de travail pour The Time à L.A. au Sunset Sound Studio, Prince demande à Jimmy Jam et Terry Lewis de quitter le groupe. Un 3e musicien, Monte Moir, les suit. Ils seront remplacés quelques temps plus tard par Mark Cardenas, Gerry Hubbard et Paul Peterson.

En mai Wendy Melvoin remplace officiellement Dez Dickerson dans le groupe de Prince. Dez formera son groupe, "The Modernaires", et aura une apparition dans "Purple Rain - The Movie". Wendy, 19 ans, fille de musicien de Jazz et amie de Lisa Coleman, a une soeur jumelle qui s'appelle Susannah. Cette dernière aura une relation amoureuse de près de 3 ans avec Prince.
Le script du film prend forme, incluant Prince et son groupe, "The Time" et "Vanity 6". Le scénario proposé, initialement "Dreams", devient "Purple Rain" lorsque Prince le réécrit en changeant des détails précis : dans le synopsis original les parents du "Kid" sont morts, le père ayant tué sa femme avant de se suicider. Prince change cela en faisant du père un homme violent que le Kid affrontera avant de découvrir ses compositions musicales cachées. Des cours de théâtre et de danse sont organisés à Minneapolis pour prince et son groupe, ainsi que Vanity, Morris Day et Jerome Benton, dans le but de préparer leurs rôles.
Durant l'été Prince continue ses sessions d'enregistrement en parallèle avec ses cours de théâtre et l'écriture du scénario. Il compose en particulier pour Vanity 6 les titres "Vibrator" et "Sex Shooter", ainsi que "Darling Nikki", "17 days" et "Electric intercourse" avec ses musiciens. Lors d'une session il compose "Chocolate", "The Bird" et "Jungle Love" pour The Time.

En août Prince teste les premières chansons de "Purple rain" lors d'un concert de charité au club "First Avenue" de Minneapolis, le show est filmé en guise de test. Le résultat est tellement bon que ses versions Live de "Purple Rain", "Baby I'm a Star" et "I would die 4 U" seront gardées pour le film. A la fin du mois la chanteuse Vanity quitte son groupe (et le casting du film par la même occasion), ne supportant plus sa mise à l'écart par son ex-boyfriend Prince et réclamant un cachet plus important pour sa future prestation dans le film.

En septembre, pendant que les producteurs recherchent un metteur en scène et l'actrice principale du film, Prince continue son travail en studio sur "Purple Rain". Il assiste en outre à un concert de James Brown et monte même sur scène où il rejoint Michael Jackson pour une démonstration de solo de guitare et quelques pas de danse. Arrivé sur le dos de son garde du corps, Prince repart en s'accrochant à un poteau non fixé dans le décor, qui tombe avec lui (la séquence, aussi drôle qu'embarrassante, est depuis visible sur le net).
Après moult auditions c'est l'actrice Patricia Kotero qui est choisie pour être la partenaire féminine de Prince dans le film. Elle est aussitôt renommée Apollonia par l'artiste qui lui propose d'intégrer l'ex-groupe Vanity 6 rebaptisé Apollonia 6 ;-) En studio Prince et son groupe réenregistrent plusieurs chansons pour l'album, notamment "Computer Blue", d'une durée de 14 minutes. Des cordes sont ajoutées sur le titre "Purple Rain" et les chants refaits sur le Live de "Let's go crazy". Il compose "The Beautiful Ones" en hommage à sa nouvelle girlfriend, Susannah Melvoin.
Le 1er novembre, alors que Prince continue à en réenregistrer la musique, le tournage de "Purple Rain" commence. Le script a été retouché par Albert Magnoli, un professionnel du milieu qui accepte de réaliser le film. Les séquences Live sont tournées au club "1st Avenue" devant 600 extras payés pour faire le public. Le tournage se poursuit en décembre à Los Angeles et se termine le 27. Prince en profite pour utiliser le studio Sunset Sound et travaille sur des titres pour "Apollonia 6". Certaines des chansons seront finalement utilisées pour l'album de Sheila E. ("Next time wipe the lipstick off your collar", "The glamorous Life", Oliver's house"), d'autres seront des faces B fameuses de l'artiste ("Erotic City", "She's always in my hair").

1984

Prince travaille dès janvier sur l'album suivant "Purple Rain", déjà nommé "Around the World in a Day", en relation étroite avec Wendy et sa soeur et Lisa Coleman et son frère. En parallèle des sessions pour l'album "Ice Cream Castle" de The Time, Prince et son groupe prépare aussi celui pour Apollonia 6 ! "Manic Monday", prévu initialement pour Apollonia, finira en définitive chez les Bangles qui en feront un tube. En février et mars sont enregistrés "When doves cry", "Pop Life" et "Temptation".
Pendant trois mois de nouvelles séquences sont ajoutées au film. Pour éviter un classement "interdit aux moins de 18 ans" quelques scènes de nus sont éditées.

Début avril Sheila Escovedo pose sa voix sur quelques titres destinés au groupe d'Apollonia, Prince décide d'en faire un album complet pour elle, intitulé "The Glamorous Life". Elle recrute un groupe de musiciens pour une future tournée. Le 14 du même mois la version finale de Purple Rain est compilée, dans laquelle Prince ajoute le titre "Take me with U" précédemment destiné à l'album d'Apollonia 6. "Computer Blue" est édité à 4 minutes pour laisser la place à cette nouvelle chanson.
Le 16 mai sort le single "When Doves Cry". il devient rapidement N°1 au Billboard chart (le premier de Prince aux USA) avec des ventes Platinium, soit 2 millions de copies. Nommé au "Minnesota Music Awards" Prince gagne 3 prix qu'il ne vient pas chercher, même après sa prestation Live sur cette scène.
Début juin l'album de Sheila E. "The Galmorous Life" sort dans le commerce. Prince fête ses 26 ans le 7, lors d'un concert donné au club "First Avenue". Il y joue plusieurs titres inédits, dont certains prévu pour un projet nommé "Roadhouse Garden". Le groupe "The Time" joue "Jungle Love" lors des Black Music Awards, mais sans Morris Day. Les rumeurs sur la séparation du groupe vont bon train.

Le 25 juin sort l'album "Purple Rain", crédité à "Prince and The Revolution". Le succès est immédiat, l'album est platinium en quelques jours ! Il restera près de six mois numéro 1 aux USA et se vendra à plus de 16 millions d'exemplaires dans le monde, dont 11 aux USA. C'est évidemment l'album de la consécration mondiale pour Prince, accompagné pour la première fois d'un groupe pour les crédits des chansons ("The Revolution" : Lisa Coleman, Wendy Melvoin, Matt Fink, Brown Mark, Bobby Z). La pochette est une photo de nuit de Prince sur la moto qu'il conduit dans le film, arrêté devant la sortie des artistes de la salle de concert "1st Avenue", où se tient Apollonia. Les titres "Purple Rain" et "Prince and the Revolution" sont inscrits en mauve au-dessus de la scène. La photo est encadrée à gauche et à droite de fleurs sur fond blanc.
Fin juin Prince créé un nouveau groupe nommé "The Family" avec les trois membres restants de "The Time", Morris Day ayant définitivement abandonné car il ne supporte plus la mainmise de Prince sur un groupe dont il est le chanteur principal. Prince inclue sa fiancée Susannah Melvoin comme chanteuse avec Paul Peterson et rencontre Eric Leeds, frère d'Alan Leeds qui manageait la tournée de Prince en 1983. Eric est un jazzman et est embauché pour apporter des solos de saxo sur les chansons composées par Prince pour "The Family", comme "High Fashion" ou "Mutiny".
Pendant l'été Prince créé son propre label "Paisley Park Records", sous l'égide de Warner Bros, et rachète un entrepôt dans les environs de Minneapolis avec pour projet d'y faire construire son propre studio d'enregistrement.

Début juillet le 3e album de "The Time" (alors officieusement dissous) sort en pleine folie "Purple Rain" dont le second single "Let's go crazy" (avec "Erotic City" en face B) débarque directement à la première place des charts. Boosté par le succès de la B.O., le film "Purple Rain" arrive à la fin du mois de juillet aux USA et se classe au box-office dans le Top 10 de 1984. Le milieu funk et rock dépeint ainsi que les problèmes sentimentaux et professionnels du Kid en font un must de cette année.
Prince continue d'enregistrer de nouveaux titres pour son prochain album avec "The Revolution" et pour "The Family" jusqu'en octobre. Souhaitant ajouter une orchestration "classique" à certaines de ses compositions pour "The Family", il rencontre le chef d'orchestre Clare Fischer qui deviendra un de ses collaborateurs réguliers par la suite. Les sessions studio accouchent de "Paisley Park", "Condition of the heart" et une version Extended de "I would die 4 U".
L'album du groupe "Apollonia 6", produit par le mystérieux "Starr Company" (on t'a reconnu ! ;-), sort dans le commerce ce même mois. La chanteuse Chaka Khan reprend "I feel for you" et le single se classe premier au R&B Chart. La version longue "Special Dance Mix" de "Let's go crazy" est diffusée, accompagnée de la version non éditée de "Erotic City".

Début novembre voit le lancement de la tournée US et Canada "Purple Rain Tour" avec Sheila E. en première partie, qui durera jusqu'en avril de l'année suivante pour un total de près de 100 dates dont quelques concerts de charité. Porté par les triomphes combinés du disque et du film, le Tour se produit uniquement dans les stades de 15000 places minimum avec une scénographie prenant plus d'ampleur que les tournées précédentes. Lors d'un show a Washington la performance Live de "I would die 4 U" est filmée puis sert de clip au single. Le film sort en VHS mi-novembre, prolongeant en privé son succès en salle.
En décembre une session pour le prochain album de Sheila E. a lieu au studio Master Sound de Cleveland. "Toy box" et "Bedtime story" sont enregistrés. Le maxi de "I would die 4 U" sort le 19, dans une version aux rythmiques sud-américaine avec Sheila E. à la batterie.


1985

Alors que la tournée bat son plein, Prince est invité dans de nombreux shows TV, recevant quantité de prix pour Purple Rain, le film et l'album (Academy Awards, Music Awards, BPI Awards, Grammy Awards, etc). Il continue également les sessions studio du prochain album de Sheila E ("Romance 1600") pour lequel il compose notamment "A love bizarre". Fin janvier Prince décline l'offre de participer à l'enregistrement du célèbre titre de "USA for Africa" intitulé "We are the World". Les 40 Stars américaines réunies autour de Quincy Jones et Michael Jackson tournent le clip de la chanson après la cérémonie des American Music Awards. Durant la nuit de cet enregistrement mythique, le 28 janvier, Prince et sa bande vont dans un Club et en partant vers 2 heures du matin, un paparazzi s'introduit dans la limousine de Prince pour prendre des photos. Les gardes du corps expulsent l'intrus sans ménagement, le blessant et faisant tomber son appareil. L'affaire fait la une des tabloïds, mettant en parallèle la mobilisation des Stars populaires pendant que Prince fait la fête et frappe des photographes.
Le producteur Stave Fargnoli trouve un arrangement avec Quincy Jones, proposant que Prince fasse une chanson pour l'album "USA for Africa". Ce sera fait dès le 2 février, où Prince enregistre et offre le titre "4 the Tears in your Eyes".

4 videoclips scénarisés sont tournés avec Apollonia 6 pour la promotion de leur album. Ce court-métrage ne sera jamais commercialisé. Le garde du corps principal de Prince, Chick, démissionne durant février, un événement à priori non lié à l'incident du Club en janvier mais plutôt à la découverte de son addiction à la drogue.
Prince présente son nouvel album "Around the world in a day" aux responsables de Warner Bros, fruit des sessions studio de l'année passée, dès le 21 février. Le 29 mars le show à Syracuse (40000 places) est filmé et diffusé en direct par satellite dans certains pays Européens. Pour le dernier concert de la tournée "Purple Rain", le 7 avril à Miami (70000 places), le manager de Prince annonce quelques jours avant que ce sera le dernier Live avant plusieurs années. Un "coup" marketing destiné probablement à contrer l'appel au boycott du show par plusieurs groupes religieux locaux, dénonçant les paroles sacrilèges des chansons et la venue de Prince un jour de Pâques ! Au final cette tournée aura été vue par 1,7 millions de personnes (sans compter la retransmission TV, estimée à 15 millions).

Un nouveau projet de film avec Prince est mentionné par MTV, qui parle d'une comédie romantique à l'ancienne, hommage aux films des années 40. Prince tourne le clip pour "Raspberry Beret" puis pour "4 the tears in your eyes". Mi-avril un passage en studio lui permet de composer et enregistrer avec Wendy et Lisa les premiers titres pour un futur album, le projet "Parade" ! Les premières versions de "New Position" et "I wonder U" voient le jour, ainsi que "Under the Cherry Moon". Il enregistre aussi un titre dans lequel il règle ses comptes avec les affaires négatives qui l'entoure : les embrouilles avec les anciens membres de The Time et l'addiction à la cocaïne de son ex-garde du corps Chick qui a vendu son histoire au tabloïd "National Enquirer". Jugées trop personnelles par l'artiste, les paroles de "Old friends 4 sale" seront modifiées dans les versions ultérieures de la chanson. Le 21 une nouvelle session a lieu ("Sometimes it snows in April", "Life can be so nice").

L'album "Around the World in a Day" ("ATWIAD") de Prince and The Revolution sort le 22 avril. Il s'agit d'un contre-pied total à "Purple Rain", alors encore dans l'actualité à ce moment. Album co-signé avec "The Revolution" "ATWIAD" redescend au niveau de vente de "1999", ce que Prince semblait vouloir ("c'est un album pour mes fans et moi" dira-t-il). L'album restera trois semaines en tête des charts, détrônant au passage "USA for Africa". Les ventes USA/Reste du monde s'équilibrent (2.4 millions et 2 Millions respectivement). La pochette est un dessin naïf montrant des personnages au bord d'un plan d'eau avec en arrière-plan une représentation symbolique de montagnes formant un nu de femme allongé. Le tableau principal est scindé en deux parties avec au milieu, plongeant dans l'eau, une échelle qui monte au ciel et disparaît dans un nuage blanc. La partie droite est visible au recto, le verso constituant la partie gauche. Les personnages sont des visions stylisées de Prince et des musiciens de "The Revolution" et d'autres plus symboliques : un guitariste en tenue "ciel", une femme jouant du violon, une autre revêtue de noir tient un tambourin, un vieil homme noir appuyé sur sa canne, un enfant roux s'envolant avec un ballon sur lequel est inscrit en lettrage psychédélique "Prince and the Revolution" et "Around the World in a day". Prince semble caricaturé dans au moins deux des trois personnages en djellaba mauve et blanche. Au verso au aperçoit un avion à réaction dans le ciel ainsi qu'une planète et des colombes. D'autres figures apparaissent : un clown blanc jonglant, un chiot, un bébé noir tenant un drapeau américain, une femme avec un béret...
Au mois de mai le travail sur l'album "Parade" est pratiquement terminé. "Kiss", d'abord donné par Prince au groupe Mazarati, est repris après que son ingénieur du son, David Rivkin, et les membres de Mazarati aient modifié la démo de ce "blues" pour en faire un titre Funky. L'artiste supprime la basse (comme dans "When Doves Cry") et ajoute les solos de guitare avant de poser sa voix. Une première configuration de "Parade" (9 titres) est ainsi constituée.
Les répétitions avec "The Family" continuent parallèlement, avec celles pour Mazarati ("Jerk Out" et "100 MPH", notamment) et Jill Jones ("All day all night", "G spot", "Baby you're a trip"). Prince enregistre aussi "Hello", future face B de "Pop Life", dont la version longue raconte sa vision de l'affaire "USA for Africa". Le single "Raspberry Beret" est commercialisé aux USA (N°2 au Pop Chart et 3 au Black Chart). En Angleterre c'est "Paisley Park" qui sort en single.
En juin Prince et Steve Fargnoli partent pour la France afin de repérer des lieux de tournage de leur projet de film, "Under the cherry moon". Une scénariste, Becky Johnston, est chargée d'étoffer le script qui prend alors des allures "Felliniennes" (séquences de rêves au ralenti, visions baroques à la symbolique appuyée). En position de force suite à ses succès commerciaux internationaux, Prince obtient le feu vert de Warner Bros qui produit le film.
The Family tourne un clip pour le single "Screams of Passion" pendant que Sheila E. entame une mini-tournée au Japon. En juillet les sessions d'enregistrement continuent pour l'album "Parade". Elles ont lieu à "New Eden Prairie", un ancien grand hangar réaménagé en studio situé près de Minneapolis. Les instrumentaux "Venus de Milo" et "Alexa de Paris" sont enregistrés, ainsi que "The question of U".

Mi-août sort l'album de "The Family", composé et joué dans une large partie par Prince avec la collaboration d'Eric Leeds et Clare Fischer. "The Family" jouent leur premier concert au club "1st Avenue" de Minneapolis. Le 26 sort le second album de Sheila E, "Romance 1600", lui aussi principalement composé de paroles et musiques de Prince (bien que les crédits soient attribués à Sheila E). Toujours en Août, Prince effectue de nouvelles sessions, en partie pour l'album de Jill Jones, d'autres pour finaliser l'orchestration de "Parade" avec Clare Fischer. Il se rend à Paris pour les préparations du tournage de "Under a Cherry Moon". Sur les conseils de la réalisatrice Mary Lambert et du producteur Steve Fargnoli, on engage une jeune actrice professionnelle pour le rôle féminin principal, Kristin Scott Thomas (rôle initialement prévu pour Susannah Melvoin, girlfriend de Prince).

Le tournage de "Under the cherry moon" commence à Nice (France) le 16 septembre, après une semaine de peaufinage du scénario. Prince prend rapidement le contrôle du tournage, la réalisatrice n'ayant plus qu'un rôle de "conseillère" technique jusqu'à finir par être virée ! Le film est tourné en couleur pour satisfaire Warner Bros, inquiet du potentiel commercial de l'entreprise, mais Prince obtiendra de le sortir en noir et blanc pour c'était prévu.
Le 22 octobre, 2000 invitations sont distribuées (notamment par une radio) pour assister aux répétitions de "Prince and the Revolution" et au tournage du clip de "America" au Théâtre de Verdure de la promenade des Anglais. Un "warm up" de 40 minutes à lieu de 27, suivi de l'enregistrement du titre "America" auquel Prince ajoute 4 chansons, devant l'engouement du public. Le lendemain il part une journée en studio à Londres avec Wendy et Lisa, 4 chansons sont produites dont la première version (instrumentale) de "Mountains".
Le 21 novembre le tournage du film est terminé, après avoir mis en boite une vidéo pour le single "Girls & Boys". Paul peterson, chanteur de "The Family", annonce brutalement son départ du groupe. Il invoque des problèmes avec son contrat mais il semble que ce soit plutôt sa mère qui ait vu d'un mauvais oeil sa collaboration avec Prince, dont l'aura sulfureuse inquiète les bien-pensants. Prince enregistre une interview pour MTV ainsi que pour le magazine Ebony.
En décembre il reprend le chemin des studios d'enregistrement et finalise l'album "Parade" ainsi que d'autres instrumentaux lors de sessions de "jam". Un ami d'Eric Leeds, le trompettiste Matt Blistan, rejoint le groupe "The Revolution". Les titres "Anotherloverholenyohead", "Dream factory" et "Slaughterhouse" sont créés, entre autres. Prince compose et enregistre aussi deux titres pour Miles Davis, "Can I play with U?" et "A couple of Miles". Durant la post-production du film à Los Angeles, Prince rencontre Michael Jackson à deux reprises, notamment en studio pendant l'enregistrement de son titre "Bad".


1986

En janvier Prince et "The Revolution" (accompagné d'Eric Leeds, Sheila E, Levi Seacer Jr et Jonathan Melvoin) effectuent une session "jam" instrumentale à forte influence jazzy pendant plus de 7 heures. Un album nommé "The Flesh" est envisagé, composé de ces instrumentaux improvisés où Prince joue principalement de la batterie. Il ne sortira jamais. Une autre session dédiée à Jill Jones à aussi lieue, ainsi que les enregistrements de "Last Heart", prévu pour le projet d'album "Dream Factory", d'une version longue de "Kiss" et de "Love or Money". A Los Angeles Prince tourne le clip pour le single Kiss. La construction du studio "Paisley Park" commence près de Minneapolis, une fois le site de "Eden Prairie" abandonné.
En février le premier single de "Parade", "Kiss", arrive chez les disquaires. Ce sera le 3e numéro 1 de la carrière de Prince, atteignant la certification Gold rapidement. Les répétitions pour le "Parade Tour" debutent, le groupe "The Revolution" accueillant officiellement le guitariste Miko Weaver, le saxophoniste Eric Leeds et le trompettiste Matt Blistan (sous le pseudo "Atlanta Bliss"). Une des sessions se fait avec John L. Nelson, le père de Prince, et la chanson "Duet with dad" est composée.
Le mois suivant Prince organise un concert impromptu à Minneapolis au club "First Avenue". Il part ensuite travailler sur son nouvel album "Dream Factory" avec une large participation de Wendy et Lisa, et également sur le 3e album de Sheila E. "Power fantastic" et "The ballad of Dorothy Parker" sont composées, ainsi que d'autres titres. Miles Davis ajoute sa contribution au titre "Can I play with U?" que lui avait envoyé Prince.

Le 31 mars sort l'album "Parade" de Prince and The Revolution. Assez critiqué aux USA (on voit cet album comme une simple redite de "Around the World in a Day"), "Parade" est un vrai succès en Europe et au Japon (1.6 millions d'albums aux USA, 2 pour le reste du monde). La pochette est une photo de Prince, en noir et blanc, où il prend une pose "mode" cadrée juste au-dessus de la taille. Il porte un simple boléro noir, l'arrière-plan est simplement blanc. A gauche, écrit verticalement en lettres noires "PRINCE AND THE R" et à droite "EVOLUTION / PARADE". Au verso une photo cadrée à l'identique montre Prince en train de retirer son boléro pour dévoiler un pendentif avec une croix.
En Avril, après un nouveau show à Boston, Prince retourne à Nice en France pour tourner quelques séquences additionnelles pour son film et réaliser le clip de "Mountains". Il est de retour à Minneapolis dès le 15 pour des sessions sur le projet "Dream Factory". Les titres "Crystal Ball" et "Starfish and coffee" sont créés, ainsi que de nouvelles versions de "Moviestar" et "Witness 4 the prosecution".
Fin avril une première configuration de l'album "Dream Factory" de 11 chansons est prête. C'est durant cette période que Susannah Melvoin rompt avec Prince, comprenant que leur histoire d'amour ne survivra pas au stakhanoviste Prince et à ses infidélités répétées.

En mai Prince ajoute de nouveaux titres à "Dream Factory" : "In a large room with no light" et "It". Une série de concerts baptisés "Hit and Run" se déroule au printemps aux USA avec Prince and The Revolution.

Le 3 juin la seconde version de "Dream Factory" devient un double album de 20 chansons, dont deux interludes instrumentaux de Wendy et Lisa. Le mois suivant le film "Under the cherry moon" sort sur les écran US dans plus de 900 salles. Désastre critique et public, le film entraîne la suppression de la suite de la tournée US du "Parade Tour" mais les dates en Europe et au Japon sont maintenues. Il ne rapporte au final que 10 millions de dollars alors qu'il en a coûté 12. Rôle de composition pour Prince, il incarne un gigolo séduisant de riches héritières sur la côte d'azur ! Le ton décalé de cette romance en noir et blanc façon "Roméo et Juliette", alternant séquences comiques et tragiques sur fond musical jazz-pop, est trop déroutant pour le grand public.
En juillet la 3e version de "Dream factory" voit l'ajout de titres comme "Sign O' the times" et "The Cross". "Joy in repetition" est aussi composée à cette période. Une séance de répétition pour le "Parade Tour" aboutie à un jam d'une heure intitulé "Soulpsychodelicide".
Wendy et Lisa ainsi que Brown Mark annoncent qu'ils souhaitent quitter le groupe "The Revolution". Ils se sentent limités professionnellement et artistiquement par Prince. Bobby Z et Alan Leeds réussiront à les convaincre de rester pour un temps.
Prince and The Revolution commencent leur première vraie tournée européenne à Londres le 12 août. Le show en France a lieu au Zenith le 25, précédé d'un aftershow au New Morning avec une apparition de John L. Nelson. Courant août de nouvelles compositions sont enregistrées, notamment "Hot thing" et "Forever in my life", tandis que le film sort en Europe. Début septembre la tournée part au Japon pour une durée d'une semaine, avec Sheila E. en première partie. Lors du dernier concert à Tokyo, Prince fracasse sa guitare. Un geste inhabituel qui pour Wendy symbolise sa volonté d'en finir avec la période "Revolution" pour partir vers d'autres horizons.

Mi-septembre Prince se lance dans un nouveau projet de film, "The Dawn". Cette fois il s'agit d'une comédie musicale dans laquelle deux gangs rivaux s'affrontent. Les titres "Crucial", "Superfunkycalifragisexy" et "Shockadelica" sont créés pour le projet. Il enchaine fin septembre-début octobre avec des séances studio en duo avec Eric Leeds, qui prennent la forme d'un nouvel album nommé "8" au style Jazz-Rock. Matt Fink y ajoute quelques solos au synthé et Prince créé ainsi le groupe "Madhouse" !
"The Revolution" est officiellement dissous le 17 octobre avec une annonce d'Alan Leeds, responsable "business" de Prince : "Les carrières de chacun des membres vont continuer dans des directions différentes".
Le travail en studio continue pour Prince et débouche sur l'album "Camille", qui apparaîtra même sur le catalogue Warner Bros pour début 1987 avant d'être remisé au placard. La plupart des chansons de cet album voient Prince trafiquer sa voix jusqu'à la rendre méconnaissable : "Housequake", "Rockhard in a funky place", "Feel U up", "Good love", "If I was your girlfriend". D'autres sessions sont dédiées à l'album de Jill Jones.
Fin novembre le triple album "Crystal Ball" prend forme (22 titres !). Il s'agit d'un assemblage des projets précédents (Dream Factory et Camille) avec des titres supplémentaires comme "Play in the sunshine" ou "Adore". Les directeurs artistiques de Warner Bros refusent catégoriquement de sortir un triple album (trop cher à produire et difficile à vendre) et demande à Prince de le réduire à un double. L'artiste campe sur ses positions. Il rencontre Cat Glover, future danseuse sur la tournée Lovesexy, puis s'attèle immédiatement à de nouvelles sessions lors desquelles il projette toutes ses frustrations professionnelles et personnelles. Les titres "Bob George", "2 nigs united 4 West Compton" et "Le Grind" donnent naissance au projet funk-jazz intitulé "The Funk Bible".
A la toute fin d'année, après de nouvelles réunions houleuses avec le management de Warner, Prince se focalise sur la chanson "Sign O' the Times" et ce titre devient celui de l'ex-album "Crystal Ball" réduit à 15 titres. Il enregistre le single "U got the look" pour assurer le potentiel commercial de l'album. Juste après Noël Prince enregistre une chanson nommée "Wally". L'ingénieur du son présent pour assurer le support technique découvre une interprétation et des paroles très intimes directement liées à sa séparation avec Susannah Melvoin. Dès le lendemain une nouvelle version, moins personnelle, aura remplacé l'originale, effacée par l'artiste.


1987

Début janvier l'album de Jill Jones est (enfin) complété, après deux années de sessions erratiques. Prince profite des répétitions de la prochaine tournée pour réorganiser un groupe autour de lui : Matt Fink (toujours clavier), Miko Weaver (guitare), Levi Seacer Jr (basse), Eric Leeds et Matt Blistan (saxo), Sheila E (batterie), Boni Boyer (clavier), 2 choristes et la danseuse Cathy Glover (alias "Cat"). Il enregistre également quelques titres pour les chanteuses Taja Sevelle et Sheena Easton. Il finalise l'album "Sign O' The Times" en apportant des modifications et fait une séance photo pour sa pochette. Un single pour l'album de Madhouse ("6") est commercialisé et atteint la 5e place au Black Chart.
L'album de Madhouse "8" sort le 21 janvier sous le label Paisley Park. Le mois suivant Prince enregistre de nouveaux titres pour un futur album de Sheila E et des versions "Maxi" des chansons "Mia Bocca" et G-Spot de Jill Jones. Le 18 février le premier single de "Sign O' the Times" au titre éponyme sort, accompagné du clip dans lequel Prince n'apparaît pas. Il se classe 3e au Billboard et 1er dans le "Black Chart". A la même époque sort le 3e album de Sheila E, auquel Prince a bien sûr activement participé (5 chansons sont de lui).

Fin février les répétitions pour la tournée continuent, un batteur supplémentaire est recruté pour le groupe "Madhouse" qui doit faire la première partie des shows. Le 21 mars un concert "warm up" a lieu au "1st Avenue". Les titres "dead on it" et "Cindy C" sont ajoutés au projet "The Funk Bible" qui devient "The Black Album", Prince souhaitant le sortir sans que son nom soit crédité. Miles Davis est invité chez Prince, avec son père John L. Nelson, Eric Leeds et Sheila E. Un passage en studio permet à Prince de proposer quelques chansons à Miles : "MovieStar", "Witness 4 the prosecution" et "Chocolate". Ce dernier les enregistre sur son dictaphone.
Fin mars Prince réalise un court-métrage de 15 minutes (Hard Life) avec son groupe et Jill Jones comme acteurs tandis qu'ils sont toujours en répétitions intenses. En 4 jours une équipe Télé recrutée pour l'occasion réalise cette pochade. On y voit deux clochards s'embrouiller avec une bourgeoise et finir en taule. Une Star (Jill Jones) les libère pour qu'il fasse le service à sa soirée chic ! Le groupe Madhouse joue en fond musical.

Le 30 mars sort l'album "Sign O' the Times" ("SOTT"). L'album reçoit un accueil critique enthousiaste, le succès commercial est moins probant. Les ventes US sont sensiblement les mêmes que celle de "Parade", environ 1.8 millions d'unités, celles pour Europe/Asie sont de 1.3 Million. Il se classe 6e au Pop Chart et 4e au Black Chart. La pochette est la photo d'un décor de scène envahit de plantes et de fleurs sur une partie, avec un piano et une batterie surmontant l'avant d'une voiture en piteux état. Une petite sphère électrique (boule à plasma qui fait des éclairs) se trouve au bord de la scène. En toile de fond une image dorée représente une rue emplie d'enseignes lumineuses. Par terre devant la scène est posée une guitare "cloud", sur un quart en bas à droite on voit une partie du visage de Prince, flou.
Début avril Prince effectue des sessions pour la chanteuse Bonnie Raitt, 5 titres sont composés. Il enregistre aussi les versions Extended de "U got the look", "The ballad of Dorothy Parker", "I could never take the place of your man" et "Housequake". Le 15 avril Prince et son entourage arrivent en Angleterre pour lancer la tournée européenne du "SOTT Tour". Après 10 jours de répétitions à Birmingham ils partent pour Stockholm en Suède pour 2 semaines supplémentaires de répét'. Pendant ce temps aux USA les bureaux du label "Paisley Park" déménagent dans le nouveau complexe flambant neuf qui vient d'être terminé près de Minneapolis, à Chanhassen.
Le "European SOTT Tour" commence à Stockholm pour 34 dates (Berlin, Zurich, Vienne, Milan, etc). La tournée passe par Paris-Bercy pour 4 jours du 13 au 17 juin, plus un aftershow au New Morning. Prince en profite pour tourner le clip pour "U got the look" en utilisant la scène de Bercy, avec une centaine de fans "jouant" le public. Fin mai sort l'album de Jill Jones sur le label "Paisley Park". Elle est créditée comme co-compositrice des chansons avec un certain Joey Coco !
Les shows à Rotterdam (Pays-Bas) sont filmés afin de produire une vidéo pour le public américain qui sera privé de "SOTT Tour", faute de ventes d'albums dû à une mauvaise promo de la part de Warner, d'après Prince. Cette décision soudaine de l'artiste va brouiller un peu plus ses relations avec sa maison de disques, déjà tendues depuis qu'il a renoncé à son triple-album "Crystal Ball". Une équipe anglaise est recrutée en catastrophe pour tourner, elle suivra ensuite le groupe à Anvers (Belgique) pour compléter la vidéo. Le 29 juin la tournée européenne prend fin. Elle aura été vue par 350000 spectateurs.

En juillet sort l'album de Sheena Easton (excepté aux USA), Prince est crédité seulement comme parolier alors qu'évidemment il est aussi compositeur, producteur et joue sur tous les titres sous les pseudos Freddie The Phantom et Rocker Happyfeller ! Prince commence l'enregistrement de nouveaux titres : "Graffiti bridge" et "Melody Cool", par exemple. Dans la semaine du 18 au 23 des séquences vidéos supplémentaires sont filmées dans les tout nouveaux studios du complexe "Paisley Park" pour compléter le film "SOTT". On s'est aperçu en effet que certains passages enregistrés lors des Lives en Europe ont des problèmes de son et d'image. Prince en profite pour ajouter des "ponts" entre les séquences Live, avec le concours de son groupe jouant des petites scènes.
Les premiers jours d'août sont consacrés aux sessions pour le second album "Madhouse", de courts dialogues du film "Le Parrain" sont utilisés. "U got the look" sort en single. La demi-soeur de Prince, Lorna Nelson, lui fait un procès à propos des paroles de cette chanson qu'elle dit être un plagiat de son titre "What's cooking in this book".

Début septembre Prince et son groupe investissent un night-club de Minneapolis, Rupert's, pour l'un des très rares concerts aux USA reprenant l'essentiel de la tournée "SOTT", auquel il ajoute le titre inédit "The sex of it". Le 11 le studio "Paisley Park" ouvre officiellement ses portes, après un an et demi de travaux. Il permet l'enregistrement et la production d'albums (sur consoles 36 et 48 pistes), les répétitions et les concerts "live" ("Sound stage" de plus de 1000 mètres carrés) et même le tournage de clips, le coût total est d'environ 10 millions de dollars. Le soir même Prince joue aux MTV Awards.
L'album de Taja Sevelle sort le 19 septembre (2 titres sont composés par Prince). Fin septembre Prince enregistre de nouvelles chansons comme "The grand progression" et ébauche un script de film appelé "Graffiti Bridge" autour duquel il rassemble plusieurs de ses compositions musicales anciennes ou récentes. Il envisage de donner le rôle principal féminin à Madonna qui formerait un duo avec son personnage nommé Camille Blue. Le 28 le single du nouvel album de "Madhouse" est commercialisé ("10", avec en face B "10,5" !).
Début octobre Prince réenregistre de nouvelles versions de son projet "Black Album" et compose "When 2 R in love". L'album est finalisé et prévu pour sortir en décembre chez Warner Bros, sans mention de l'artiste ni promotion. Prince essuit un refus cinglant de la part de Madonna concernant son script pour "Graffiti Bridge", considérant le scénario "merdique" et trouvant Prince "stupide". Ceci remise le projet au placard pour un long moment ;-)

Le mois suivant l'album "16" de Madhouse (Prince et Eric Leeds) est commercialisé. Le film de la tournée "SOTT" est montré en avant-première aux USA lors d'une soirée suivie par MTV. Le 20 novembre le film sort sur 250 écrans US. Il remporte un bon succès critique et commercial pour un film-concert au budget de 2,5 millions de dollars.
Le 1er décembre Prince rencontre une jeune femme, Ingrid Chavez, au nighclub Rupert's de Minneapolis. L'inconnue retient l'attention de l'artiste en lui faisant parvenir une note écrite intrigante ("Hi, remember me? Probably not but that's OK, because we've never met. Smile, I love it when you smile."). Prince l'emmène à Paisley Park puis ils discutent quelques heures avant que Prince parte précipitamment, victime d'une douleur à l'estomac. Il racontera plus tard que cette nuit-là il fut investi d'une vision mystique (le mot "GOD" lui apparaissant, flottant au-dessus d'un vaste champ). Voilà pour la version officielle.
Certains proches de Prince donnent une toute autre version de l'affaire : un "bad trip" à l'ecstasy (peut-être lors de cette fameuse soirée du 1er décembre ?) qui aurait complétement flippé l'artiste ! Victime d'une méchante descente, Prince prend soudainement conscience de l'énergie négative se dégageant du "Black Album" et craint que s'il venait à mourir brutalement ce serait son dernier témoignage artistique. Il prend la décision d'annuler le "Black Album", à une semaine de sa sortie prévue le 8 décembre ! Un coup de fil personnel au PDG de Warner Bros, Mo Ostin, parvient à convaincre le businessman de renoncer à commercialiser l'album. Problème : environ 500000 copies vyniles et CD sont déjà produites, plus une quantité d'unités données aux commerciaux de Warner pour les médias et les DJ. Sans doute la viabilité en terme de ventes aura fini par convaincre le PDG d'autoriser une telle folie financière. Avec Sign O' The Time encore dans les bacs, un grand public pas intéressé par le Jazz-Funk nerveux et brutal du "Black" et un ennième caprice d'une Star pouvant rapidement produire un nouvel album, Mo Ostin a suffisamment d'arguments pour justifier son choix.
Pour Prince, au-delà de la satisfaction personnelle, c'est aussi un brillant coup marketing. Le "Black Album" acquiert immédiatement le statut d'album collector très recherché. On estime que seulement une centaine de vinyles et une dizaine de CD officiels ont échappé à la destruction. Les copies pirates pullulent, évidemment.
A la fin de l'année le chanteur de Funk George Clinton signe sous le label Paisley Park. Prince effectue un show au club "Fine Line Café" de Minneapolis, avec Sheila E., Levi Seacer Jr, Matt Fink, Matt Blistan et Eric Leeds. Plusieurs jams et versions de titres de Madhouse sont joués, ainsi que des reprises d'instrumentaux de Jimi Hendrix et Miles Davis.
De la mi-décembre à la fin d'année, Prince travaille avec Ingrid Chavez et organise des séances de lecture de poésies à Paisley Park. L'un des chants nommé "Cross the line" servira lors des futurs concerts de la tournée "Lovesexy". Douze autres poèmes déclamés sur un fond sonore constituent le projet "Spirit Child", assemblé mais jamais commercialisé. En même temps Prince enregistre toutes les premières versions des titres pour l'album Lovesexy dès la fin décembre, avec "Eye No" (réécriture d'un inédit nommé "The Ball"), "Positivity", "Lovesexy", "Dance On", "Alphabet St." et "Glam Slam". Parallélement quelques sessions pour un nouvel album de Sheila E ont lieu puis le 31 décembre un show basé sur les titres de "SOTT" est donné à Paisley Park pour une oeuvre caritative, avec Miles Davis en guest.

1988

Début janvier Prince compose et enregistre de nouveaux titres prévus pour Sheila E ("Scarlett Pussy") et Carmen Electra ("Fun", "The Max"), ainsi que pour l'album "Lovesexy" ("Anna Stesia" et "I wish you Heaven"). La première configuration de l'album est finalisée dès le 21 puis l'artiste peaufine certaines chansons et la version définitive est produite début février. A cette période de nouvelles sessions ont lieu pour des titres qui seront donnés à Mavis Staples.
Début mars l'album Lovesexy est présenté aux officiels de Warner Bros. Des doutes sont émis concernant la pochette où Prince apparaît très dénudé et la version CD ne contenant qu'une seule plage de 40 mns. Le tournage du clip "Alphabet St." se déroule les 21 et 22 mars. Prince glissera quelques messages dans la vidéo : "Don't buy the Black Album, I'm sorry", "Ecstasy" et "H is 4 punks".

Les répétitions pour le "Lovesexy Tour" débutent à Paisley Park le 5 avril. Le single sort 10 jours plus tard et la version maxi le 23.
Début mai le procès intenté par Lorna Nelson (demi-soeur de Prince) concernant le plagiat supposé des paroles de sa chanson "What's cookin' in the book" pour "U got the Look", est rejeté par le juge. Profitant du tournage du clip pour "Glam Slam", Prince donne un show à Paisley Park pour les 400 figurants locaux recrutés pour l'occasion.

Le 10 mai l'album "Lovesexy" sort. Comme pour l'album précédent, les critiques sont bonnes mais encore une fois, et à un degré encore plus fort, les ventes sont bien meilleures en Europe/Asie (1.8 millions d'unités) qu'aux USA (1 million). La pochette est un photomontage de Prince assis de côté et nu parmi des orchidées géantes sur un fond blanc immaculé. Il a une main sur le coeur et sa jambe relevée cache ses parties génitales. L'album ne comporte aucun texte sur son recto. Il se classera 11e au Pop chart et 5e au Black chart. Ce résultat commercial médiocre conduira Prince à blâmer le management de Warner Bros du manque d'implication dans sa promo personnelle et celle de son label "Paisley Park".
Au printemps les répétitions s'enchainent pour préparer la tournée, entrecoupées de sessions de travail sur divers projets. Des titres pour Patti Labelle sont composés et la vidéo du clip "I wish U heaven" est réalisée début juin par Jean-Baptiste Mondino. Prince célèbre ses 30 ans en participant à une "Birthday Party" au "Horst Institute" pour les employés de Paisley Park et leurs familles. Le groupe local "The Steeles" et un DJ s'occupent de l'animation musicale.
Mi-juin Prince compose "Pink Cashmere" et "Electric Chair", le projet "Rave unto the Joy Fantastic" prend forme avec la création du titre éponyme, plus "God is Alive" et "If I had a Harem". Une session avec un ingénieur du son produit divers "remixes" de chansons gardées par Prince dans son "vault" ("Xtraloveable", "Eros", "Rearrange", "Lovesexy", etc). Le 26 c'est avec Sheila E et Eric Leeds que Prince effectue une session pour la création d'un 3e album pour Madhouse, puis avec Mavis Staples pour son futur album "Time waits for no one" et enfin Cat pour laquelle il compose 3 chansons.

La tournée commence à Paris le 8 juillet (Bercy), suivie d'un aftershow aux "Bains Douches" où Prince rencontre l'actrice Mathilda May. Le groupe accompagnant Prince sur scène est le même que l'année précédente : Levi Seacer Jr, Miko Weaver, Sheila E, Matt Fink, Eric Leeds, Matt Blistan, Boni Boyer et Cat. D'autres apparitions en Europe (Milan, Anvers, Londres, Stockholm, Copenhague, Hambourg) donneront naissance à quelques aftershows mémorables, notamment le célèbre "Small Club - Trojan Horse" près de Rotterdam le 19 Août. A noter que le concert à Rome prévu le 5 septembre fut annulé à cause de la vétusté du "Stadio del Marmi" (20 000 places) !
Le 14 septembre la tournée Lovesexy continue aux USA et au Canada puis se termine fin novembre après une quarantaine de nouvelles dates (Minneapolis, Chicago, New-York, Toronto, etc). Prince fait la connaissance de la musicienne Candy Dulfer et la fait participer au concert de Washington. La saxophoniste intégrera le groupe NPG quelques années plus tard.
Durant cette période Prince assemble une première version de l'album "Graffiti Bridge" de 10 titres, notamment "The question of U" et "Melody Cool". Le mois suivant une affaire de paparazzi frappé par le corps du corps de Prince en 1984 (Chick Huntsberry) est jugée aux USA. L'avocat de Prince diffuse un message vidéo de l'artiste indiquant qu'il n'a pas donné de consignes pour attaquer la personne mais souhaite contrôler son image publique.
Prince poursuit ses sessions en octobre, il mixe les instrumentaux "Uno", "Dos" et "Tres" pour un hypothétique 3e album de Madhouse, compose "Girl Power" et "Soul Company" pour l'album "Latino Barbie Doll" de Sheila E et enregistre de nouveaux titres pour son projet "Rave unto the Joy fantastic" ("Still would stand all time" et "Elephant & Flowers"). Son père participe à l'écriture de la chanson "Scandalous". En novembre, après avoir envoyé une chanson à Madonna qu'elle refuse ("By Alien means"), Prince enregistre un nouveau titre destiné à la chanteuse. Il s'agit d'un duo qu'elle intègre à son album "Like a prayer" ("Love Song"). Prince assiste à un concert d'un groupe local de Minneapolis, Dr Mambo's Combo. Il propose à la chanteuse principale, Margie Cox, d'enregistrer quelques titres à Paisley Park.
Un nouvel album pour Jill Jones à partir de compositions et de paroles de la chanteuse est envisagé, où Prince ne serait "que" producteur. Après plusieurs sessions à Londres, Prince et Jones ne peuvent trouver un terrain d'entente et il abandonne le projet.

Du 5 au 15 décembre plusieurs sessions sont organisées entre Prince et Eric Leeds pour finaliser le 3e album "Madhouse", intitulé "24". Ils utilisent quelques extraits de textes en français lus par Mathilda May. Planifié pour une sortie au printemps 1989, "24" sera abandonné et reste officiellement inédit.
Mi-décembre les premiers contacts pour une éventuelle participation à la B.O. de Batman sont pris. Ce film, produit par Warner Bros avec Tim Burton à la réalisation et Jack Nicholson en Joker, est vu par ses dirigeants comme un potentiel gros succès au Box-Office. L'association de Prince serait un excellent "rebond" commercial suite aux ventes en déclin des albums "SOTT" et "Lovesexy" aux US. Prince invite à Minneapolis la jeune Anna Garcia pour son 18e anniversaire. Rencontrée à Londres lors d'un aftershow sur la tournée Lovesexy, elle souhaite faire une carrière de chanteuse. Elle inspire à l'artiste le titre "Anna waiting" qui deviendra "Vicky waiting" sur l'album "Batman", ainsi que "Lemon crush".
Le 31 décembre Prince se sépare de ses managers Bob Cavallo, Joe Ruffalo et Steve Fargnoli, ainsi que son avocat et son conseiller financier "historiques". La raison principale invoquée par l'artiste concerne le manque de ventes de "Lovesexy". Alan Leeds prend la direction de Paisley Park Records.


1989

Au cours du mois de janvier des sessions en studio ont lieu pour le groupe MC Flash, créé autour de Margie Cox, et Cat. Les chansons "Nine Lives" et "Murph Drag" sont composées, entre autres. Prince enregistre aussi un titre pour Anna Garcia, renommée Anna Fantastic (!), qui vient vivre avec lui à Minneapolis. Mi-Janvier une nouvelle version de l'album "Rave unto the Joy fantastic" est compilée, avec 9 titres dont "Electric Chair" et "Moonbeam Levels".
Le 20 Prince rend visite à Tim Burton sur le tournage du film Batman à Londres, il est enthousiasmé et le courant passe bien avec le réalisateur qui a utilisé temporairement "1999" et "Baby I'm a Star" pour sa B.O. Annulant les quelques jours de repos prévus à Paris, Prince rentre à Paisley Park et débute immédiatement son travail sur "Batman". Il envisage même un temps de reporter sa tournée Japonaise.
Le "Lovesexy Japan Tour" est lancé le 1er février. Huit dates sont jouées de Tokyo à Osaka en passant par Sendaï et Nagoya. De retour à Minneapolis 15 jours plus tard, Prince commence l'enregistrement du nouvel album Batman. Initialement prévu pour 2 ou 3 titres à insérer dans le film, la contribution Princière grandit lorsqu'il propose un album complet formé à partir d'anciens titres réenregistrés et de nouvelles compositions ("200 balloons", "The Future", "Lemon Crush", "electric Chair").
L'édition Allemande de Playboy de février affiche en couverture les photos nues d'Anna Garcia.
Mi-mars Prince ajoute les titres "Arms of Orion" (duo avec Sheena Easton), "Dance with the Devil", "Batdance" et "Partyman" à l'album Batman, ainsi qu'une version longue de "Vicky waiting".

En avril l'album de Mavis Staples ("Time waits for no one") sort dans le commerce. Six chansons sont de Prince. Il enregistre la vidéo pour le single "Batdance" les 27 et 28. Début Juin le complexe Paisley Park inaugure une extension du studio B. Prince travaille avec Morris Day et Jerome Benton sur un nouvel album de "The Time", sans les autres membres du groupe original. Le projet est nommé "Corporate World" et comprend les chansons "Release it", "Love Machine", "Donald Trump, Black Version", "The latest fashion" et "Shake".
Le 9 juin sort "Batdance", premier single de l'album "Batman". Ce titre se classe rapidement numéro 1 aux USA (Pop et Black Charts).
Batman : Motion Picture Soundtrack, l'album, sort le 20 juin, le lendemain de la première du film. Il se classe rapidement 1er au Pop Chart et 5e au Black Chart et atteindra au total 6 millions de copies écoulées au niveau mondial (dont environ 2 millions aux USA), soit la seconde meilleure vente pour Prince à ce moment derrière Purple Rain. La pochette est un gros plan sur le logo noir et or "Batman", sans texte. Le film sort 3 jours après l'album aux USA et son énorme succès mondial contribuera grandement à celui de l'album. Une seconde B.O. signée Danny Elfman sort également.
En juillet Prince travaille sur des titres avec Margie Cox et Flash, Eric Leeds, Candy Dulfer et Jill Jones ! Une première version de l'album pour MC Flash est configurée, Candy Dulfer pose des solos de saxo sur plusieurs titres prévus pour "Corporate World", Eric Leeds établi les bases d'un futur album "Madhouse" (qui deviendra son projet perso "Times Squared") et Jill Jones enregistre ses versions de chansons prévues pour d'autres. En août sort l'album de George Clinton, "The Cinderella Theory" sous le label Paisley Park, avec aucune contribution de Prince mais une participation d'Eric Leeds et Matt Blistan. Prince tourne le clip de "Partyman" et effectue des sessions avec un jeune rappeur de Minneapolis, T.C. Ellis, que le musicien Levi Seacer produit. Prince compose "Miss Thang" pour lui et reprendra le titre "Sex", écrit et composé par T.C. Ellis et Levi Seacer, comme face B du maxi "Scandalous Sex Suite".
Albert Magnoli annonce dans la presse son ambition de créer en partenariat avec Prince une division "Films" aux studios Paisley Park et confirme pas moins de quatre projets de tournages, dont "Graffiti Bridge".

En septembre Prince assemble différentes chansons précédemment composées et commence son projet de film nommé "Graffiti Bridge". Divers artistes y contribuent comme interprètes (Mavis Staples, Tevin Campbell, Georges Clinton, etc.). Kim Basinger doit y figurer en tant qu'actrice principale. Elle rejoint Prince à Minneapolis en octobre, les deux vivant une idylle pendant quelques semaines.
Le 24 septembre Prince joue le titre "Electric Chair" en direct pour les 15 ans du show TV "Saturday Night Live". Le maxi-single "Scandalous Sex Suite" sort la semaine suivante, la voix féminine sur la version de 19 mns de Scandalous est celle de Kim Basinger. En octobre Prince enregistre 3 titres pour la rappeuse Robin Power, qui doit intégrer le casting de Graffiti Bridge.
Fin octobre la tournée "Nude Tour" est annoncée pour l'Europe avec 50 dates à partir de début 1990. En novembre Albert Magnoli quitte le projet "Graffiti Bridge", émettant de forts doutes sur la viabilité du film tel que le conçoit Prince. Une nouvelle mouture de l'album comprenant 14 titres est complétée, basée sur de nouvelles versions de titres existants ("We can funk", "Tick Tick Bang", "Can't stop this feeling I got", etc) et de nouvelles compositions comme "New Power Generation" et "Round and round". Plusieurs sessions ont lieu avec Robin Power et Elisa Fiorillo pour leurs projets d'albums respectifs. Prince et son chef de la sécurité Gilbert Davison entreprennent les démarches administratives pour acquérir un Nightclub dans les environs de Minneapolis.
L'album prévu pour The Time est totalement remanié lorsque les membres originaux, Jimmy Jam, Terry Lewis et Jesse Johnson, s'impliquent. Seuls 2 titres de la première mouture, "Corporate World", sont conservés : "Data Bank" et "Donald Trump (Black Version)". Deux inédits de Prince sont repris ("Jerk Out" et "Chocolate"), d'autres prévus sont déplacés sur "Graffiti Bridge" ("Shake!", "Release it", "Love machine"). Les nouvelles sessions à Paisley Park, avec Jam et Lewis à la production, débouchent sur la création des titres "Pandemoniun" (qui deviendra le titre de l'album), "It's your world" et "Skillet".
En novembre Prince tourne le clip du single "Scandalous". Il participe à une emission intitulée "The New Power Generation Radio Show" sur une radio locale de Minneapolis, avec Robin Power, Ingrid Chavez et Levi Seacer Jr. La playlist élaborée contient quelques inédits Princiers comme le "Cindy C" du Black Album, les autres artistes sélectionnés inclus Joni Mitchell, Kate Bush, Janet Jackson, James Brown, Sade, Talking Heads, Miles Davis, INXS et Tracy Chapman.
En fin d'année une 3e version du script du film "Graffiti Bridge" est écrite, avec Kim Basinger et Jill Jones dans les rôles principaux. Prince assemble un nouveau groupe pour le "Nude Tour" : Levi Seacer Jr (basse), Miko Weaver (guitare), Matt Fink (clavier), Rosie Gaines (clavier), Michael Bland (batterie) et 3 rappeurs-danseurs nommés les Game Boyz (!). Le groupe MC Flash est envisagé pour une première partie des concerts, leur album étant finalisé. A la fin du mois de décembre de nouveaux titres sont créés, "Diamonds and Pearls" et "Live 4 Love".

1990

Début janvier le casting des rôles pour Graffiti Bridge est lancé, le tournage est prévu pour commencer le 1er février. L'album accueille les titres de The Time ("Release it", "Love machine" et "Shake!") et Mavis Staples ("Melody Cool"). Sinead O'Connor sort sa reprise du titre de "The Family", "Nothing compares 2 U", en single. Il deviendra la 3e meilleure vente de singles de l'année aux USA (82e au niveau mondial). Fin janvier Kim Basinger quitte Minneapolis, stoppant sa relation épisodique avec Prince et se désengageant du film par la même occasion. Prince se reporte sur Anna Garcia pour une éventuelle reprise du rôle, mais la jeune femme refuse d'être un "second choix".
Une 4e version du script est réécrite par Prince en catastrophe, renforçant le rôle de Jill Jones après le départ de Basinger et amplifiant celui d'Ingrid Chavez. Il ajoute également une rivalité entre le "Kid", son personnage de Purple Rain qu'il reprend cette fois en propriétaire de boite de nuit, et Morris Day, version "diabolique" du Kid.

Le tournage commence le 12 février et se termine fin mars, se déroulant en grande partie à Paisley Park. Pendant cette période Prince organise quand même quelques sessions en studio, notamment avec George Clinton (qui fait une apparition dans le film) pour un projet nommé "Hey man, smell my finger", et pour compléter une nouvelle version de l'album Graffiti Bridge qui atteint 16 chansons. Il produit également une version longue de "Thieves in the temple". Le titre "The sex of it", donné par Prince à Kid Creole, sort en single en mars et devient un succès en Angleterre. Le tournage du film se conclut le 23 mars, le montage le 19 avril. Les premiers tests effectués par Warner Bros auprès du public sont décevants, les producteurs réclament un nouveau montage que Prince ne peut superviser car il doit répéter pour sa tournée "Nude Tour", annoncée depuis des mois.
Le 30 avril un show est organisé au club Rupert's de Minneapolis. Il s'agit d'un concert de charité destiné à lever des fonds pour la famille de l'ex-garde du corps Chick Huntsberry, décédé d'une crise cardiaque en début de mois. Un dernier réglage pour la tournée "Nude Tour" a lieu en public le 6 mai à St-Paul (USA) avant que la troupe ne parte en Europe.
Ayant trouvé un local dans la banlieue de Minneapolis, Prince finance la construction d'un club "Glam Slam" dont il laisse la direction à Gilbert Davison. Il tourne le clip pour "Thieves in the Temple". Le 2 juin le "Nude Tour" en Europe commence à Rotterdam. Il durera 3 mois avec 51 dates (Copenhague, Hambourg, Cologne, Munich, le 16 juin à Paris au Parc des Princes, le 17 à Lille, le 18 août à Nice, Cork en Irlande, Naples, Madrid, Lausanne en Suisse, etc) puis partira au Japon pour 5 shows.
Durant ses dates à Londres, Prince réalise plusieurs sessions pour un album pour Rosie Gaines. Les titres "Daddy Pop" et "Walk don't walk" sont aussi composés. Lors du show à Barcelone Prince rencontre Mayte Garcia, alors encore mineure. Accompagnant sa mère au concert, l'ado donne au musicien Kirk Johnson une cassette vidéo de démo de ses talents de danseuse, notamment une danse du ventre égyptienne.
Le 10 juillet l'album Pandemonium de "The Time" sort dans le commerce (18e au Pop Chart US, 9e au R&B chart). A la fin du mois Prince repousse quelques dates Européennes pour pouvoir retourner aux USA travailler sur le remontage du film Graffiti Bridge. Sa date de sortie initiale du 7 août est décalée.

Le 20 août sort l'album "Graffiti Bridge". Sur 17 chansons 4 titres sont de "The Time" et 2 sont interprétées par d'autres artistes : Mavis Staples et Tevin Cambell. L'album reçoit un accueil critique et public mitigé, se situant commercialement un peu en dessous de "Lovesexy" (1.7 Millions de copies écoulées au total dont 500 000 aux USA). Il se classe 6e au Pop Chart et R&B Chart. La pochette est un assemblage de photos retravaillées, avec sur une moitié droite un gros plan du visage de Prince portant une boucle d'oreille en forme de "Lovesymbol" et, sur l'autre moitié, un arrière-plan de ciel bleu sur lequel sont plaqués un arbre retourné dont les racines forment des éclairs (!), la tête de Ingrid chavez alias Aura dans le film et divers motifs abstraits avec les textes "Prince" et "Graffiti Bridge".
Dès son arrivée au Japon, le 30 août, Prince passe 2 jours en studio où il enregistre notammant "Willing and able", "Money don't matter 2night", "Strollin'" et "Five women". Après les 5 dates au Japon le "Nude Tour" se termine. Matt Fink quitte le groupe pour aller produire un disque, ainsi que Miko Weaver. Ils sont remplacés par Tommy "Barbarella" Elm (clavier) et Sonny "T" Thompson (basse), membres du groupe Dr Mambo's Combo.
Mi-septembre 10 jours sont consacrés au tournage de nouvelles séquences pour le film Graffiti Bridge. Il sera (enfin) terminé après une dernière version du montage à Los Angeles en octobre. Les titres "The flow", "Jughead", "Gett Off" et "Insatiable" sont composés pour le projet d'album "Diamonds & Pearls". Tara Leigh Patrick, une chanteuse, passe une audition dans la maison de Prince à Berverly Hills. Quelques mois plus tard elle sortira un album composé et produit par Prince sous le nom de Carmen Electra. L'album d'Elisa Fiorillo sort le 18 septembre, 5 des 10 chansons sont écrites par Prince.
Courant octobre un projet de maxi-single intitulé "New Power Generation" est masterisé. Il comprend le titre "New Power Generation Pt.1 & Pt.2" ainsi que des remixes et des inédits comme "The Lubricated Lady" ou "Play". Deux titres de Elisa Fiorillo et Robin Power sont aussi présents.
Le 15 octobre le club "Glam Slam" ouvre ses portes à Minneapolis. Les artistes Paisley Park et les groupes locaux y jouent en live. En octobre des versions remix "House" des titres de Graffiti Bridge sont enregistrées. Elles sortiront en maxi-single.

Le 2 novembre le film "Graffiti Bridge" sort sur les écrans US dans 688 salles. Le scénario repose sur la rivalité entre Prince et Morris Day pour le contrôle du club "Glam Slam". Vendu comme une suite de Purple Rain c'est un bide avec à peine plus de 4 millions de dollars de recette au Box-office alors que le budget officiel s'élève à 7 millions.
En décembre Prince assemble son prochain album, "Diamonds and Pearls". Il enregistre "Call the law" et "Push", notamment, et planifie un album pour l'actrice de séries télé Martika. Il lui compose "Love, thy will be done" et "Martika's kitchen", entre autres. Une rencontre est organisée avec Sinead O'Connor qui vient de faire un Hit planétaire avec "Nothing compares 2 U" écrit et composé par Prince, et qui se termine par une engueulade et un début de pugilat entre les 2 artistes !
La fin d'année est consacrée aux répétitions avec un nouveau groupe accompagnant Prince, nommé les New Power Generation. Les NPG sont composés de Rosie Gaines (clavier et chants), Tony Mosley (le rappeur des "Game Boyz"), Tommy Barbarella (clavier), Levi Seacer Jr (guitare), Sonny Thompson (basse) et Michael Bland (batterie).

1991

Le 5 janvier Prince donne un concert avec les NPG dans son club "Glam Slam" puis part au Brésil (deux shows à Rio le 18 et le 24 pour le festival Rock in Rio II) et en Argentine (un show à Buenos Aires le 21). Des sessions pour l'album "Hey man smell my finger" de George Clinton ont lieu, Prince envoie aussi à Miles Davis 4 titres prévus intialement pour Madhouse. Ce dernier en reprendra 3 lors de ses concerts.
Début février les 3 ex-managers de Prince (Bob Cavallo, Joe Ruffalo et Steve Fargnoli) lui intentent un procès pour violation de contrat et fraude, reprochant principalement la sortie frénétique d'albums se faisant concurrence les uns aux autres. Prince réplique en faisant un procès à ses anciens avocats pour avoir négocié un contrat défavorable pour lui, garantissant des royalties à vie à ses anciens producteurs ! Un arrangement à l'amiable sera finalement convenu. Prince enrichi son projet "Diamonds & Pearls" avec notamment deux nouveaux titres ("Thunder" et "Cream") et de nouvelles versions de 11 autres chansons composées l'année précédente. L'album d'Eric Leeds, "Times Squared", sort dans le commerce. Issus des sessions avec Prince pour Madhouse, 9 des 11 titres sont co-écrits en partenariat.
En Mars et avril Prince travaille sur deux albums, l'un pour Ingrid Chavez, l'autre pour Carmen Electra, ainsi que quelques autres titres, notamment un pour Kate Bush ("Why should I love U?"), un pour Joe Cocker ("Five Women") et un pour Ray Charles ("Uh huh!"). Prince présente son album "Diamonds & Pearls" aux responsables de Warner Bros et de MTV. Il décline l'offre de sa maison de disque de préparer un Best Of "Greatest Hits".
Le 10 avril Prince à un accident de voiture dans les environs de Chanhassen, près de Paisley Park. Il perd le contrôle de sa voiture "Thunderbird" et fini dans le fossé, sans se blesser.
Le 8 mai une nouvelle version de l'album "Diamonds and Pearls" est mastérisée, contenant 13 titres avec de nouvelles versions de Cream, Daddy Pop, Thunder et Push. Le 10 Prince enregistre la version "edit" de "Gett Off" pour en faire un single. Le vidéoclip sera tourné à la fin du mois avec 2 mannequins, Robia La Morte et Lori Elle-Werner, recrutées pour incarner les rôles de "Diamond" et "Pearl". Lors d'une nouvelle session Prince enregistre 8 titres devant intégrer le Maxi-CD "Gett Off EP", avec par exemple "Violet the Organ Grinder", "Clockin' the jizz" et divers remixes du single (Houstyle, Flutestramental, Gangster Glam, etc).

Le 3 juin Prince et son groupe NPG font une apparition surprise pour deux concerts, l'un au siège social de "Warner Bros" à Los Angeles, l'autre au "China Club" à Hollywood. Les 5 et 6 juin se déroule le tournage du vidéoclip du single "Cream". Le lendemain, jour des 33 ans de Prince, le single promo "Gett Off" est distribué aux Radios et aux Clubs, une édition limitée à 1500 exemplaires qui en fait un collector instantané. Prince réalise une nouvelle session pour un possible second single promo avec le titre "Gangster Glam" et ses remixes signés du DJ Steve Silk Hurley. A la fin du mois Prince effectue de nouveaux passages en studio avec la reformation d'un nouveau groupe autour de Margie Cox (MC Flash).
Le 19 juillet Prince participe à une soirée spéciale au Metrodome de Minneapolis (50000 places) avec d'autres artistes, pour l'ouverture de Jeux Olympiques spéciaux dédiés aux handicapés mentaux. Le single et le maxi-single "Gett Off" sortent dans le commerce fin juillet et mi-août. Entre-temps Prince a tourné 4 vidéoclips pour "Gett Off Houstyle", "Violet the Organ Grinder", "Gangster Glam" et "Clockin' the Jizz". Le 19 août il participe à la fête des 10 ans de MTV, organisée au Ritz à New-York, avec un concert "best of" d'une heure et demie incluant quelques nouveautés de l'album "Diamonds & Pearls".
L'album de Martika sort fin août ("Martika's Kitchen"), 4 chansons écrites et composées par Prince, ainsi qu'un maxi-single pour Ingrid Chavez ("Elephant Box"). Prince fait quelques "showcases" pour les professionnels de la radio et des maisons de disques afin de promouvoir le futur album D&P. Il passe au Arsenio Hall show à la TV US.

Début septembre le second single de D&P est en vente, "Cream". Il atteint la première place du Pop Chart US. Les vidéoclips de Gett Off sortent en cassettes VHS de 30 mns, se classant N°1 des ventes du Billboard Video Chart. Prince effectue des sessions avec le DJ Junior Vasquez et produit plusieurs remixes de "Cream" ainsi que des instrumentaux style "House" du titre. Il compose également "My name is Prince". Le 24 l'album "May 19 1992" d'Ingrid Chavez est commercialisé, 5 chansons sont de Prince. Le 28 le légendaire Miles Davis meurt. Un projet d'album posthume est envisagé avec notamment des versions retravaillées de titres donnés par Prince au Jazzman ("Can I play with U?" et les 3 titres Madhouse joués par Miles et son groupe en concert), Prince ne donnera pas son accord. Le 30 Prince compose et enregistre "Letter 4 Miles", qui reste inédit officiellement.
Le 1er octobre l'album "Diamonds and Pearls" est commercialisé, crédité à "Prince and The New Power Generation". La pochette est une photo de colliers de perles dorées et noires, sur laquelle est ajouté (dans l'édition originale uniquement) un hologramme de Prince et ses deux danseuses. Prince fait un geste de la main tandis que la première danseuse caresse son torse et la seconde tient une cigarette. Le texte du haut indique "Prince" et "& The New Power Generation", le bas "Diamonds and Pearls".
Avec l'arrivée du Rap dans plusieurs chansons et un coté Pop-Rock commercial les critiques et les fans sont divisés. Le succès public est cependant bien présent : c'est la seconde meilleure vente d'albums pour Prince devant Batman et derrière Purple Rain. Boosté par les ventes des singles "Gett Off" et "Cream", l'album se classe 1er au R&B Chart et 3e au Pop Chart (2.4 Millions de copies aux USA et près de 4 Millions dans le reste du monde).

Courant octobre Prince enregistre de nouveaux titres, par exemple "She spoke 2 me" et "The Max". Un comic book dédié au chanteur et intitulé "Prince Alter Ego" est publié fin octobre. Il raconte la lutte de l'artiste contre son double maléfique nommé Gemini pour créer la meilleure musique possible ;-)
Début novembre Prince assiste à un défilé Gaultier à Paris. Le single "Insatiable" et le maxi "Cream" sortent, ce dernier comprenant 8 remixes et instrumentaux ("Do your dance", "Housebangers" et "Ethereal Mix", entre autres) en plus de la version "edit" de Cream. Ils seront suivi du single "Diamonds & Pearls" deux semaines plus tard. Une session en studio a lieu avec Carmen Electra pour son projet d'album.
Au mois de décembre Prince enregistre 5 nouveaux titres pour un projet d'album appelé "Whispers and Echoes". Certains titres seront réutilisés plus tard, comme "Sexy MF" ou "My name is Prince". D'autres sessions voient la création de "The morning papers", "And God created Woman", "Love 2 the 9's" ou "Arrogance". Mi-décembre Prince engage par l'entremise du batteur Michael Bland 5 musiciens formant les Hornheadz, un ensemble trompettes-saxo-trombone. Cette section participera à la création de l'album "O(+>" (Love Symbol) l'année suivante. Le "Love Symbol", signe mêlant les symboles mâle et femelle et représentant également une roche utilisée en alchimie pour créer de l'or, deviendra l'emblème de Prince. Ce logo, évolution de ce que portait déjà l'artiste en 1984 sur Purple Rain, désigne plusieurs concepts : la recherche continuelle de la perfection impliquant de se transformer perpétuellement pour s'améliorer, la définition d'un genre neutre au-delà des codes masculins/féminins, la volonté d'échapper à la convention de la "marque" Prince.
Prince fait venir Mayte Garcia, qui a maintenant 18 ans, à Minneapolis. Rencontrée lors du "Nude Tour" elle a envoyé des vidéos démontrant ses talents de danseuse pour travailler avec Prince.
A la fin de l'année un club "Glam Slam" ouvre ses portes à Yokohama (Japon).


1992

Pendant le mois de janvier plusieurs sessions en studio permettent de peaufiner les titres prévus pour l'album O(+> ainsi que la création de nouvelles chansons comme "Damn U", "The continental" et "3 chains o' gold". Prince compose aussi "With this tear" qu'il donne à Céline Dion, il co-écrit avec Levi Seacer Jr deux morceaux pour la rappeuse Monie Love.
Un concert impromptu a lieu au club "Glam Slam" de Minneapolis le 11 janvier, suivi d'un aftershow à Paisley Park avec Terence Trent d'Arby en guest. Les titres joués sont ceux prévus pour la tournée "Diamonds & Pearls". Mayte y fait ses débuts avec le groupe NPG comme danseuse. Le 26 un autre show est organisé à Paisley Park, une soirée privée avec des célébrités des médias US. Une compilation de hits est réalisée à des fins promotionnelles (destinée aux médias), "The Crown Jewels" est un best-of des singles des 10 années précédentes.
En février Prince assemble l'album O(+> en y ajoutant une histoire contée sous la forme de brefs segments parlés entre chaque chanson. Mayte y joue le rôle d'une princesse Egyptienne découvrant Prince en concert. Au Caire elle lui confie 3 chaînes d'or magiques ("3 chains o' gold") pour qu'il les protège des voleurs. Une reporter TV, Vanessa Bartholomew (interprétée par l'actrice Kirstie Alley, connue pour son rôle dans "Allo maman, ici bébé"), interviewe Prince au téléphone au sujet de sa relation avec la mineure Mayte et la signification des 3 chaînes, obtenant des réponses cryptiques de l'artiste. Il dit s'appeler Victor, 5e réincarnation d'une âme vivant depuis plus de 300 ans, puis raccroche. Après une confrontation mystique Mayte déclare son amour à Prince, les deux tourtereaux fuient à Minneapolis après que le père de la Princesse ait été assassiné par ses gardes du corps ! En mars, le mixage final de l'album comprend 15 chansons entrecoupées de 9 "segments".
Lors d'une rencontre avec le réalisateur James Brooks à Los Angeles Prince se voit proposer d'écrire une chanson pour un des protagoniste de la comédie musicale "I'll do anything". Après une présentation du scénario, Prince indique qu'il souhaite composer toutes les chansons de la B.O.

Le single "Money don't matter 2 night" est commercialisé, accompagné d'un vidéoclip monté par Spike Lee à partir d'images d'archives montrant l'extrème pauvreté aux USA. Le 10 mars Prince reçoit le Heritage Soul Train Music Award lors d'une cérémonie à L.A. retransmise à la TV. Pendant le reste du mois il effectue plusieurs sessions en studio où il compose et enregistre des titres pour la B.O. de "I'll do anything" ("The rest of my life", "My little pill" et "There is lonely") et d'autres pour le groupe "Lois Lane", un duo de chanteuses des Pays-Bas. Dans la foulée il tourne les clips pour "Sexy MF" et "The Continental" puis enchaîne sur les répétitions pour une tournée "D&P".
Début avril l'album pour Carmen Electra ("On Top") est complété, avec un maxi-single de remixes "Go Go Dancer". La tournée "Diamonds and Pearls" commence le 3 avril au Japon (Tokyo Dome). Le groupe NPG accompagnant Prince inclu la section Hornheadz (5 musiciens) en plus de Levi Seacer, Sonny T, Tommy Barbarella, Rosie Gaines, Michael B et les rappeurs "Game Boyz". Les danseuses Diamond et Pearl sont rejointes par Mayte. Quatre shows sont programmés, deux aftershows ont lieu à Yokohama.
Prince et les NPG partent ensuite pour l'Australie pour la première fois (14 dates à Sydney, Brisbane et Melbourne). Lors des concerts à Melbourne et Sydney Prince loue un studio pour continuer son travail sur la B.O. de "I'll do anything" et commencer un projet d'album pour les NPG. Les titres "Goldnigga", "Black MF in the house" et "Deuce and a quarter" sont enregistrés, avec Tommy Mosley des Game Boyz au chant. Le Tour s'achève le 4 mai.

Début mai Alan Leeds quitte ses fonctions de Vice-Président de Paisley Park Records, ne souhaitant plus gérer les conflits permanents entre Prince et Warner Bros. La tournée Européenne "Diamonds & Pearls" est lancée le 25, s'ouvrant à Ghent en Belgique puis partant en Hollande, France, Angleterre et Allemagne, avec quelques détours en Ecosse et en Irlande. La première partie est assurée par Carmen Electra mais elle doit s'arrêter après la moitié des 32 dates prévues, n'assurant pas vocalement dans les grands stades.
Prince enregistre les chansons "Peach" et "Shhh" et remanie l'album de Carmen Electra. Une vidéo promotionnelle est tournée pour son album. En juin le "Joffrey Ballet" de Detroit, une compagnie de danse, fait un spectacle reprenant certaines anciennes chansons de Prince sur une chorégraphie de Peter Pucci. Le "D&P Tour" en Europe se conclu les 10, 11 et 12 juillet à Paris-Bercy et les Bains Douches pour l'aftershow. Rosie Gaines quitte les NPG, elle sera remplacée par Morris Hayes. Dès les jours suivants Prince retravaille l'album O(+>, il compose et ajoute la chanson "Eye wanna melt with U". Mais il est confronté à une limitation technique : les CD ne peuvent contenir plus de 78 minutes de musique, contrairement aux cassettes qui atteignent 81 minutes. Il doit donc se résoudre à couper certains segments de l'histoire de O(+> s'il veut conserver le nouveau titre. Il créé de nouvelles compositions pour le projet avec George Clinton, "Hey man, smell my finger" et travaille sur des remixes avec Keith KC Cohen ("Sexy Mutha","7 - Acoustic version", "My name is Prince - Extended", etc).
Au mois d'août la touche finale à l'album "Love Symbol" est apportée et le clip pour le single "My name is Prince" est tourné. Prince fait des sessions avec les NPG pour l'album "Goldnigga", les titres "Johnny" et "Oilcan" sont créés. Il enregistre également plusieurs compositions pour un futur album de Mavis Staples, dont "The Undertaker", et pour un projet de compilation de chansons d'artistes de Minneapolis, "MPLS".
Mi-août un projet de concert filmé ("Act I") et une performance Live pour la TV nommée "The Ryde Dyvine" sont conclus avec la chaîne de télé ABC.

Début septembre un nouveau deal entre Warner Bros et Prince est dévoilé dans la presse : il prévoit une avance de $10 millions par album et 20% de royalties sur les ventes. Prince est même nommé Vice-Président de Warner Bros pour gérer son propre label au sein de la maison de disques. Prince participe au nouvel album de Tevin Campbell, créant 6 titres, et continue son travail sur celui de Rosie Gaines. Le titre "Extraordinary" est composé pour elle mais Prince le récupérera pour lui, au final. Il autorise les producteurs de la série TV "The Simpsons" à utiliser "My name is Prince" pour une parodie dans le cartoon ("My name is Bart"). Quelques années après, lors de la sortie d'un CD reprenant les chansons des Simpsons, Prince retirera son accord pour ce titre.
Le single "My name is Prince" sort le 29 septembre, suivi le 5 octobre par l'album O(+>. La pochette est une photo montrant une vue plongeante sur une rue pavée d'or au milieu d'une cité futuriste. On y voit Prince avec sa guitare, dansant avec Mayte au centre d'un cercle formé par des enfants assis. Un sigle "O(+>" recouvre la photo avec l'inscription en lettres de style oriental "prince and the new power generation". Produit par Prince & The NPG, LoveSymbol ne se vendra aux USA qu'a environ 50% des records de l'album précédent (5e au Pop Chart et 8e au R&B Chart) et seulement 1.7 millions ailleurs, ce qui sera considéré comme un échec commercial vu le contrat signé avec Warner Bros qui tablait sur 5 millions de copies minimum. Les titres Pop-Rock n'étant plus reliés entre eux par le conte prévu initialement, le concept de départ échappe totalement au public. Les maxi-singles de "My name is Prince" puis "7" sont commercialisés dans la foulée.
Durant la fin de l'année Prince poursuit sa contribution à la compile des groupes de Minneapolis "MPLS" et aux albums de Rosie Gaines et George Clinton. La chaîne TV ABC diffuse "Act I" le 18 décembre puis "The Ryde Dyvine" le 19. Mêlant interviews du groupe NPG et d'autres artistes Paisley Park, clips vidéo et performances Live de Prince à Paisley Park, les deux programmes permettent de promouvoir l'album O(+> pendant 40 mns chacun. Prince se rend sur l'île de Porto Rico pour quelques jours de repos avec Mayte. Le 31 décembre le club "Glam Slam West" ouvre ses portes à Los Angeles, en présence de Prince et Carmen Electra.

1993

Le 2 janvier une session en studio permet la création de 6 nouvelles chansons dont "Come", "Dark" et "Endorphinmachine". Elles seront envisagées pour un projet nommé "Glam Slam Ulysses" avant d'être inclues dans le futur album "Come". Le 20 le Club Glam Slam de Los Angeles ouvre ses portes. Des vidéos sont tournées devant la boite qui serviront pour le clip du single "Blue Light", abandonné après coup. A le fin du mois un nouveau ballet "Billboards" de la compagnie Joffrey Ballet est monté dans la ville de Ames. Elle comprend 12 Hits de Prince sur lesquels 37 danseuses et danseurs exécutent des chorégraphies.
L'album de Carmen Electra sort début février, entièrement composé et produit par Prince et les musiciens de NPG. De nouveaux passages en studio produisent les titres "Loose!" et "Space", entre autres. Mi-février Prince et les NPG font le rodage de leur show "Act I" au Club Glam Slam de Minneapolis puis se produisent à la télé au Arsenio Hall show pour 4 titres. Le public envahit la scène et Prince doit être évacué le temps que le calme revienne. Le 26 un concert surprise "warm up" a lieu au Glam Slam West de Los Angeles.
Le 8 Mars le "Act I Tour" commence officiellement aux USA et au Canada pour 25 dates, composé de chansons de l'album LoveSymbol mis en scène et dans une seconde partie les anciens Hits. Morris Hayes remplace Rosie Gaines aux claviers. Fin mars Prince assemble plusieurs titres du futur album "Come" pour un projet de comédie musicale racontant les rapports fantasmés entre une Star et une fan. Le metteur en scène de Broadway David Henry Hwang est contacté pour l'occasion mais rien de concret n'en sortira.
Le 17 avril la tournée US se conclut à Los Angeles. La semaine suivante lors d'un meeting avec les dirigeants de Warner Bros Prince accuse une nouvelle fois la maison de disques de ne pas le soutenir suffisament. Les ventes de l'album O(+> et des autres productions Paisley Park sont décevantes faute de promotion adéquate. Le 27 Prince annonce officiellement se retirer des studios d'enregistrement pour une durée indéterminée ! Son contrat avec Warner Bros mentionnant la publication de 6 futurs albums sera honoré grâce aux 500 titres déjà prêts, dixit le communiqué de presse. L'ultime différend avec Warner serait dû au refus de la maison de disques de distribuer le titre "Papa" en single pour promouvoir l'album "Come".
En mai Prince travaille sur son projet de comédie musicale "The Glam Slam Ulysses" (un ballet de danse avec des vidéos diffusées sur écran). Il réenregistre plusieurs chansons pour l'occasion, notamment Race, Papa, Interactive et Come. De nouveaux titres sont composés, comme Pope, "Strays of the world" et Zannalee.

Après avoir contacté le fanzine officiel "Controversy" par l'intermédiaire d'une lettre envoyée par Mayte indiquant que Prince avait eu une "révélation" lors de sa visite de Porto Rico, il fait un communiqué de presse officiel le jour de son 35e anniversaire, le 7 juin. S'appelant désormais O(+>, comme le logo LoveSymbol de son album de 1992, pour des raisons spirituelles il devient une entité séparée de Prince. Accueillie avec dérision par les médias et le public, l'annonce est surtout vue par les fans comme un moyen d'échapper aux contraintes juridiques imposées par le contrat signé avec Warner Bros. Si légalement il doit continuer à faire "vivre" la marque commerciale nommée "Prince", O(+> est libre de produire tous les projets satellites qu'il envisage depuis des années.
L'ex-Prince gagne donc de multiples surnoms, vu qu'il ne donne pas de détails sur la signification exacte du symbole : The Artist Formely Known As Prince (TAFKAP), Love Symbol, Glyph, Victor (car dans la chanson "The sacrifice of Victor" il déclare "When I reach my destination, that's when my name will be Victor")... A noter que ses musiciens l'appellent "The Boss" pour le vanner ;-). Le 14 juin une ligne téléphonique est mise en place depuis Paisley Park, cette hotline est sensé indiquer le nouveau nom de Prince. En vérité la chanson "What's my name?" est diffusée et les paroles ne donne aucune piste ! Le même jour O(+>, accompagné des deux musiciens Michael B et Sonny T, enregistre et tourne en vidéo un mini-album de 7 titres nommé "The Undertaker", reprennant la chanson éponyme ainsi que "Poor goo", "The Ride", "Zannalee", "Dolphin" et les reprise de Bambi et "Honky Tonk Women".
Juin et Juillet sont consacrés aux sessions en studio (enregistrement de "Calhoun Square", par exemple, et nouveaux titres pour Madhouse), aux répétitions pour la tournée "Act II" et au tournage de séquences additionnelles pour "The Undertaker" avec Nona Gaye (fille de Marvin). L'album "Come" est remanié, ainsi que la B.O. "I'll do anything". Le 25 juillet la tournée "Act II" Européenne débute en Angleterre. Elle passe par la Suède, les Pays-Bas, l'Espagne, l'Autriche, l'Allemagne, la France et la Belgique pour un total de 27 concerts (sans compter les aftershows comme celui au Rex Club à Paris). Durant ses dates Françaises O(+> fait la connaissance d'Ophélie Winter dans un club. Il lui fait enregistrer deux chansons le surlendemain.
Pendant ce temps le premier "NPG Stores" ouvre ses portes début août à Minneapolis. Managée par le demi-frère de O(+>, Duane Nelson, cette boutique de 2 étages vend les productions O(+> et Paisley Park Records, ainsi que du marchandising (Posters, Tour Books, vêtements, etc). Une partie "musée" permet de voir quelques objets personnel de l'artiste et une cabine vidéo de visionner des clips et inédits. La comédie musicale "Glam Slam Ulysses" est programmée le 21 août dans le Club "Glam Slam" de Los Angeles. Il s'agit d'une expérience de "thèâtre muscial interactif" inspiré de l'Odyssée d'Homère, d'une durée d'une heure. Des danseuses et danseurs effectuent des chorégraphies sur des musiques de O(+> (principalement issues du futur album "Come"). Carmen Electra fait partie des vedettes du show. L'album de Mavis Staples sort le 24 août chez Paisley Park Records, il contient 8 chansons écrites et composées par O(+> sur 11 au total, dont les reprise de "Melody Cool" et "Positivity". Celui des NPG sort le 31, Goldnigga, distribué d'abord lors de la tournée "Act II" à partir des concerts à Paris puis dans les magasins "NPG Stores" de Londres et Minneapolis.

Le 13 septembre, quelques jours après la fin du "Act II Tour", O(+> et Mayte effectuent plusieurs sessions dans les studios de Paisley Park pour un projet d'album solo de la danseuse. Certains anciens titres destinés à Sheila E et Carmen Electra sont remaniés pour Mayte.
Le 14 septembre sort le premier "Best Of" de O(+> chez Warner Bros, nommé "The Hits / The B-Sides". Il s'agit d'un triple CD (qui sera décliné par la suite en deux CD simples) contenant six inédits (dont "Peach" qui sort en single) et un CD entier de "Face B". Cette compilation atteint la 19e place au Pop Chart et la 6e au R&B Chart. Les ventes totales atteignent le platinium aux USA (1.000.000 de copies) et 1.5 Millions dans le reste du monde.
A partir de la fin du mois de septembre et pendant 20 jours, O(+> enregistre en studio neuf titres dont "The Most Beautiful Girl In The World", "Now", "319" et "Shy". Ces chansons constitueront pour la majorité le futur album "The Gold Experience". En octobre les albums de George Clinton ("Hey man... smell my finger") et Tevin Campbell ("I'm ready") sont commercialisés. Ce dernier contient notamment un titre écrit et produit par O(+> qu'il réenregistrera plus tard pour lui-même ("Shhh"). Fin octobre O(+> élabore un projet nommé "The Dawn", composés de titres comme "Race", "Zannalee", "Chaos and disorder", "Gold", "Endorphinmachine", "Interactive", "Right the wrong", "Days of wild", "The most beautiful girl in the world" ou "Ripopgodazippa". D'autres titres viendront s'ajouter en fin d'année pour former un triple-CD. Finalement la grande majorité des chansons se retrouveront dispersées sur les futurs albums "Come", "Chaos and Disorder", "The Gold Experience" et "Crystal Ball". Pendant un séjour en novembre à Paris il fait enregistrer une version française de "The most beautiful boy in the world" à Ophélie Winter ("Le plus beau garçon de tout l'univers" !).
O(+> travaille également sur la finalisation de l'album de Rosie Gaines, "Concrete Jungle". Il enregistre aussi quelques titres pour Nona Gaye, dont "A 1000 hugs and kisses" et "Snow man". Il fait quelques apparitions surprises sur sa scène de Paisley Park, le temps de jouer quelques titres comme "Billy Jack Bitch" ou "The Ride".
En fin d'année Warner Bros annonce un projet d'une édition spéciale "10e anniversaire" du film Purple Rain pour 1994, incluant 20 mns supplémentaires avec des titres inédits comme "Electric Intercourse" et "G-Spot". Cette sortie sera annulée sans raison officielle. Le 6 décembre le "NPG Store" de Minneapolis propose en édition limitée à 1000 exemplaires la cassette VHS "The Undertaker", 7 titres issus du tournage de juin à Paisley Park. Des annonces sont publiées dans des journaux américains et anglais pour un casting à Paisley Park cherchant "la plus belle fille du monde".

1994

En janvier O(+> passe plusieurs jours en studio pour assembler divers projets qui deviendront des albums et des maxi-CD ("Come","The Beautiful Experience" , "The Gold Experience"). Il fait enregistrer à Rain Ivana, une réceptionniste de Paisley Park, des segments parlés pour relier les chansons entre elles. Cette "NPG Operator" fait le lien entre les titres "Interactive", "Days of Wild", "I hate U", "Shy", "Now", etc, dans des versions remaniées. Mayte se produit plusieurs jours au Club Glam Slam de Minneapolis pour un show où elle reproduit sa danse du ventre avec un sabre, basée sur la vidéo qu'elle avait envoyé pour se faire recruter. Le 22 O(+> tourne la vidéo pour le single "The most beautiful girl in the world".
Le 1er février Warner Bros annonce officiellement l'abandon du label "Paisley Park Records", qui doit par conséquent disparaître. O(+> réagit en montant un nouveau label, "NPG Records", sous l'égide de "Paisley Park Enterprises". La comédie musicale "I'll do anything", pour laquelle O(+> avait composé l'ensemble des chansons, est remontée en comédie romantique par son réalisateur, James Brooks. Quelques titres de O(+> sont conservés pour la B.O.
O(+> fait évoluer son projet "The Beautiful Experience", un mini album pour lequel 7 vidéoclips sont tournés, mêlant des chorégraphies tirées du "Glam Slam Ulysses". Mais les accords juridiques avec Warner Bros n'autorisant O(+> à sortir qu'un seul titre en dehors de son contrat avec la maison de disques, il décide de composer 6 remixes de "The Most beautiful Girl" : "Staxowax", "Flutestramental", "Mustang Mix", etc. Le 13 février une "release party" est organisée à Paisley Park pour la sortie du single "The most beautiful girl in the world". Une partie des locaux du complexe est dédiée à diverses "Experiences" : une expo photos des clichés envoyés suites aux petites annonces de casting parues dans des journaux américains et anglais en décembre 93, un jam jazz en Live avec Eric Leeds et d'autres musiciens, des ordinateurs avec le CD-Rom "Interactive" (une visite virtuelle de Paisley Park avec 6 chansons complètes et des dizaines d'extraits sous forme de clip vidéo), une scène sur laquelle Mayte et d'autres danseuses se produisent, une salle passant les vidéos "The Undertaker" et "3 Chains O' Gold", etc. Un concert de O(+> a lieu à 3 heures du matin.
Le 14 février le single et le maxi-CD sortent dans le commerce. Le single sera certifié "Gold" aux USA et atteindra la 3e place du Pop Chart et la 2e du R&B. O(+> continue ses sessions en studio et travaille sur la finition de ses albums "Come" et "The Gold Experience", celui de Mayte "Child of the Sun" et celui de "MPLS" (commencé 2 ans plus tôt), tout en débutant la composition et l'enregistrement d'un 3e intitulé "Kamasutra", d'inspiration Classique. Le show TV "The Beautiful Experience" est diffusé dans plusieurs pays. En Avril O(+> fait plusieurs apparitions au Club Glam Slam de Minneapolis, parfois pour des shows complets, parfois juste pour jouer 2 ou 3 titres dont "Days of Wild". Il part en France à la fin du mois pour un séjour avec Mayte à Paris, avec un passage à Londres pour l'inauguration d'un nouveau "NPG Store" et à Monaco pour participer au show TV "World Music Awards". O(+> y fera un aftershow au Club "Stars & Bars" lors d'une soirée VIP. Il se produit également dans l'émission "Nulle Part Ailleurs" sur Canal+, le 5 mai, puis fait un aftershow au Bataclan.

De la fin mai jusqu'à mi-juin, O(+> commence l'enregistrement d'un nouvel album des NPG intitulé "Exodus". Il soumet aussi une version de son projet "Come" à Warner Bros, amputée du Hit "The most beautiful Girl in the World" et d'autres titres à bon potentiel ("Interactive", "Endorphinmachine", "Shhh"), remplacés par "Letitgo" et une version longue de la chanson "Come". Son but est d'honorer son contrat avec la maison de disques en sortant "Come" sour le nom de O(+> et "The Gold Experience" sous le nom O(+>. Les managers de Warner comprennent évidemment la manoeuvre, jugeant "Come" inférieur à "The Gold Experience" et refusant de sortir 2 albums différents en même temps, dont l'un sous un nom d'artiste imprononçable.
Le 17 mai l'EP "The Beautiful Experience" sort dans le commerce. Il contient 6 remixes du single "The most beautiful girl". O(+> prolonge ses apparitions surprises au Club Glam Slam de Minneapolis ou à Paisley Park pour des concerts lors desquels il fait la part belle au titres de "The Gold Experience". Début juin il célèbre son 36e anniversaire avec 3 shows au nouveau Glam Slam ouvert à Miami, diffusés en direct dans les autres clubs Glam Slam de L.A. et Minneapolis. Le 20 juin il se produit à Los Angeles. Entre temps O(+> complète l'album des NPG "Exodus", ajoutant des sketchs comiques et des segments parlés entre plusieurs chansons, et l'album "24" pour Madhouse. Il enregistre aussi 7 remixes avec plusieurs DJ pour un maxi single du titre "Lovesign" inclus dans l'album "MPLS". Le CD-Rom "Interactive" sort dans le commerce, une "expérience" multimédia de visite virtuelle des studios Paisley Park.
En juillet deux recueils de photos sont commercialisés, "The sacrifice of Victor" et "Neo Manifesto". Ils contiennent des photos de O(+> prises lors de la tournée "Act II" avec les paroles de chansons dont certaines inédites ("Crystal Ball", "Empty room", "Color", etc). O(+> et son groupe se lancent dans une mini-tournée des Clubs US, commençant par 3 dates au Palladium de New-York puis enchainant par les clubs Glam Slam. Certains des concerts se font pour des oeuvres de charité. En studio il enregistre une série de remixes pour le single de l'album Come, "Letitgo". Pour l'album de Mayte le single "The most beautiful boy in the world" sort le 22 juillet, avec une version espagnole en face B.
Les singles "Letitgo" et "Love Sign" en duo avec Nona Gaye sortent à la mi-août, en même temps que "1-800 NEW FUNK", la compile "MPLS" (groupement des artistes de Minneapolis). Elle est distribuée par Bellmark sous le nouveau label de O(+>, NPG Records. La vidéo "3 Chains O Gold" et un single du groupe NPG ("Super Hero", reprise par les NPG d'une chanson donnée par O(+> à Earth Wind and Fire) sont également commercialisés.

Le 16 août sort l'album "Come" sous le nom d'artiste O(+>. En plein succès du single "TMBGITW" par O(+>, beaucoup de personnes pensent y retrouver ce Hit, ce qui n'est pas le cas ! La pochette du disque annonce la date de naissance et de mort supposée de Prince (1958 - 1993) ! Elle montre l'artiste dans un portrait en pied, noir et blanc, pointant l'objectif du photographe avec une canne, devant une grille en fer forgé de style gothique (prise à la Basilique Sagrada Família de Barcelone, tirée du recueil "The sacrifice of Victor"). En bas le texte "Come" s'étale sur toute la largeur. Sans aucun support de l'artiste ni du distributeur (Warner Bros est furieux de l'indifférence de O(+>), l'album atteint seulement 350.000 copies vendus aux USA (15e au Pop Chart, 2e au R&B Chart). C'est la plus faible performance commerciale de Prince depuis ses débuts. Dans le reste du monde ce n'est pas mieux, puisque les ventes se situent environ à 850.000 exemplaires. Bien que O(+> mentionnait en interview que l'album Come était un assemblage de vieux titres composés avant son changement de nom, les 10 chansons proviennent en vérité du "Glam Slam Ulysses" et du film-concept "The Beautiful Experience" diffusé à la TV en février, déjà crédités à O(+> à l'époque !
En septembre un nouveau mastering de l'album "The Gold Experience" est effectué, acquérant sa forme quasiment finale de 13 chansons dont "P. Control", "Dolphin" ou "Shy", entrecoupées d'interventions parlées de la "NPG Operator". Des remixes de "Space" ("Come") sont aussi produit et le maxi-single de Letitgo est commercialisé.
En octobre le vice-président de Paisley Park, Gilbert Davison, un des plus anciens proche de Prince, démissionne de ses fonctions après que O(+> ait décidé de se retirer du Club Glam Slam de Minneapolis. L'ex-ami reproche à O(+> ses décisions chaotiques pour gérer sa carrière, impliquant des pertes financières injustifiées. O(+> réplique en nommant son demi-frère Duane Nelson qui, avec l'aide de 4 conseillers, va procéder à un remaniement brutal du staff de Paisley Park. Ceci entrainera le mois suivant la démission de Levi Seacer Jr et Karen Lee, respectivement président de NPG Records et agent publicitaire en chef.
Le 13 octobre O(+> débute une "campagne" médiatique auprès des fans pour que Warner Bros sorte l'album "The Gold Experience". Il publie un communiqué officiel listant l'album comme étant "détenu" chez Warner en réclamant sa libération ! L'artiste se décrit comme un esclave valant 100 millions de dollars pour sa maison de disques. Le 25 octobre un deal est conclu avec Warner Bros Records, prévoyant de sortir le "Black Album" en novembre puis "The Gold Experience" début 1995 avec une avance de 4 millions de dollars pour O(+>. L'artiste devrait encore fournir une bande originale pour un film Warner ("Showgirls"), en plus de 2 autres albums. L'arrangement sera modifié en toute dernière minute suite à une réclamation de O(+> pour obtenir plus d'argent, virant son avocat au passage ;-)
Début novembre le maxi-single "Space" sort, tandis que O(+> reprend ses sessions studio pour ses projets "Chaos and Disorder" et "Exodus". Des clips sont tournés pour "The same December" et "18 & over". Quelques mini concerts sont donnés à Paisley Park, notamment pour l'anniversaire de Mayte, le 12. Le 22 novembre le "Black Album" arrive dans le commerce, 7 ans après sa sortie initialement prévue. Il ne se vendra qu'à 300.000 copies aux USA et 500.000 dans le reste du monde car tous les fans l'ont déjà en version pirate ;-).
O(+> s'envole pour l'Europe. Le 24 il participe aux "MTV European Music Awards" à Berlin, suivi d'un aftershow. De retour à Paisley Park O(+> tourne 3 clips pour des chansons de "Chaos and Disorder" : "I like it there", "Zannalee" et "Empty room", début décembre. le 12 il se produit au club Roseland de New-York pour un concert de charité. Il apparait ensuite dans le show TV "Late Show with David Letterman" où il joue le titre "Dolphin" avec l'inscription "Slave" (Esclave) sur sa joue. L'animateur fait la promotion de l'album "The Gold Experience", précisant que le CD ne sortirai jamais !
A la toute fin d'année une publicité pour un parfum "Get Wild" est diffusée à la TV locale, vendu uniquement au NPG Store de Minneapolis. Il s'agit aussi du single pour l'album des NPG, "Exodus". O(+> passe le nouvel an à Paisley Park lors d'une fête où le DJ passe quelques uns des titres de "Exodus".


1995

Le début d'année est consacré à de nouvelles sessions pour les albums "Child of the sun" de Mayte et "Exodus" des NPG. Des sketchs sont également modifiés en durée pour les segments entre les titres de "Exodus". Parallèlement O(+> commence à travailler sur un projet personnel qui deviendra "Emancipation", avec notamment la composition de la chanson "Right back here in my arms". Mi-janvier les répétitions pour une future tournée en Europe débutent. O(+> décide de les rendre publiques, faisant payer l'entrée pour reverser la recette à des oeuvres de charité. Trois soirées seront ainsi programmées dans la salle de concert de Paisley Park, un aftershow gratuit a lieu vers 2 ou 3 heures du matin après le premier show.
Le 30 janvier O(+> se produit au club Glam Slam de Los Angeles, après avoir participé au show TV des "American Music Awards" où il recevait le "Award of Merit", récompense honorifique pour ses 15 ans de carrière (1978-1993). Durant la cérémonie O(+> joue 3 titres en playback à la fin desquels Mayte annonce "Prince esta muerto" (Prince est mort !). Le final des American Music Awards rassemble plusieurs artistes pour la commémoration des 10 ans de la chanson "We are de World", sous la houlette de Quincy Jones. Contrairement à son refus de participer à l'enregistrement du titre en 1985, O(+> accepte de faire partie du groupe sur scène mais ne chante pas, même quand Jones lui tend un micro !
Le 3 février O(+> tourne le clip du single "P. Control" au Glam Slam de L.A. Le 20 il reçoit le Brit Award du meilleur artiste internationnal à Londres. Il apparaît avec le mot "Slave" (Esclave) sur la joue et continue de demander la "libération" de son album "The Gold Experience" en interview.

La tournée Européenne "Ultimate Live Experience" débute le 3 mars à Londres avec les membres des NPG (Sonny T à la basse, Tommy Barbarella et Morris Hayes aux claviers, Michael Bland à la batterie et Mayte à la danse). Après plusieurs dates en Angleterre elle passe par la Hollande, les Pays-Bas, la Belgique, l'Ecosse et l'irlande. Avant le Live les écrans vidéo annoncent la mort de Prince ("Prince 1958-1993. May he rest in peace.") et un single compilant tous les Hits de Prince est diffusé. Ce "Purple Medley" sort dans le commerce le 6 mars en versions "edit" et maxi. Il est suivi 2 semaines plus tard des single et maxi-single "Get Wild" puis par l'album correspondant "Exodus" des NPG.
Diffusé sous le label NPG Records par de petits distributeurs (il est introuvable dans certains pays), "Exodus", dédicacé à "His Royal Badness", voit O(+> apparaître comme compositeur et producteur sous le pseudo "Tora Tora" ! Ce second album des NPG à pour chanteur principal Tony M, le rappeur des ex-Game Boyz. Vu sa méthode de distribution il est difficile d'obtenir les chiffres de ventes de "Exodus", cependant l'album atteindra la 11e place des charts anglais.
La tournée européenne prend fin le 30 mars après une vingtaine de dates, sans être passé par la France. Début avril O(+> retourne à Londres où il donne une interview à la BBC (toujours sous le nom Tora Tora) et fait une séance de dédicace au NPG Store. De retour à Minneapolis il donne plusieurs soirées à Paisley Park puis au club Glam Slam de Miami (plutôt des matinées, vu les horaires : 2 ou 3 heures du mat') lors desquelles il ne joue pas mais participe en dansant et en demandant au DJ de jouer quelques titres de "Exodus" et "The Gold Experience".
La fin du mois est consacrée aux sessions en studio pour "Emancipation" avec l'enregistrement du titre éponyme et d'autres chansons avec la collaboration de certains musiciens de l'orchestre de Clare Fischer, dont une reprise du standard "La La La means I love U".
Le 11 mai O(+> joue 1 heure au Glam Slam de L.A. puis le lendemain il rencontre les dirigeants de Warner. Le meeting avec les nouveaux managers débouche sur un accord fragile : la promesse que Warner Bros sorte "The Gold Experience" si O(+> stoppait son dénigrement de la société, en particulier ses accusations publiques d'être traité en "esclave". Un concert surprise est organisé le 13 au Glam Slam à Los Angeles où les représentants de Warner sont invités.
Fin mai une tournée de 7 concerts au Japon est annoncée pour fin juin mais elle sera annulée quelques jours avant la première date, sans raison officielle. O(+> se focalise sur plusieurs sessions studio de remixes, pour "I hate U" et "P. Control" de "The Gold Experience" et pour "The good life" pour Exodus. Il remixe aussi plusieurs chansons de ses deux albums pour le défilé de mode de Versace. Le titre "P. Control" (alias Pussy Control) devient ainsi "Chatounette Controlle", où divers mannequins parlent en français de la "responsabilité d'avoir une chatounette" ! O(+> alterne avec des sessions dédiées à l'avancement de son projet "Emancipation", il écrit notamment "Soul Sanctuary". Pendant ce temps il continue durant tout l'été de faire des répétitions ouvertes au public à Paisley Park. Le concert au Glam Slam de Miami du 7 juin est filmé en vue d'une éventuelle sortie commerciale. O(+> y célèbre son 2e anniversaire depuis l'abandon du nom "Prince" ;-)
Le 8 juillet le défilé Versace à la Fashion Week de Paris a lieu sur la bande son préparée par O(+> et intitulée "The Versace Experience". Les remixes et versions longues de "P. Control", "Get Wild", "I hate U" et l'inédit "Free the music" sont joués. O(+> complète une première version de l'album "Emancipation" contenant 9 titres, ainsi qu'une nouvelle version de l'album "Child of the sun" de Mayte.
En août O(+> dévoile une série de manifestations programmées à Paisley Park sous le nom de "Love 4 One Another". La scène de paisley Park est ouverte 2 jours par semaine aux talents de la région, groupes de musiciens ou DJ. Le tarif est de 5 dollars l'entrée. Entre août et décembre 95, O(+> fera lui-même 16 concerts pendant cette manifestation, réservant sa scène pour lui et son groupe les samedis pour jouer ses chansons de "Come", "Exodus" et "The Gold Experience", avec parfois des invités surprises (Carlos Santana ou George Clinton par exemple).

La fermeture du club Glam Slam est annoncée le 20 août, O(+> déclare souhaiter "vivre à Minneapolis à plein temps pour être inspiré positivement". Le maxi-single "The good life" sort en août, suivi en septembre du single "I hate U". O(+> envoi à une radio locale de Minneapolis le titre "Rock 'n roll is alive".
L'album "The Gold Experience" arrive (enfin !) dans le commerce, distribué par Warner, d'abord le 22 septembre en Europe puis le 26 aux USA. Mieux accueilli que "Come" par la critique mais attendu depuis trop longtemps par les Fans (2 ans !), l'album dépassera tout juste la certification Gold (500.000 albums aux USA) et les ventes totales dépasseront à peine celles de "Come" (6e au Pop Chart et 2e au R&B Chart). La pochette est un gros plan du visage de O(+> flouté par un filtre de couleur or et flanqué de la mention "The Gold Experience" avec le sigle O(+> .
Le 10 octobre O(+> tourne les clips pour "Gold", "Days of wild" et "Rock 'n roll is alive" à Paisley Park. Le mois suivant les single et maxi-single de Mayte "If I love U 2night" puis l'album "Child of the sun" sont commercialisés.
Début décembre O(+> propose de réaliser 3 "compilations" à Warner Bros Records afin de terminer son contrat avec la maison de disques. Il s'agit de "The Vault" en 3 volumes contenant une série d'anciennes chansons comme "Old friends 4 sale", certaines composées dans les années 80. Une cassette promotionnelle contenant 2 titres pour "Emancipation" ("Slave" et "New World") est distribuée lors d'un des concerts "Love 4 One Another" de O(+> à Paisley Park. Le 22 une annonce de Warner Bros officialise le deal convenu avec O(+> : 3 albums "The Vault" leur seront fourni qu'ils pourront sortir sous le nom "Prince", à la suite de quoi O(+> sera libéré de ses liens avec eux, concluant près de 20 ans de collaboration.
O(+> passe les deux derniers jours de l'année en participant aux 2 "partys" organisées à Paisley Park.

1996

Début janvier une inspection du club Glam Slam de Miami entraîne son retrait de licence et sa fermeture pour quelques mois. Les pompiers et la police notent des manquements à la sécurité ainsi que des preuves de trafics de drogues. La tournée "Ultimate Live Experience" débute au Japon le 8 janvier pour 7 dates, avec le même groupe que l'année d'avant. Les musiciens se plaindront auprès de O(+> de son attitude très distante (il prie seul avant les shows et fait savoir par l'intermédiaire d'un garde du corps qu'une taxe sera prélevée sur leur salaire à chaque erreur en concert). A la fin du mois une soirée spéciale a lieu sur la chaine VH1. O(+> et les NPG y présentent leurs clips de manière humoristique (la première séquence débute par un clip de Madonna interrompu par O(+> qui préfère passer "The Good Life" des NPG !). Après 3 autres clips le faux live scénarisé "Love 4 One Another" est diffusé. Il s'agit de 7 titres liés par l'histoire d'une visite d'une fan à Paisley Park. O(+> et son groupe jouent notamment "Days of wild", "Rock'n roll is alive" et "The ride".
Plusieurs sessions en studio étoffe le projet "Emancipation", avec par exemple la composition des chansons "Let's have a baby" et "One kiss at a time". O(+> assemble aussi ses albums "contractuels" pour Warner, qui deviendront "Chaos and disorder" et "The Vault... old friends 4 sale".

Le 14 février O(+> se marie avec Mayte à Minneapolis en présence de quelques uns de ses musiciens, de la famille de Mayte et de la mère de Prince. Ils partent le lendemain en lune de miel à Hawaï où O(+> donne 3 concerts à Honolulu. "TheDawn.com", le site Internet officiel de O(+>, s'ouvre le même jour. Il y déclare en termes mystiques son amour pour sa femme ("Coïncidence or fate?") et donne quelques indications sur la signification de son nom, évidemment d'origine divine ;-).
Fin février une annonce officielle dévoile un projet de tournée US mêlant des prestations de O(+> et The Time. Cependant le projet est annulé dès le mois suivant, en même temps que la dissolution officielle du groupe accompagnant O(+>, après une ultime session en studio où de nouveaux titres sont créés pour "Chaos and Disorder" et "Emancipation".
Le 19 mars le film "Girl 6" de Spike Lee sort en avant-première sur les écrans US. La B.O. est composée d'anciens singles et des faces B de Prince et d'anciens titres des NPG, The Family ou Vanity 6. 3 chansons inédites sont créditées à O(+> (dont "She spoke 2 me"). De nouvelles chansons comme "Jam of the year", "Style", "Dinner with Dolores" ou "Dig U better dead" sont enregistrées dans le mois.
Début avril on annonce officiellement que Mayte est enceinte. Pour l'occasion O(+> planifie un projet de Livre-Disque pour enfants intitulé "Happy tears". Les histoires lues par Mayte auraient accompagné un CD de 8 chansons, certaines spécialement écrites ("She gave her angels"), d'autres des reprises en versions remaniées ("Starfish and Coffee"). A partir de cette période O(+> devient vegan. Le personnel de Paisley Park note également un changement d'attitude de l'artiste, moins renfermé sur lui-même et plus conciliant. Le complexe de Paisley Park ferme son activité de location de ses studios d'enregistrement, devenant privatisé uniquement pour O(+> et les groupes qu'il produit.
Le 21 avril O(+> est hospitalisé d'urgence après l'absorption de plusieurs aspirines pour calmer des douleurs à la poitrine. Rapidement remis, il se rend quelques jours plus tard à un meeting avec les dirigeants de Warner Bros afin de redéfinir son contrat avec la maison de disques. Il accepte une baisse de ses royalties en contrepartie d'une réduction du nombre d'albums (2 au lieu de 3) qu'il devra fournir à Warner avant d'être libéré de ses obligations. O(+> délivre immédiatement "The Vault... old friends 4 sale" et "Chaos and Disorder", déjà prêts.

En mai O(+> produit de nouvelles versions de certains titres pour Emancipation et compose "Sex in the summer" dans laquelle il utilise l'enregistrement sonore dans le ventre de Mayte des battements de coeur de son futur enfant. Mi-mai le club Glam Slam de Miami, fermé en début d'année, rouvre ses portes le temps que O(+> annonce sa revente. Il tourne une vidéo pour le single de "Chaos and Disorder" intitulé "Dinner with Dolores" puis pour "The same december".
En juin O(+> assemble un nouveau groupe avec lui, en gardant l'appelation NPG. Outre Morris Hayes déjà présent aux claviers, Kirk Johnson est embauché à la batterie, Kat Dyson à la guitare et Rhonda Smith à la basse. Le vieux complice Eric Leeds revient au saxophone. Les sessions en studio débouchent sur la création de plusieurs nouvelles chansons, par exemple "Dreamin' about U" et "Get yo groove on". Le 7 juin (date anniversaire de Prince) Warner Bros inaugure un nouveau site internet pour la promotion de l'album "Chaos and Disorder".
Début juillet, juste avant la sortie de "Chaos and Disorder", O(+> pré-enregistre sa participation à l'émission TV "Late Show with David Letterman" où il joue le single. Le 9 juillet sort l'album "Chaos and Disorder" sous le nom d'artiste O(+>. Basiquement rock, l'album jugé trop simpliste est éreinté par la critique et l'accueil public est catastrophique avec moins de 150.000 unités vendues aux USA (26e au Chart "Albums") et moins de 500.000 en dehors. La pochette est un dessin avec un sol couvert de saletés sur lequel on distingue un vinyle cassé et une trace de chaussure dessus, le centre du disque étant l'oeil de Prince d'où perle une larme bleue. Le sigle "O(+>" apparaît en trace rouge sang tout comme le titre "chaos and disorder" en travers de la photo dans une typographie minimaliste. Le jour de la sortie O(+> participe au "Today Show" matinal à la TV US, en direct dans la rue au Rockfeller Center Plaza. Il interprète "Dinner with Dolores" et "Zannalee".
Fin juillet O(+> reprend l'organisation de "soirées" à Paisley Park comme l'an passé, des fêtes avec un DJ ont lieu dans la salle de spectacle du complexe. En parallèle O(+> met la touche finale à Emancipation pendant le reste de l'été, réenregistrant ou composant des nouveautés comme "Face Down", "In this bed I scream" ou "The Holy river". Mi-août un mystérieux EMail est envoyé aux membres d'une liste de discussion sur Internet dédiée au chanteur (PPML pour Paisley Park Mailing List). Elle annonce la sortie d'un triple-CD "Emancipation" avec 36 chansons et réclame une donation pour soutenir les projets de charité "Love 4 One Another" débutée l'année passée à Paisley Park. La majorité des lecteurs doutent de l'authenticité du message, dont aucune mention n'est faite sur le site officiel TheDawn.com.
Le 18 septembre O(+> rencontre les managers de la maison de disques EMI après avoir rencontré ceux de Sony, Polygram, MCA et BMG. Mi-septembre, à 7 mois de grossesse, Mayte est hospitalisée suite à des douleurs. Elle est soignée mais apprendra quelques jours plus tard que le bébé a des malformations congénitales.
O(+> effectue les sessions de mixages finales pour "Emancipation". Il fait une interview pour le magazine économique "Forbes" dans laquelle il parle de sa lutte contre l'industrie discographique et dénonce le business ne profitant pas aux artistes. Le 10 octobre EMI accepte le deal de distribuer l'album triple-CD "Emancipation" avec pour premier single la reprise d'un Classique américain "Betcha by golly wow". Une séance de présentation de l'album a lieu à Paisley Park le 15 du mois à Paisley Park.
Le 16 octobre Mayte accouche dans un hopital de Minneapolis. Le bébé souffre d'une maladie grave nommée le syndrome Pfeiffer, avec d'infimes chances de survie. Deux opérations chirurgicales sont tentées dans la semaine qui suit, sans succès. Le nouveau né décède le 23 octobre. Pendant ce temps le plan marketing pour la promotion de l'album "Emancipation" est lancé par EMI, annonçant "L'album que je suis né pour créer", dixit l'artiste. La tournée promotionnelle des médias prévue initialement n'est pas chamboulée par le drame intime vécu par Mayte et O(+>. Le 25 O(+> effectue un show d'une heure à Paisley Park en présence de 300 spectateurs. Il recommencera le lendemain pour une prestation de 30 minutes. O(+> participe à la conférence de presse le même jour, parlant de ses choix de reprises dans l'album, une première pour lui en près de 20 ans de carrière. Le 30 octobre il part 3 jours au Japon pour la promotion auprès de la presse locale.
Aucune annonce officielle ne sera faite au sujet de la mort de son enfant et O(+> n'en parlera jamais en public ni à son entourage professionnel. Même lors de l'enregistrement de son interview TV avec Oprah Winfrey le 4 novembre, au coté de Mayte, il indique au sujet des rumeurs de décès que "sa famille existe" sans plus de détail. Le clip qu'il tourne début novembre pour le single "Betcha by golly wow" montre Mayte enceinte et souriante avec O(+> à ses cotés à l'hôpital.

Une série d'interviews pour la presse a lieu à Paisley Park courant novembre. MTV diffuse un live de 25 minutes en direct de Paisley Park, où O(+> joue 5 chansons de "Emancipation" entrecoupées de quelques Hits comme "Purple rain" ou "If I was your girlfriend". Il sera rediffusé plus tard par d'autres chaine comme VH1. Le site TheDawn.com propose le téléchargement du single ainsi que de courts extraits d'autres titres de "Emancipation".
Le 19 novembre sort "Emancipation", distribué par EMI, sous le nom d'artiste O(+>. La pochette est un gros plan sur les poings de O(+>, libéré des chaînes que l'on aperçoit en avant plan, floues comme ci elles avaient explosées. Le décor montre au loin un horizon ocre avec un soleil émergeant de nuages sombres. Le logo O(+> occupe le centre du visuel, surmonté du mot "emancipation". Contenant 36 chansons sur 3 CD Emancipation est généralement apprécié par la critique et le public (11e au Pop Chart, 6e au R&B Chart). L'album atteindra 350.000 copies aux USA, les ventes dans le reste du monde sont inconnues.
La fin de l'année est occupée par des sessions de remixes en studio des titres "Face Down" et "Somebody's somebody" et l'enregistrement d'un album acoustique nommé "The Truth". En décembre O(+> boucle ce projet avec 12 titres dont la chanson "Comeback" dont les paroles peuvent être interprétées comme un hommage à son enfant décédé. Mi-décembre une annonce officielle dans le cadre du projet "Love 4 One Another" invite les écoliers au collège à s'inscrire pour assister à un concert avec O(+> à Paisley Park. Il sera donné le 28 devant 500 enfants, après un "warm up" en public la veille. Un flyer est distribué, remerçiant le public pour sa présence et le questionnant face à l'approche de l'an 2000. Des conseils de lectures sont également mentionnés dans la brochure, notamment "La Bible".


1997

Un communiqué de presse annonce une tournée US "Love 4 One Another Charities" débutant le 7 janvier (Boston, Philadelphie, Dallas, New Orleans, etc). Le groupe accompagnant O(+> est le même que l'an passé, sans Eric Leeds mais avec l'ajout du guitariste Mike Scott. Juste avant, O(+> apparaît dans l'émission TV "Today show" où l'animateur principal Bryant Gumbel, grand fan de l'artiste, fête son départ après 15 ans de présentation. O(+> est déguisé avec le même costume que l'animateur, blazer et cravate, et joue 2 titres dont "Raspberry Beret" dont il change les paroles pour les dédier à Bryant.
Pendant le Tour O(+> enregistre une interview avec l'acteur Chris Rock pour la chaîne VH1. Mi-janvier 2 chansons de l'album "The Truth", "Don't play me" et le titre éponyme, sont distribuées à la presse sous le forme d'un CD 2-titres, en même temps que la sortie dans le commerce du nouveau single de l'album "Emancipation", "The Holy river" en 2 versions (les remixes sont différents). Le 24 le clip pour le single "Somebody's somebody" est monté avec des extraits des shows "Love 4 One Another". Une cassette de promo est éditée contenant 2 chansons Live du concert de New-York ("Jam of the Year"/"Face down"). La plupart des singles seront en vente sur un nouveau site de VPC nommé 1-800 NEW-FUNK.
En février O(+> reçoit le "NAACP Image Award", il joue le titre "Emancipation" en playback, apparaissant les menottes aux poignets avant de s'en libérer ! L'album "Kamasutra" du NPG Orchestra est mis en vente sur 1-800 NEW-FUNK le 14. Deux jours après O(+> se produit à nouveau à Honolulu pour un show unique, fêtant sa première année de mariage avec Mayte. A la fin du mois il tourne une vidéo sur la scène de Paisley Park pour la chanson "The Holy River". La maison de disques EMI organise une fête privée célébrant les ventes "double-platinium" de l'album "Emancipation".
Courant mars O(+> produit plusieurs remixes du titre "Face down" et effectue des sessions studio où il enregistre les premiers titres qui constitueront l'album "Musicology" ("The marrying kind"/"If I was the man in your life"). Mi-mars le site TheDawn.com s'arrête après qu'un message officiel ait été diffusé sur le compte messenger "BedIscream" demandant aux fans motivés d'envoyer leurs idées pour un nouveau site dédié au projet "Love 4 One Another".

Le label "EMI Records" ferme ses portes en avril, suite à une restructuration par la maison mère. La sortie du single "Face down" est par conséquent annulée. Mi-avril O(+> entame une mini-tournée. Deux shows ont lieu à San Jose, dont un avec Carlos Santana comme invité, puis la troupe part à Phoenix et San Diego. Le show TV "Muppets tonight" diffuse un épisode avec O(+> en vedette.
En mai le site love4oneanother est lancé, conçu par un collectif de fans suite à la demande publiée 2 mois plus tôt. Début juin O(+> effectue 2 concerts au Canada (Montreal et Toronto) avant de poursuivre la tournée aux USA. Il annonce un show de charité en collaboration avec une de ses idoles, le boxeur légendaire Mohamed Ali, pour la rentrée à Los Angeles. Le but est de collecter des fonds pour la lutte contre la maladie de Parkinson. Avant cela il se produit durant tout l'été dans plusieurs villes américaines (Chicago, Atlanta, New-York, Boston, San Antonio, etc).
Fin juillet une tournée mondiale nommée "Jam of the Year" est annoncée, sans préciser à l'avance les pays et les villes choisies. Lors de son passage à Nashville en août, O(+> rencontre Larry Graham, qui à l'époque tourne aux US avec son groupe mythique de Funk "Graham Central Station" et les "Earth, Wind and Fire". Le groupe de Graham fera ensuite les premières parties de certains shows du "Jam of the year Tour".
Fin août O(+> enregistre plusieurs titres pour le futur album des NPG, "Newpower Soul". La tournée "Jam of the Year" reprend aux amériques mi-septembre, après un concert de soutien à la maire de Minneapolis à Paisley Park le 6, dans le cadre de sa campagne pour sa réélection. Le "Tour" se prolonge jusqu'à la mi-novembre et passe par Buffalo, Columbia, Pittsburg, Fresno, Las Vegas, Denver et Baltimore, entre autres, avec un détour au Canada pour 2 soirs (Calgary et Vancouver).
Une campagne de précommandes de l'album "Crystal Ball" est lancée sur 1-800 NEW-FUNK, indiquant qu'un minimum de 100.000 pré-achats doit être atteint pour commencer la distribution. Pour inciter les fans l'album "The Truth" est offert et une date de livraison est donnée pour noël. En octobre la troupe de danse "NPG Dance Company" se produit à Detroit pour la première de son spectacle "Around the world in a day". Mayte la directrice et ses 21 danseurs effectuent plusieurs chorégraphies sur les Hits de Prince/O(+>.
Des sessions débutent en novembre avec Larry Graham pour produire son album "GCS2000" et avec Chaka Khan pour "Come 2 my house". O(+> continue également le travail du l'album des NPG, "NewPower Soul". La tournée "Jam of the year" entame sa 3e partie le 8 décembre avec des concerts à Fargo, Houston et Minneapolis, ainsi que des aftershows à Paisley Park avec Larry Graham en guest.
Le 30 décembre le site Love 4 One Another annonce un report de la sortie du Quintuple-CD "Crystal Ball" dû aux négociations avec le distributeur.

1998

La tournée "Jam of the Year" se poursuit aux USA (Kansas City, Tampa, Oakland, etc...) et s'achève le 22 janvier. Les premiers exemplaires de l'album "Crystal ball" sont distribués aux personnes l'ayant précommandé l'année précédente sur 1-800-NEW-FUNK. Ce coffret contient 5 CD : 3 CD constituant un Best Of des titres non-officiels les plus légendaires de Prince, sur une période de 1983 à 1996, l'album acoustique "The Truth" et l'album "Kamasutra" du NPG Orchestra. 250.000 copies sont ainsi distribuées en début d'année, sans pochette ni livret (à imprimer depuis le site "crystal ball" spécialement créé pour l'occasion). Certaines personnes recevront en prime quelques semaines plus tard une cassette contenant le titre "The War", un live de 25 mns.
En février une première version de l'album de Chaka Khan "Come 2 my house" est assemblée, certains titres sont écrits en collaboration Larry Graham. Une seule chanson est écrite et composée par O(+>. Il effectue plusieurs shows à Paisley Park durant le mois et en mars, certains annoncés quelques heures avant leur commencement à 2 heures du matin ! Larry Graham intègre à chaque fois le groupe de musicien accompagnant O(+>. L'un des concerts voit l'apparition de la plupart de smembres originaux de "The Time".
Le 20 mars un des avocats de O(+> lance une opération visant au retrait des contenus "protégés" sur les sites de fans. Dans un EMail menaçant il est demandé aux sites de retirer tout le contenu illicite (chansons, paroles, photos) concernant O(+>. La version 4-CD de Crystal Ball sort le lendemain dans le commerce, l'album "Kamasutra" étant remplacé par un livret.
Le 20 avril une nouvelle tournée baptisée "Newpower Soul Tour" débute à Washington, avec le groupe NPG et Larry Graham en première partie (reprenant les tubes de Sly and the Family Stone et Graham Central Station). Les dates passeront par Philadelphie, Chicago, Indianapolis ou Columbus, entrecoupées de shows à Paisley Park, jusqu'en juin. L'un des concerts à Paisley Park donnera lieu à un jam impromptu de 45 mns qui sera par la suite édité dans une version de 25 mns sous le titre "The War" et distribué en cassette à certains acheteurs de "Crystal Ball" sur 1-800 NEW-FUNK. Mi-juin un projet de concert "unplugged" est amorcé avec MTV.

Le 30 juin sort le 3e album des NPG, "Newpower Soul", comme d'habitude entièrement composé par O(+>. Il atteindra la 22e position du Pop chart US, 9e au R&B chart (environ 115000 copies). Même s'il continue d'apparaître aux cotés de Mayte lors de ses sorties officielles (spectacles, émissions, etc) et qu'il annonce l'achat d'une maison en Espagne, O(+> fréquente une de ses employées de Paisley Park, Manuela Testolini.
Plusieurs interviews médias sont effectuées durant juillet et août aux US et en Angleterre pour la promotion de l'album des NPG, ainsi que des fêtes à Paisley Park. Le 8 août débute la tournée européenne "Newpower Soul" pour 9 dates. Le groupe NPG accompagnant O(+> est toujours constitué de Mike Scott (guitare), Rhonda Smith (basse), Morris Hayes (clavier) et Kirk Johnson (batterie), auquel s'ajoute Marva King (choriste). Comme pour la tournée US, Larry Graham fait les premières parties des shows. Le lancement s'effectue à Marbella (Espagne), où O(+> vient d'acquérir une maison pour Mayte. Elle passe ensuite par Rotterdam, Bruxelles, Stockholm, Copenhague, Zurich, Londres et le 21 par Paris, au Zenith. Larry Graham fait quelques concerts supplémentaires à Londres sans O(+>, avec en guest Chaka Khan. Le 28 août O(+> tourne le clip pour le single "Come On" lors d'un aftershow filmé par Channel Four à Londres, au "Café de Paris".
Début septembre des sessions studio ont lieu pour l"enregistrement de remixes de "Come On", le Maxi-CD sortira le mois suivant. A la fin du mois la tournée "Newpower Soul" reprend aux USA pour quelques dates, passant notamment par New-York, Detroit et Cleveland. L'album de Chaka Khan "Come 2 my house" sort le 29, la plupart des titres sont écrits et composés par l'artiste, O(+> est le musicien principal.
Parallélement O(+> annonce le 7 octobre sur le site "Love 4 One Another" la prochaine sortie d'un album nommé "Roadhouse Garden" par "Prince & The Revolution" ! Constitué de chansons inédites composées dans les années 80, O(+> fait mention d'une possible collaboration de Wendy & Lisa. A ce jour l'album n'est pas paru ;-) Le 12, deux anciens membres des NPG, Levi Seacer Jr et Tony Mosley, portent plainte en justice pour des royalties impayées sur des titres co-écrits avec O(+>.
Début novembre Warner Bros ressort en promo le single "1999", tiré de l'album éponyme datant de 1982. O(+> annonce immédiatement sur son site qu'il prépare une nouvelle version intitulée "1999 The New Masters" avec des remixes. L'actrice Rosario Dawson chante sur l'un des titres. O(+> donne de nouveaux à Paisley Park durant le mois. Le 11 décembre, après quelques jours passé à Marbella avec Mayte, O(+> donne une conférence de presse à Madrid pour annoncer une mini-tournée Européenne pour la fin d'année. Cependant il en profite pour officialiser sa rupture avec Mayte, allant même jusqu'à annuler son mariage, d'un commun accord avec son ex-femme. Le 15 la tournée est lancée à Lisbonne et 3 autres villes Espagnoles, puis Francfort, Utrecht (Pays-Bas), Stuttgart, Cologne et enfin Gand (Belgique) le 28.


1999

Le 1er janvier O(+> annonce la sortie prochaine du single "1999 The New Master" sur le site Love 4 One Another. Le lendemain il se produit à Las Vegas en guest du "Graham Central Station" de Larry Graham, avant d'enchainer sur son propre show au Studio 54 de la ville. Le 2 février sort le single "1999 The New Master" avec 7 titres dont un version "acapella", en même temps que l'album de "Graham Central Station" nommé "GCS2000" pour lequel O(+> n'a composé qu'un seul des 9 titres ("Utopia"). Il est toutefois musicien sur toutes les chansons.
Diverses sessions en studio sont dédiées au projet d'album "Rave un2 the joy fantastic" ("Hot wit U", "Prettyman", "The sun, the moon and stars", etc). Certains des titres sont des duos avec des artistes états-uniens. Le 25 février des poursuites judiciaires sont engagées par les avocats de O(+> contre 9 sites internets accusés de vendre des titres pirates et officiels de Prince/O(+>. Deux fanzines sont également ciblés par une plainte, dont le plus connu "Uptown" dont certains numéros listaient des bootlegs.
Durant le mois de mars O(+> effectue plusieurs apparitions publiques avec Mayte (un match de basket, un concert de Lauryn Hill), malgré l'annulation de leur mariage quelques semaines plus tôt. Le 30 le site 1-800-NEW-FUNK publie une liste de chansons inclues dans l'album "Roadhouse Garden" de "Prince & The Revolution" : "Witness 4 the prosecution", "All my dreams", "Splash" et "In a large room with no light". Les divers ex-membres démentent la rumeur d'une possible réunion sur scène pour le festival "Woodstock '99" prévu l'été suivant. Le mois suivant O(+> et son management ébauchent un futur deal avec la maison de disques Arista concernant la distribution de "Rave un2 the joy fantastic".

De mi-avril à mai O(+> fait quelques shows à Paisley Park, le groupe NPG l'accompagnant est légèrement modifié par l'ajout d'une percutionniste (Estaire Godinez) et d'un trompétiste (Tony Morris). De nouveaux titres sont ajoutés à l'album "Rave", dont "The greatest romance ever sold". Le projet "Newfunk Sampling Series" est annoncé sur Love 4 One Another. Il s'agit d'un coffret de 7 CD contenant des "samples" sonores tirés des chansons de Prince, destinés aux remixeurs et aux DJ. Deux shows ont lieu à Las Vegas fin mai, avec Larry Graham en première partie.
Le 8 juin Warner Bros commercialise "The Hits" en DVD, une collection des clips de Prince. O(+> continue ses apparitions nocturnes à Paisley Park, jusqu'à mi-juillet où il part pour Paris avec Mayte pour assister au défilé Versace lors de la fashion week. De retour à New-York il reçoit le "Yahoo Internet Life Award" avant d'effectuer un concert au Club "Life".
Le 24 août Warner Bros sort l'album "the Vault... Old friends 4 sale", sous le nom d'artiste Prince, avec "Extraordinary" pour single. Les ventes sont équivalentes à "Chaos & Disorder", c'est-à-dire nulles (!) avec environ 140.000 copies écoulées (85e au Pop Chart, 33e au R&B Chart). La pochette est une photo de Prince, moue boudeuse, assis à califourchon sur une chaise devant un mur de briques. Une fresque abstraite occupe une partie du mur, avec les textes "Prince" "The Vault..." et "Old friends 4 sale" ajoutés en surimpression.
Dès le lendemain Arista et NPG Records annoncent l'arrivée pour novembre d'un nouvel album de O(+> nommé "Rave un2 the joy fantastic", avec des duos avec Gwen Stefani (No Doubt), Sheryl Crow, Ani DiFranco, le rappeur Chuck D. et le saxophonniste Maceo Parker (longtemps musicien pour James Brown). En fin d'été O(+> effectue une session de remixes du single "The Greatest Romance".
Le 6 septembre O(+> et son groupe participent au Music Hill Festival de Minneapolis, après un warm up en public à Paisley park deux jours avant. Le mois suivant le single "The greatest Romance ever sold" sort. Quelques jours après, le 9 octobre, O(+> donne un show au Hilton Fontainebleaude Miami, organisé par Arista pour promouvoir la sortie de l'album "Rave". Plusieurs interviews médias sont données (Presse, TV, radios) et O(+> refait quelques Live à Paisley Park.
L'album "Rave Un2 The Joy Fantastic" sort le 9 novembre chez Arista, sous le nom d'artiste O(+> mais avec la mention "produced by Prince" ! La pochette est une photo de Prince en tenue bleue "futuriste" sur fond blanc. Il se tient de côté et son regard est tourné vers sa gauche. Le titre "Rave un2 the Joy fantastic" occupe toute la moitié gauche, surmontant le sigle O(+> et un arc de cercle gris. Composés notamment de quelques duos et d'un reprise du hit "Everyday is a winding road" de Sheryl Crow, l'ensemble a une tonalité Pop-Rock très mainstream. Malgré les critiques assez bonnes et une promotion forcenée de la part de O(+> (promo TV et tournée en Europe), le grand public ne suit pas et malgré les guests prestigieux (Gwen Stefani, Chuck D du groupe Public Enemy), les ventes finiront au niveau de l'album "Come" (18e au Pop Chart, 8e au R&B Chart aux USA).

En novembre et décembre O(+> fait une série de concerts en Europe, quelques dates dans des Clubs et des salles de petites tailles (Londres, Paris et Madrid). En France il apparaît pour 2 titres Live dans l'émission "Nulle part ailleurs" puis en playback dans le Hit Machine sur M6 et même dans un show "Lara Fabian" sur TF1 !
De retour aux USA il continue sa promo à la TV et est interviewé par Larry King sur CNN. Ensuite des sessions de remixes ont lieu (album "Rave in2 the joy fantastic"), durant lesquelles "Man 'o' War", "Hot wit U" et d'autres chansons sont revisitées en versions "dance" pour les clubs. O(+> écrit également un texte, "One Song", dans lequel il fustige l'état de l'Art en cette proche fin de millénaire et rappelle le message divin auquel il croit. Le mois de décembre est consacré aux concerts de "The Time" et "Graham Central Station" à Paisley Park, puis sa propre performance Live est filmée dans le but de produire un show spécial pour la TV intitulé "Rave un2 the Year 2000". Lenny Kravitz le rejoindra sur scène, le temps d'un titre. L'émission de 2 heures est diffusée le 31 sur un chaine pay-per-view. Un DVD du show sortira en juin 2000.

2000

Le texte "One Song" est publié le 1er janvier sur le site Love 4 One Another, un sermont de plusieurs minutes complété par un gospel célébrant la supériorité de Dieu sur la Démocratie ! Le projet "Newfunk Sampling Series" est annoncé à la vente, un coffret de 7 CD destiné aux producteurs et DJ comprenant 700 "samples" d'instruments et de voix issues de chansons de Prince et O(+>, libre de droits. Le prix est de 700$.
En février O(+> passe quelques jours dans sa maison à Hawaii. Le 14 sort le single "Man 'O' War", des fêtes sont organisées à Paisley Park lors desquelles les remixes "Rave in2" sont diffusés. Début mars O(+> reçoit le "Male Artist of the decade" aux Soul Train Awards. Un nouveau site est inauguré dans la foulée, NPGonlineLTD.com, une future plateforme de téléchargement. On y annonce un collaboration du producteur Dallas Austin (travaillant notamment avec TLC et Madonna) avec Prince. O(+> reçoit une récompense aux Genesis Awards, une cérémonie américaine pour la protection animale, grâce à un texte sur la souffrance des moutons inclut dans l'album "Rave un2 the joy fantastic"). Une session questions/réponses avec O(+> est donnée sur NPGonlineLTD. Il y fait mention d'une possible sortie d'un best of "Crystal Ball II" et l'abandon du projet "Roadhouse Garden".
Le 1er avril une vente de charité "Love 4 One Another" est organisée à Londres, avec quelques vêtements et autres objets venant de O(+>. L'album "Dial MACEO" de Maceo Parker (ex saxophoniste de James Brown, entre autre) sort dans le commerce, on y trouve deux reprises de chansons de O(+>. Une nouvelle "party" se déroule à Paisley Park le 15, avec Larry Graham et les NPG montant sur scène à 3h30 du mat'. Un autre show a lieu le 29, cette fois avec O(+>.

Mi-mai plusieurs annonces officielles sont faites. Lors d'une conférence de presse à New-York O(+> annonce qu'il reprend son ancien nom de Prince Rogers Nelson, le "symbole" n'ayant plus d'utilité puisque son contrat avec Warner Bros a expiré. Son divorce avec Mayte, signé quelques jours avant, est aussi officialisé. Prince en profite pour parler de ses projets : un album de remixes nommé "Rave in2 the joy fantastic" avec le single "Cyber Single". Il dit également vouloir se lancer dans une étude spirituelle, sans donner plus de précision.
NPGonline annonce une tournée pour juin, avec le batteur John Blackwell, Najee aux percussions et Kirk Johnson aux synthés. Parallèlement une compilation nommée "When 2 R in love: The ballads of Prince" est annoncée.
Dès la fin mai plusieurs concerts ont lieu à Paisley Park avec Prince, Morris Hayes, Kirk Johnson et une danseuse nommée Geneva. Le prix d'entrée est fixée à 7$, au bénéfice d'une association caritative. Début juin le DVD du concert "Rave un2 the year 2000" est en vente, juste avant le lancement d'une semaine de "celebration" à Paisley Park entre le 7 et le 12 juin pour fêter les 42 ans de l'artiste. Ceci inclut la visite du complexe en journée par groupes de 30 personnes, notamment des studios A, B et C. Les visiteurs sont invités à voter pour choisir le prochain album de Prince : une compilation "Crystal Ball II", "Ballads of Prince" ou de reprises de standards, un album Live d'une période de leur choix ou un album studio Rock ou Jazz.
Chaque soir des concerts sont programmés à Paisley Park, avec des artistes comme Macy Gray, Desray ou Taja Sevelle et des groupes locaux comme "Fonky Baldheads" ou "Mint condition". Un show final de Prince de 3 heures a lieu à Minneapolis dans l'auditorium "Northrop".
Fin juin NPGonlineLTD publie les résultats du choix des visiteurs de la "Celebration" concernant "Crystal Ball II". Les titres "Electric Intercourse", "Xtraloveable" ou "Adonis & Bathseba" font partie des titres retenus. En outre l'album Jazz est nommé "Madrid 2 Chicago", sans plus de détail.
En juillet les shows impromptus à Paisley Park se poursuivent, lors desquels Prince teste parfois de nouveaux titres comme "Golden Parachute" ou "Vavoom". Le single "Cybersingle" est diffusé sur NPGonline le 14 juillet, accompagné d'un message démentant les rumeurs d'un nouvel album circulant sur les forums de fans. Plusieurs sites amateurs ont en effet repris une fausse information selon laquelle Prince s'apprêtait à sortir un album nommé "A Doll's House" chez Sony.
Des sessions studio se déroulent parallèlement aux concerts durant juillet et août, avec notamment la création des chansons "When I lay my hands on U", "The Daisy Chain", "My medallion", "High", "When will we B paid?" et "Supercute". Prince assemble les nouveaux enregistrements sous le projet d'album "High" et l'annonce sur NPGonline en même temps qu'une tournée pour la fin d'année. Il tourne des clips pour High à la fin de l'été, tout en débutant un nouveau projet "Jazz" qui deviendra "The Rainbow Children".

En septembre le groupe NPG voit le retour de Rhonda Smith à la basse et l'arrivée de Kip Blackshire aux claviers, tout en gardant John Blackwell, Morris Hayes, Najee (flute et saxo) et la danseuse Geneva. De nouveaux concerts et "party" se déroulent à Paisley Park jusqu'à début novembre.
Prince effectue de nouvelles sessions débouchant sur les titres "Sex me, sex me not" et "Northside", entre autres. Une mini-tournée est lancée le 7 novembre aux USA, intitulée "Hit'n Run #1". Une quinzaine de dates passant par Providence, Fairfax, Philadelphie, chicago et San Jose, par exemple. Après la fin du Tour à Las Vegas le 9 décembre, Prince retourne en studio où il travaille sur les compositions de "The Rainbow Children". Sont créées "Family Name", "Everywhere", "Mellow" et "The everlasting now", en plus du titre éponyme à l'album. Il effectue aussi des enregistrements pour le groupe de chanteuses Millenia, 4 soeurs qui deviendront choristes sur la tournée l'année suivante et participeront à "The Rainbow Children".
Le single "U make my sunshine" (duo avec Angie Stone) sort le 21 décembre en version numérique sur NPGonline avec pour face B "When will we B paid?". Prince effectue un séjour à Hawaï avec Manuella Testolini, sa fiancée, où il passe la fin d'année.

2001

En janvier les sessions studio sur l'album "The Rainbow Children" se poursuivent, avec la création de plusieurs nouvelles chansons comme "1+1+1=3", "She loves me 4 me" ou "Muse 2 the Pharaoh". Warner Bros annonce la sortie prochaine d'un nouveau Best Of en 2 CD, "Celebration", contenant 2 ou 3 inédits. Il sera annulé quelques semaines plus tard. Le 14 février Prince organise une fête au club "Studio 54" de New-York pour le lancement d'un nouveau site : NPG Music Club. Remplaçant NPGonline, le NPGMC propose un abonnement à 100$ pour télécharger du contenu rare ou inédit (Albums, vidéos, remixes, singles, Live, photos). Le premier contenu disponible est le NPG Ahdio Show N°1, un mix d'une heure avec quelques inédits de Prince (When I lay my hands on U, Golden Parachute, My Medallion, High) et des titres donnés à d'autres artistes (Rhonda Smith, Carmen Electra, Ani DiFranco, etc), entrecoupés de segments parlés. Les "Ahdio Shows" seront publiés mensuellement.
Sur NPGonline Prince continuera quelques temps à faire poster des messages et des annonces, par exemple contre l'outil de partage de musique Napster ou pour démentir des rumeurs. En mars Prince enregistre en quelques sessions l'album acoustique au piano "One Nite Alone" avec entre autres "Avalanche", "Have a heart", "Here on Earth" et la reprise d'une chanson de Joni Mitchell, "A case of you".
Plusieurs "NPGMC Launch Party" sont organisées, la première à Paisley Park puis dans des clubs à Miami et Chicago, cette dernière accompagnée d'une performance Live. En avril le NPGMC organise un concours où il est demandé d'écrire des paroles pour un instrumental nommé "Contest song". Le trio vainqueur verra son titre publié sur le site. En outre Prince annonce un partenarait avec Napster pour proposer le single "The Work, Pt1" en téléchargement sur la plateforme. En parallèle NPG Records commercialise les singles "U make my sunshine", "Peace", "The Daisy Chain" et "Supercute".
La seconde partie de la tournée "Hit'n Run" débute à Atlanta le 14 avril pour 13 dates. Elle passe par Salt Lake City, Denver et San Francisco. Durant la tournée l'album "Rave in2 the joy fantastic", contenant des remixes du précédent "Rave un2...", est disponible à la vente sur le NPGMC le 29 avril. Sur les 14 chansons, 4 sont strictement identiques à l'original, 3 sont des version "extended" et une est un inédit ("Beautiful Strange"). La pochette est pratiquement identique, si ce n'est la petite modification du titre ("un2" en "in2") et le regard de Prince qui fixe à présent l'objectif.
En mai, après la fin de la mini-tournée, Prince effectue quelques sessions où des inédits sont créés pour les mix "Ahdio Shows" du site NPGMC. Warner Bros sort un nouveau Best Of le 21 mai, sobrement intitulé "The Very Best Of". Abandonnant le format 2CD prévu initialement pour "Celebration" et compilant sur un simple CD les Hits de la période 79-92, il se vendra modestement sauf en Angleterre où il atteint le 2e place des charts.

Le 11 juin une nouvelle "Celebration" est lancée à Paisley Park, après plusieurs jours de répétitions pour les concerts. Des sessions d'écoutes de l'album "The Rainbow Children" sont organisées, les participants pouvant par la suite participer à des groupes de discussion pour analyser leur ressenti et la signification des paroles. Le réalisateur Kevin Smith est contacté pour réaliser un documentaire sur la "Celebration" à Paisley Park en filmant les séances de questions/réponses entre Prince et le public. Ses rushes seront gardés par les équipes de Prince et il ne pourra jamais finaliser le projet. De nombreux guests participent aux concerts pendant 3 jours, notamment Maceo Parker, Erykah Badu et Alicia Keys.
Prince termine la "Celebration" avec plusieurs shows à St-Paul, juste à coté de Minneapolis. Puis il enchaîne immédiatement avec quelques dates aux USA (Columbus, Omaha, Milwaukee) puis à Montréal (3 heures au Festival International de Jazz !). Les titres joués reprennent en large majorité ceux du "Hit'n Run Tour" précédent.
Le 7 juillet le site NPGonline ferme après un ultime message invitant les visiteurs à se rendre sur le NPG Music Club, où la série des "Ahdio Shows" continue avec un 6e numéro comprenant des extraits des Live de la "Celebration". Le 25 août le père de Prince meurt. John L. Nelson avait 85 ans.
Durant l'automne Prince fait plusieurs sessions dédiées à des instrumentaux Jazz, retravaillant un de ses inédits nommé "Xenophobia" puis créant toute la base du futur album "Xpectation". En octobre sa demi-soeur Lorna Nelson intente un procès concernant le partage de l'héritage de son père John.

Le 16 octobre l'album "The Rainbow Children" est proposé en téléchargement aux membres du NPGMC. Le 20 novembre il sort officiellement dans le commerce, distribué par le label Redline au niveau mondial. La pochette est un tableau de l'artiste C'Babi Bayoc où l'on voit un groupe de cinq musiciens jouant de leur instrument, dans un style déformé accentuant le mouvement. On distingue une main à gauche, dont on devine le visage sur la tranche de la pochette : il s'agit de Prince. Album-concept jazz-rock comme l'artiste n'en avait plus fait depuis des années, TRC renoue avec les faveurs des critiques et des fans. Le grand public ne suivra pas puisque seulement 130.000 copies s'écouleront aux USA, malgré une tournée mondiale principalement composée de titres de l'album.
En novembre le groupe NPG est remanié avec l'arrivée de Renato Neto aux claviers et Greg Boyer au trombone. John Blackwell et Rhonda Smith restent, respectivement à la batterie et à la basse. Début décembre l'album instrumental "Xpectation" est complété avec l'ajout de solos de saxo par Candy Dulfer.
Le 31 décembre, à la fin de leur séjour à Hawaï, Prince et Manuela Testolini se marient.


2002

Le 5 janvier un concert de Prince est donné sans préavis à Paisley Park vers 2h du matin, auquel participe pour la première fois le clavieriste Renato Neto. Moins de 30 personnes sont présentes dans le public, Prince joue de la guitare et du synthé, sans chanter. En ce début d'année l'artiste finalise l'album Xpectation, des instrumentaux ayant tous un titre commençant par X (Xhalation, Xotica, Xpand...). Le titre Xenophobia est retiré de l'album. Les dates de la tournée US "One Nite Alone" sont annoncées sur NPGMC mi-février, avec un démarrage le 1er mars.
Le 22 février la mère de Prince, Mattie Baker, meurt à l'âge de 68 ans, 6 mois après son ex-mari John. Le 1er mars, jour de ses funérails, Prince lance son "One Nite Alone... USA Tour" à Saginaw. Les 26 concerts passeront par Chicago, Detroit, Buffalo, Cleveland, Washington, etc. A noter que le livret du Tour annonce la sortie de plusieurs albums sur le site NPGMC : "Last December", "Xenophobia" (renommé plus tard Xpectation), "Madrid 2 Chicago" et un "Very Best Of O(+>" (sans doute pour contrer Warner Bros et leur "Very Best Of Prince" !).
Début mars un communiqué à la presse annonce que le site NPG Music Club va proposer un abonnement mensuel à 7.77$ (100$ l'année). Les membres actuels ont jusqu'au 15 mars pour télécharger le contenu encore accessible ("Ahdio Shows", Albums, Clips vidéo, etc) avec leur paiement initial. La partie "USA" de la tournée se termine le 30 avril à Portland.
Début mai quelques radios reçoivent un EP intitulé "One Nite Alone Live" contenant 5 titres joués pendant les concerts du "ONA USA Tour", dont une version de 11 minutes de Xenophobia. Le 14 le CD "One Nite Alone..." est distribué aux membres du NPGMC. Il contient 10 inédits avec Prince au piano, certaines des chansons ayant déjà été proposées dans les "Ahdio Shows" du site en 2001. La pochette montre le clavier d'un piano, sur lequel est posé un nid avec trois oeufs bleutés et, ajouté en surimpression, un logo O(+> en 3D mixé avec un tournesol et une branche d'arbre. Sur l'arrière-plan noirci sont inscrits les textes "One Nite Alone..." et "Solo piano and voice by Prince".
La tournée "One Nite Alone" reprend au Canada le 28 mai (Vancouver, Winnipeg, Toronto, Montréal). Prince est de retour à Minneapolis pour la 3e "Celebration" annuelle à Paisley Park. Le programme complet permet une visite du complexe, une rencontre avec l'artiste lors de sessions questions/réponses et l'accès à 7 concerts pour 250$. Le coup d'envoi est donné le 21 juin, avec en première partie Maceo Parker. D'autres invités donneront des shows complets, comme Sheila E, ou particperont à ceux de Prince, comme Norah Jones, Larry Graham et le rappeur Musiq.

Durant l'été plusieurs titres extraits des différents Live de la tournée "ONA" sont mis en téléchargement sur le NPGMC. Le single "Days of wild" est commercialisé le 27 août en CD, avec une version Live de 10 minutes, une "editée" de 4' pour les radios et "1+1+1 is 3", elle aussi extraite d'un concert du ONA Tour.
Le "ONA Tour" en Europe est lancé à Londres le 3 octobre, parcourant 11 pays pour un total de 20 shows officiels (sans compter les aftershows). Le groupe NPG accompagnant Prince est composé de Candy Dulfer au saxophone, John Blackwell à la batterie, Rhonda Smith à la basse, Greg Boyer au trombone, Renato Neto aux claviers et en alternance, Eric Leeds ou Maceo Parker. Sheila E fera 2 prestations. Les spectateurs membres du NPGMC peuvent assister aux soundhecks avant les concerts. La tournée passe notamment par Manchester, Dublin, Francfort, Rotterdam, Anvers, Oslo, Paris (aftershow au Bataclan) et Milan pour finir le 2 novembre. Le Tour part ensuite au Japon pour 9 shows jusqu'au 29.
Mi-décembre Prince & NPG se produisent pour un show à Las Vegas (filmé professionellement), suivi d'un aftershow au Studio 54. Le 17 décembre sort le coffret "One Nite Alone Live!", 3 CD compilant plusieurs shows "ONA" de la tournée USA. Plusieurs titres joués pendant les aftershows durant la même période sont regroupés sur le 3e CD intitulé "It ain't over!". La pochette est une portrait de face de prince sur fond noir, en veste et chemise grise, portant un chapeau noir. L'accueil est enthousiaste chez la majorité des critiques et des fans, s'agissant du premier album "Live" officiel disponible de la part de Prince.

2003

Le 1er janvier l'album "Xpectation" est disponible en téléchargement pour les membres sur NPGMC. Il s'agit de 9 titres instrumentaux dans la veine Jazz, sous-titré "New directions in Music from Prince". Quelques jours plus tard un EP "C-NOTE" est aussi mis à disposition des membres sur le site. Il s'agit d'une compilation de chansons jouées lors des soundchecks durant la tournée "ONA Live" en Europe et au Japon. Ce sont principalement des instrumentaux auquel s'ajoute la chanson inédite "Empty Room", l'ensemble est crédité à Prince & The NPG.
En février Prince enregistre de nouveaux titres Jazz lors de sessions pour un projet nommé "N.E.W.S." (North East West South). Renato Neto, Eric Leeds, Rhonda Smith et John Blackwell participent à son élaboration. Prince compose également "Musicology" et "Reflection". Ce dernier titre est mis à disposition des membres pour fêter la refonte du site NPGMC mi-avril, qui prend la forme d'un grand complexe dont on visite les différentes salles, classées par thèmes. Des extraits du Live "Las Vegas Aladdin", le show effectué en décembre, sont aussi diffusés pour annoncer sa sortie prochaine dans le commerce.
Début juin d'anciens membres du NPG (M. Bland, S. Thompson et M. Hayes) participent à une session "jam" à Paisley Park. L'album N.E.W.S. est distribué sous la forme d'un CD audio aux membres du NPGMC à partir du 30 juin puis commercialisé fin juillet. Il contient quatre longs instrumentaux jazz-rock de 14 minutes chacun rappelant comme Xpectation la période "Madhouse". La pochette est une photo satellite de la terre avec des cercles concentriques, les textes "n.e.w.s" et "Prince" ajoutés au centre. Aucun chiffre de vente n'est connu, l'album ne sera pas classé dans les charts US.
Durant l'été plusieurs "Dance Party" ont lieu à Paisley Park (7$ l'entrée), lors desquelles un DJ et divers invités comme Morris Day ou des musiciens des NPG assurent le show.

Le 12 août le DVD "Live at Aladdin Las Vegas" est en vente sur le NPGMC, une semaine avant sa commercialisation. Il s'agit d'une version un peu écourtée du concert donné en décembre. Il bénéficie d'une diffusion dans 10 salles de cinéma aux USA, notamment à Los Angeles où Prince est présent. Il donnera ensuite un concert impromptu d'une heure dans un club, le "BB King's" avec les NPG et Eric Leeds au saxo.
Début septembre une tournée mondiale est annoncée, débutant par Hong-Kong et l'Australie. Le communiqué précise qu'il s'agira de la dernière où Prince jouera ses anciens Hits. Des sessions en studio permettent la création de plusieurs chansons pour le projet "Musicology" : "Call my name", "On the couch" ou "Cinnamon girl" par exemple. D'autres titres seront diffusés plus tard comme singles à télécharger sur NPGMC ("Magnificent", "Silicon", etc).
En octobre Prince tourne une vidéo pour un single nommé "Musicology". Le site NPGMC annonce la sortie prochaine d'un coffret de 7 CD nommé "Chocolate invasion". Ils regrouperont les titres diffusés sur le site NPGMC pendant trois années, chaque CD recevant un nom particulier : Chocolate Invasion, Slaughterhouse, The War, Glam Slam Mix (les Ahdio Shows), Xpectation, C-Note et "One Nite Alone..." (la version studio).

La tournée "World Tour" débute le 17 octobre à Hong Kong. Prince et les NPG partent ensuite en Australie pour 5 dates. Mi-novembre le site NPGMC annonce un retard dans la sortie du coffret "Chocolate Invasion", dû à un souci de fabrication. Aucune nouvelle date de sortie n'est donnée mais un nouveau titre inédit est rendu disponible en téléchargement ("What do you want me 2 do?"). La nomination de Prince au "Rock'n Roll Hall of Fame" est annoncée le 20 novembre.
Le 13 décembre une réunion des artistes ayant travaillé avec Prince a lieu à Los Angeles pour un concert de charité mené par Sheila E au profit de sa fondation. Sous le nom "Family Jamm" les anciens membres de "The Revolution" donnent un show aux cotés de Jill Jones, Apollonia, "The Family", Patty Labelle et Chaka Khan.
Prince et sa femme Manuela passent un séjour à Hawaï du 14 au 29 décembre. Deux concerts sont organisés là-bas, le 16 à Honolulu et le 19 à Maui, chacun suivi d'un aftershow.



2004

En janvier Prince et le groupe NPG au complet réalisent plusieurs sessions d'enregistrement dans un studio de Los Angeles. A partir du 31 janvier des concerts à Las Vegas et à San-Francisco sont donnés, avant une grande tournée "Musicology" aux USA pour une trentaine de dates entre mars et mai. En outre Prince fait de multiples apparitions dans des shows TV, notamment l'ouverture des Grammy Awards en duo avec Beyoncé, et donne plusieurs interviews.

Le 15 mars Prince est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame pour ses 25 ans de carrière. Le 29 le show "Musicology" de Los Angeles est filmé et retransmit simultanément via satellite dans 43 cinémas à travers le pays. C'est aussi à partir de cette date que l'album "Musicology" est distribué aux spectateurs assistant à la tournée, le prix du billet incluant automatiquement l'achat du CD !
Fin mars le site NPGMC lance son service de téléchargement payant de chansons au format WMA et MP3. Outre quelques nouveaux singles inédits comme "United States of Division" (vendus $0.99, $0.77 pour les membres), sept albums complets sont disponibles dont le nouveau Musicology et les compilations de titres "Chocolate Invasion", "The Slaughterhouse" et "C-Note" (5 titres Live joués lors des sounchecks de la tournée ONA). Le tarif est de $7.77 par album pour les membres, $9.99 pour les autres.

En avril le single Musicology est commercialisé, suivi le 20 avril de l'album, distribué par Sony/Columbia. Il bénéficiera d'une presse généralement bonne et la tournée US triomphale accompagnant la sortie de l'album en fera un bon succès public. Le fait de distribuer l'album automatiquement avec chaque billet de concert booste son classement dans les charts. La pochette semble être un réseau neuronal d'un cerveau, sur des tons grisâtres avec le titre "musicology", et en surimpression sur la droite une photo couleur de profil de Prince.
En Mai un album hommage à Jimi Hendrix est disponible (Power of Soul), contenant la reprise de "Red House" par Prince renommée "Purple House". Le 24 Août sort en DVD l'édition Spéciale "20e anniversaire" de Purple Rain, contenant des interviews du groupe "Revolution" et de l'équipe de tournage. Les deux autres films "Under the Cherry Moon" et "Graffiti Bridge" sont également sortis en DVD.

La tournée "Musicology" se prolonge aux US lors du second semestre, commençant par une "Celebration" de 3 jours à Paisley Park en Juin puis des dates au Canada en Juillet. Le recueil de photos "Prince in Hawaï", tiré des concerts donnés là-bas l'année précédente, sort en novembre. Il est accompagné d'un CD Single "Controversy" joué Live durant ces shows. Le même mois Prince enregistre plusieurs titres du futur album "LotusFlow3r" lors de sessions avec les musiciens Michael B et Sonny T. Prince enregistre également la partie guitare du titre "So what the Fuss" de Stevie Wonder.

2005

En début d'année Prince participe à plusieurs cérémonies de remises de prix, que ce soit comme remettant ou comme récipiendaire : People's Choice Awards, Golden Globes, Pollstar Awards, Grammy Awards, Soul Train Awards, NAACP Awards. Le site NPG Music Club continue de proposer des titres en téléchargement ainsi que l'achat de CD en ligne, par exemple des single ("GlassCutter"), des Lives ("Strange Relationship" de la tournée SOTT de 1987) ou des albums studio ("One Nite Alone", l'album au piano).
En mai débute le tournage d'un film nommé "3121: The Movie". Ce projet, moitié documentaire sur les coulisses du show-business, moitié fiction tournée au Panama, est initié par Prince sans que personne d'autre ne soit vraiment au courant du but final. Des séquences seront filmées jusqu'en novembre, à ce jour aucune sortie officielle n'est prévue.
Durant le premier semestre Prince organise plusieurs sessions où il compose les titres de l'album "3121".

Le 1er juillet il assiste à la convention des témoins de Jehova, à San Francisco. Durant l'été il co-compose et produit des chansons pour Tamar Davis. L'album, nommé "Milk and Honey" puis "Beautiful, Loved and Blessed" reste inédit à ce jour.
Suite à la catastrophe de l'ouragan Katrina, Prince enregistre les titres "SST" et "Brand New Orleans" début septembre et les vend le mois suivant sur le site NPGMC au profit des victimes. Des rumeurs sur la santé de l'artiste indiquent qu'il devra effectuer une opération de la hanche.

La fin d'année est consacrée à la production finale de l'album "3121" pour Universal et aux sessions pour "LotusFlow3r". Le single "Te Amo Corazon" sort le 20 décembre.


2006

En janvier Prince lance une mini-tournée pour promouvoir l'album "Beautiful, loved and blessed" de Tamar Davis. Il accompagne la chanteuse comme guitariste, le reste du groupe est composé des membres du NPG. Plusieurs dates sont étalées entre janvier et mars.
Mi-février il apparaît aux Brit Awards de Londres, où il joue Live avec Wendy, Lisa et Sheila E. Le 21 mars l'album "3121" sort. Composé principalement de titres enregistrés durant l'année qui vient de s'écouler. Il atteint la première place des classements Billboard aux USA et est certifié "Gold" (500.000 copies vendues) 4 mois après sa sortie. La pochette dévoile Prince de dos en plan coupé au-dessus de la taille, faisant face à un mur orangé sur lequel se projette son ombre. Il y pose une main, sur sa tenue noire est inscrit "3121" en blanc. Des coupons "Purple Ticket" sont cachés dans quelques albums "3121" et distribués au compte-goutte à quelques radio et TV : les 50 gagnants sont invités, tous frais payés, à un concert unique au mois de Mai dans la maison de Los Angeles de Prince.
En avril sort la compilation "Ultimate", contenant un CD "Best of" et un CD de versions longues de Hits. Elle est rapidement retirée des ventes suite à une plainte de Warner Bros. Durant le printemps Prince organise des sessions pour finaliser LotusFlow3r et produire quelques remixes. En Mai il fait une apparition surprise dans le show TV "American Idol" où il joue un titre en Live.

Le 24 mai le divorce de Prince et Manuela Testolini est prononcé, après 3 ans et demi de mariage. Prince se produit en concert à Las Vegas, New-York et à Beverly Hills. En juillet l'album de Tamar Davis est officiellement reporté à une date inconnue (à ce jour il n'est toujours pas sorti officiellement). Le site du NPG Music Club ferme, quelque temps après avoir remporté une récompense aux "Webby Awards" ! A la fin du mois Warner annonce officiellement la sortie en août de la compilation "Ultimate".
Pendant une session d'été Prince enregistre un nouveau titre pour Lotusflow3r ainsi qu'un single pour le film d'animation "Happy Feet", Song of the heart.
A l'automne Prince effectue plusieurs sessions d'enregistrements, une partie des 15 titres intégrera son futur "Planet Earth", l'autre a pour chanteuse principale Bria Valente dans son album "Elixer", le futur 3e CD du projet LotusFlow3r. Il réorganise le groupe NPG en prévision d'une série de shows "3121" dans des clubs de Las Vegas qui débute en novembre.

2007

La tournée des Clubs à Las Vegas entamée en novembre se poursuit. Prince enregistre une première version du single "Guitar" et la joue Live durant le Superball Show du 4 février aux USA, diffusé en direct à la TV -et sous une pluie battante- pendant la mi-temps de la finale du Superbowl.
Le 24 mars le site 3121.com annonce la sortie pour l'été de l'album "Planet Earth". Il conclut sa "résidence" à Las Vegas fin avril. Le mois suivant il peaufine en studio quelques titres de "Planet Earth" et réenregistre certaines anciennes chansons (par exemple Sexy MF) en version "propre" sans les gros mots, pour un projet nommé F.U.N.K.
Le 8 mai Prince annonce la série "21 Nights in London" du "Earth Tour", 21 shows en août et septembre à l'O2 Arena de Londres (17000 places) suivis d'aftershows dans le club londonien "Indigo".

En juin Prince fait quelques apparitions, notamment aux USA dans les concerts d'un groupe de salsa nommé "Grupo Fantasma" avec Sheila E., à Los Angeles avec Wendy en guest Star, et sur la côte d'Azur pour un concert privé payé par un oligarque Russe. Le 7 juillet il se produit à la salle mythique "1st avenue" de Minneapolis, le 16 au Montreux Jazz festival.
Mi-juillet sort l'album "Planet Earth", distribué gratuitement en CD dans le journal anglais "Mail on Sunday". Il sera aussi donné avec chaque ticket des shows O2 "21 nights in London". La sortie commerciale a lieu le 24 juillet, avec une pochette façon hologramme où on voit alternativement le symbole O(+> empli d'une vue de la Terre depuis l'espace et une photo de Prince en tenue rouge surplombant la Terre, avec en arrière-plan des planètes et des soleils sur un fond en lettrage rouge répétant le texte "3121" inscrit à la verticale.
Le 21 septembre Prince et ses musiciens concluent "21 nights in London", le bilan est triomphal : tous les shows à l'O2 Arena ont été joués à guichet fermé, de même que les afters à l'Indigo.

En octobre les avocats représentant Prince attaquent en justice trois des plus connus des sites Web de fans (prince.org, housequake.com et princefams.com), pour violation de copyrights sur les photos et textes de chansons et liens divers non officiels. Ils dénoncent également une vidéo youtube de 30 secondes dans laquelle on voit un bébé danser sur "Let's go crazy" qui passe en fond sonore !
Début novembre un collectif de fans se regroupe sous l'appellation "Prince Fan United" (PFU) contre les menaces des "Web Sheriff", arguant que ces attaques judiciaires sont juste un prétexte pour empêcher toute critique de l'oeuvre Princière dans leurs forums. Le 8 novembre Prince sort "PFUnk", un single dans lequel il règle ses comptes ironiquement concernant cette affaire.

2008

En février Prince reçoit un Grammy dans la catégorie "Best male R&B vocal performance". Après la cérémonie des Oscar il donne un after pour les VIP dans sa résidence de L.A.
Le 26 avril Prince participe au festival Coachella (USA). En mai le livre "21 Nights" est annoncé pour une sortie à l'automne. Il s'agit d'un recueil de textes de chansons et des poème, avec des photos prises à Londres durant "21 Nights in London" (Prince et son groupe en concert, dans les rues ou à l'hôtel). Il est accompagné d'un CD nommé "Indigo Nights", contenant des titres joués Live durant les aftershows à l'Indigo Club à cette période.

Le 6 juin Prince fête ses 50 ans, l'occasion d'un bilan de sa carrière dans plusieurs journaux musicaux (7 Grammy Awards, 1 Oscar, 1 Golden Globe, 2 American Music Awards, membre du Rock and roll Hall of Fame).
La seconde moitié de l'année est consacrée aux sessions d'enregistrements pour les albums LotusFlow3r et MPLSound. Une douzaines de titres sont créés ou remaniés. Une reprise de "Crimson and Clover" est aussi inclue. Le 30 septembre sort le Livre-CD "21 Nights". Quelques concerts privés sont organisés pour son lancement.

En décembre un titre de l'album est disponible sur le nouveau site mplsound.com, simultanément plusieurs radios reçoivent 4 titres de Lotusflow3r pour les diffuser.


2009

Le 4 janvier le site lotusflow3r.com est mis en ligne, avec seulement un court extrait instrumental de l'album. Prince donne plusieurs mini-concerts privés dans sa résidence de Beverly Hills. On y voit l'apparition de Liv Warfield comme choriste et de Frédéric Yonnet à l'harmonica.
Le 24 mars le site web propose un abonnement à $77 pour télécharger le triple album LotusFlow3r/MPLSound/Elixer (en MP3 ou en WAV), voir différents clips vidéo de titres des 3 albums et des photos exclusives.
Le 29 mars l'édition triple-CD sort dans la chaîne de magasins "Target" aux USA, remplaçant le titre "The Morning After" par "Crimson and Clover". La pochette est un montage de photos et de dessins retouchés. Le bas du visage de Prince, sous les yeux, apparaît dans une sphère de verre d'où émane un rayon bleuté et des flammes partant vers le haut. Une pyramide transparente laissant voir un feuillage vert est placée à gauche, on aperçoit des buildings éclairés dans la nuit sur la droite, en arrière plan. Le fond de l'image est fait d'un brouillard mauve, avec une représentation stylisée de pétales de fleur (de lotus ?). Le titre "PRINCE" est inscrit en doré au-dessus de la sphère, avec en petit à droite du rayon "lotusflow3r".

Le 10 avril le site princeopus.com propose à la prévente une édition révisée limitée du livre-CD "21 Nights", accompagnée d'un iPod mauve spécial préinstallé avec le Live "Indigo Nights" et un documentaire en vidéo sur DVD. Le prix de cette édition de luxe ? un peu plus de $2000 !
Prince participe à plusieurs show TV aux US, notamment Jay Leno, Ellen Degeneres, Tavis Smiley (avec Bria Valente).
En juin il monte sur la scène de l'Appolo Theater de New-York lors du gala célébrant les 75 ans de cette salle mythique. Par la suite des répétitions ont lieu en préparation de prochains concerts. Le 18 juillet Prince effectue 2 shows à la suite au Montreux Jazz festival. Le lendemain il part pour Lisbonne (Portugal) pour enregistrer avec l'artiste Ana Moura.

En août Prince fait deux concerts à Monaco, enchainés comme à Montreux, dans la salle Garnier. Quelques jours plus tard un nouveau show est donné dans une autre salle.
L'édition triple-CD de Lotusflow3r/MPLSound/Elixer sort en France début septembre. Une édition simple de l'album MPLSound seul est également vendue. Des répétitions se déroulent à Paisley Park durant ce mois en vue des shows Parisiens, Cassadra O'Neal remplaçant Renato Neto aux claviers. Le site drfunkenberry.com reçoit un titre enregistré pendant ces répétitions, pour le mettre en téléchargement gratuit.
En octobre Prince et Bria apparaissent à la Fashion week à Paris, en spectateurs des défilés Dior, Chanel et Saint-Laurent. Prince y découvre la salle du Grand Palais et demande à s'y produire dès que possible. Les deux concerts au Grand Palais ont lieu le 11 octobre, quelques jours plus tard ! Prince effectue ensuite un show-case pour RTL, partenaire des shows, quelques interviews radio et TV françaises et un aftershow à la Cigale (tickets proposés en priorité aux membres de lotusflow3r.com).
Fin octobre un nouveau concert à lieu à Paisley Park, annoncé comme le "dernier de 2009". Comme pour Paris les places sont pré-vendues sur le site officiel.

2010

Lors des premiers mois de l'année plusieurs sessions se déroulent, une partie des titres produits se retrouveront sur l'album 20TEN, d'autres font partie d'un projet jamais concrétisé, "Welcome 2 America". Prince enregistre également un hymne pour une équipe de foot américain, les Vickings du Minnesota. Plus tard la chanteuse Sheila E. poste une vidéo sur internet dans laquelle, déguisée et maquillée en Prince, elle se moque gentiment de la défaite des Vickings face aux Saints de New Orleans.
En juin des annonces de concerts a Arras (France) et à Werchter (Belgique) sont publiées, pour les 9 et 10 juillet. Le 27 juin Prince reçoit le "Lifetime Achievement" aux BET Awards.

En juillet se lance la tournée européenne "20TEN" (Allemagne-France-Belgique-Autriche-Portugal). Plusieurs journaux européens obtiennent le droit de proposer le nouvel album "20TEN" en CD dans leur publication de juillet (Courrier International en France, Daily Mirror en Angleterre, etc).
La pochette est un dessin stylisé de Prince, en plan de taille, prenant la pose de face dans un vêtement ample et coloré, ouvert sur son torse sur lequel on voit une chaîne avec le symbole O(+>. Symbole qu'on retrouve dans le logo figurant "20TEN" sur fond blanc. Une main de l'artiste finissant de dessiner l'épaule de Prince avec son crayon se voit sur la gauche. Une fleur mauve et des pétales orangés se situent en arrière-plan de la silhouette, complétés par deux gouttes bariolées à côté du logo.

Début octobre Prince annonce une nouvelle tournée US nommée "Welcome 2 America" pour décembre. En attendant il retourne faire quelques dates en Europe (Danemark, Italie, Pays-Bas) avec une date à Abou Dhabi (Emirats Arabes Unis) durant le Grand Prix de F1.
En décembre la tournée US débute par plusieurs dates à New-York, dont le Madison Square Garden.


2011

En début d’année sont enregistrés 3 nouveaux titres qui seront étoffés plus tard pour de futurs albums, ainsi qu’une version remaniée d’un titre de 1982, Extraloveable. En février et Mars Prince continu sa tournée Welcome 2 America, notamment à nouveau au Madison Square Garden de New-York et à Oakland.
Le frère de Prince, Duane Nelson, décède le 6 mars à 52 ans. Le mois suivant Prince lance 21 Nights in L.A., une série de concerts à Los Angeles avec parfois jusqu’à 3 Shows à la suite la même soirée. Des guests comme Whitney Houston, Mary J Blige, Sheila E., Janelle Monae ou Stevie Wonder rejoignent l’artiste le temps d’un titre ou deux. La tournée prend fin le 28 Mai. C’est durant ce mois que Prince rencontre Andy Allo, jeune chanteuse d’origine Camerounaise ayant déjà un album à son actif. Elle participe à plusieurs concerts aux USA et rejoint le groupe NPG pour la suite de la tournée.

Fin Juin, après 2 shows au Canada débute la tournée Européenne (France, Pologne, Angleterre, Belgique, Allemagne, etc). Dans une interview au journal Le Parisien Prince annonce qu’il ne souhaite plus enregistrer de chansons tant que la crise de l’industrie du disque ne sera pas résolue. Il apparaît également au Grand Journal de C+ pour un Live de plusieurs titres avant son concert au Stade de France, le 30.
La tournée se poursuit tout au long de l’été. Quelques titres Live sont diffusés en Audio sur les sites Youtube et Facebook officiels, notamment une reprise du Hit d’Amy Winehouse Love is a losing game, mais même s’ils proviennent d’une source valide (NPG Records) les scripts censurent automatiquement certains d’entre eux en raison du copyright ! La tournée en Europe prend fin le 17 août. Les jours suivants Prince part en studio en Suisse pour des sessions avec Andy Allo en préparation de son prochain album et plusieurs titres en acoustique pour un projet nommé Oui Can Luv.

Fin octobre Prince annonce une tournée Canadienne de 11 dates pour décembre et publie en ligne le single Extraloveable, réinterprétation d’un vieux titre des 80’s. Une nouvelle version intitulée Extraloveable Reloaded est mise à disposition sur le site 3rdeyegirl.com par la suite. De nouvelles sessions en studio ont lieu fin novembre pour compléter l’album d’Andy Allo.
La page Facebook officielle continue de publier régulièrement des extraits de Live de la tournée Welcome 2 Canada jusqu’au 27 décembre.

2012

En Février l'ancien membre du groupe "Revolution", Bobby Z, organise un concert de charité au bénéfice de la recherche contre les maladies du coeur, lui-même ayant subi une attaque cardiaque l'année d'avant. La réunion des "Revolution" a lieu à la salle mythique "First Avenue" de Minneapolis, là où le film "Purple Rain" fut tourné en 1984. Prince enregistre quelques titres en studio, notamment un en duo avec Janelle Monae pour son album "The Electric Lady".
Une tournée est annoncée et se déroule en Mai pour l'Australie. Des extraits des répétitions sont envoyés au site Dr Funkenberry pour promouvoir le "Welcome 2 Australia Tour", 8 dates dans 3 villes et plusieurs aftershows. Le groupe NPG accompagne Prince, sans Andy Allo mais avec les danceuses Twinz ainsi qu'une nouvelle recrue, Damaris Lewis. Plusieurs extraits des concerts sont postés sur les pages Facebook des différents membres du NPG.

En septembre la tournée "Welcome 2..." retourne aux USA, avec 3 dates (plus 3 aftershows) à Chicago. Janelle Monae fait la première partie. La batteuse Hannah Ford intègre les NPG à cette occasion, rejoignant la bassiste Ida Nielsen dans le groupe. Le mois suivant Prince enregistre de nouveaux titres en studio, ainsi que des remixes de "Rock and Roll Love Affair" et la reprise de Extraloveable. Une apparition dans le show TV "Jimmy Kimmel" est l'occasion d'un mini-show de 20 minutes avec Andy Allo. L'album de la chanteuse, "Superconductor", sort en novembre avec 3 titres co-écrits avec Prince (aussi Producteur et musicien avec le groupe NPG).
En fin d'année Prince recrute la guitariste Donna Grantis sur les conseils de Hannah Ford et de son mari, le producteur Joshua Welton. Les répétitions avec les 3 femmes (Nielsen, Ford et Grantis) donne lieu à la création du groupe 3rdEyeGirl et la mise en place du projet de tournée "Live Out Loud" (L.O.L.). Plusieurs nouvelles chansons sont créées et certaines répétitions diffusées via les comptes Facebook des 3EG (les autres intégreront les futurs album Art Official Age et PlectrumElectrum en 2014).


2013

Dès le 6 Janvier un compte Twitter puis un site 3rdEyeGirl.com offre des titres inédits et vend des remixes de singles. Des extraits des répétitions sont également mis à disposition sur la chaine youtube du groupe. Mi-janvier Prince effectue une série de concerts "soundchecks" avec les NPG et les 3EG dans un club Jazz de Minneapolis, le Dakota (3 soirs avec 2 shows par soirée). Plusieurs inédits sont répétés ou improvisés durant ces shows de 1 heure à 1h30 chacun. Un nouveau site 20PR1NC3.com est lancé le 22 janvier, il doit servir de boutique pour la vente de chansons online comme 3rdEyeGirl.com le fait déjà. En février le site devient prince2013.com et ne propose qu'un lien vers une vidéo de la répétition du titre "Screwdriver".

Au cours de février et mars de nouveaux titres continuent d'être offerts sur le site des 3EG (That Girl Thang, Live Out Loud, Boyfriend, PlectrumElectrum). Le 16 mars Prince and the NPG effectuent un show surprise au festival SXSW d'Austin, annoncé 3 jours avant. Dans la foulée une tournée Live Out Loud de Prince & 3EG est annoncée pour le Canada et les USA, 40 dates en avril et mai puis à Montreux en juillet. Un nouveau single "Fixurlifeup" et de nouveaux extraits de répétitions sont proposés en ligne.
En juin la Web-TV 3rdEyeTV est lancée, elle est utilisée pour faire du live stream en direct des studios Paisley Park. Les diffusions vidéos, annoncées seulement une heure avant et d'une durée allant de quelques minutes à 1h30, montrent les répétitions des groupes NPG ou 3EG, avec ou sans Prince, des remixes et même des extraits des shows du L.O.L Tour.
Peut-être une conséquence de la mise en place de cette Web-TV, la chaine youtube des 3EG est vidée de son contenu et le site 3rdEyeGirl.com ne propose plus de titres gratuits, seule sa boutique en ligne reste accessible sous le nom 3rdEyeTunes.
Fin juin Prince effectue un show privé à Chicago (Hyde Park) pour le mariage de George Lucas puis un aftershow au Club City Winery (diffusé sur 3rdEyeTV).

Tandis que les streaming de 3rdEyeTV continuent régulièrement pendant l'été, Prince se produit au Montreux Jazz festival les 13, 14 et 15 juillet. Le show avec le groupe NPG est orienté Jazz et Funk, celui avec les 3EG purement Rock. Il enregistre en studio de nouveaux titres pour l'album PlectrumElectrum puis, début août, poursuit une mini-tournée en Europe (Stockholm, Amsterdam, Lisbonne) et ailleurs (Le "North Sea Jazz Festival" de Curaçao, le City Winery de New-York). En parallèle sort le single de remixes "Breakfast can wait".
En octobre les NPG se produisent à Paisley Park, avec 20 mns du show diffusées sur 3rdEyeTV (21e et dernier streaming). D'autres extraits apparaitront par la suite sur la chaine youtube 3EG. Pour la sortie du CD "The Breakfast Experience" (les remixes du single) Prince & 3EG organise une "Pajama Dance Party" à Paisley Park le 18 octobre, avec un show débutant vers 4h30 du matin dans lequel il n'apparaît finalement que vers 6h00 !

La fin d'année est consacrée à des sessions d'enregistrement pour l'album PlectrumElectrum ainsi qu'avec l'artiste anglaise Rita Ora. Les 27, 28 et 29 décembre "Prince and the NPG", accompagnés notamment de Liv Warfield et Janelle Monae, se produisent dans 3 concerts au Mohega Sun Arena de Uncasville (USA).

2014

En Février et Mars une première série de dates de concerts avec les 3EG a lieue à Londres, L.A., San Francisco puis à Paisley Park. La seconde série en Mai et Juin en Europe prend le nom officiel de "Hit'n Run Tour - Part II" (Royaume-Uni, Pays-Bas, Belgique, France, Autriche).
Courant Février une "listening party" est organisée à Paisley Park pour l'écoute de l'album des 3rdEyeGirl. En Avril une annonce officielle indique que les droits sur le catalogue musical de Prince sont à présent détenus par la société "NPG Music Publishing", une entité administrative indépendante contrôlée par l'artiste. La fin de 20 années de combats juridiques, d'abord contre Warner Bros puis contre Universal Music. Un site internet permet de contacter l'entreprise.

Fin septembre, sorties simultanées des albums de Prince "Art Official Age" et de 3rdEyeGirl "PlectrumElectrum" (composé et produit par Prince & 3EG). La pochette du premier est un portait retouché de Prince en tenue brillante, arborant une coupe afro et portant des lunettes avec 3 verres formant un triangle. En fond, sur un ciel bleu, on voit 4 disques vinyles aux couleurs modifiées pour les faire apparaître en blanc, comme des nuages. La pochette de "PlectrumElectrum" est un montage de photos en pied des trois femmes composant le groupe, découpées et assemblées pour former un collage abstrait. Le visage de Prince apparaît sur le t-shirt de l'une d'elle.
Le dernier trimestre est consacré à la promotion des albums ainsi qu'à trois "party" à Paisley Park.

2015

En Février Prince effectue deux shows, l'un à Londres, l'autre à Dubaï puis part pour une tournée de 18 dates aux USA et au Canada jusqu'en Juin.
En Mai c'est l'officialisation d'un deal avec la plateforme internet tidal.com. Le site bénéficie d'une exclusivité temporaire sur les prochaines sorties d'albums, en plus de la vente de la majorité de l'ancien catalogue et d'albums rares diffusés jusqu'alors uniquement sur l'ancien site du NPG Music Club en 2004.

Septembre voit la sortie de l'album "HitNRun - Phase One", d'abord le 7 sur tidal.com puis le 14 en version CD. La pochette est une version en dessin stylisé numérique de celle de l'album précédent, Art Official Age.
La tournée Européenne "Piano & Microphone" doit débuter le 24 novembre à Vienne et durer 15 dates (France, Belgique, Espagne, Suisse, Royaume-Uni). Elle est annulée suite aux attentats de Paris du 13 novembre. Prince devait se produire pour la première fois en solo avec pour seul instrument son piano. La salle prévue à Paris était celle de l'Opéra Garnier, pour deux soirs.
Quelques "Party" sont organisées à Paisley Park en Octobre et Novembre pour promouvoir le nouvel album.
Mi-décembre l'album "HitNRun - Phase Two" sort sur tidal.com puis sur itunes.


2016

Le 21 Janvier la tournée "Prince: Piano & a Microphone" est lancée à Paisley Park. La version CD de l'album "HitNRun - Phase Two" est disponible à la vente lors de cet événement. La pochette est un dessin stylisé numérique de la tête de Prince portant un masque couvrant ses yeux, comme il en avait lors des concerts de 2015. Il sera vendu sur des petits sites indépendants de disquaires de Minneapolis durant les semaines suivantes.
En Février et Mars la tournée part d'Australie, passe par la Nouvelle-Zélande avant de revenir aux USA et au Canada. Un retour en Europe est envisagé pour l'été ou la rentrée, après l'annulation suite aux attentats de Paris de novembre 2015.

Début avril Prince reporte la suite de sa tournée en raison d'un problème de santé, une grippe. Le 14 Prince donne un show à Atlanta, dans l'avion du retour il s'évanouit et est transporté d'urgence à l'hôpital. Le 16 il organise une fête à Paisley Park pour, notamment, "remercier ses fans du soutien" qu'il a reçu suite à son grave malaise. Il joue quelques minutes de son nouveau piano devant la foule puis présente une nouvelle guitare. Le 20 avril il se rend lui-même dans une pharmacie de Chanhassen, proche de Paisley Park, car il se sent frileux. Son chauffeur le dépose au studio de Paisley Park le soir même.
Le lendemain matin, jeudi 21 avril vers 9h30, Prince est trouvé mort dans un des ascenseurs de Paisley Park. L'autopsie révèlera la cause du décès : surdose médicamenteuse à un analgésique prescrit pour soulager les fortes douleurs. Le corps est incinéré le 23 avril, en présence de sa famille et de ses proches. Aucun testament n'a été trouvé.

La semaine suivante sort officiellement en CD l'album "HitNRun - Phase Two", une sortie prévue depuis le mois de décembre 2015 suite à sa diffusion sur tidal.com.

En octobre des visites payantes de Paisley Park sont organisées, le studio de Prince ayant été transformé en musée avec des vitrines exposant divers objets lui ayant appartenu (instruments de musique, vêtements, photos, etc). Des lieux symboliques sont ouverts, comme le bureau personnel de l'artiste ou les studios d'enregistrement, et des écrans vidéos diffusent des extraits de concerts dans la salle de spectacle de Paisley Park.
Le mois suivant la compilation "Prince 4EVER" sort dans le commerce.



EMail: nelsonox (yahoo.fr)


back to homepage